... en Allemagne

L'idée d'aller en Allemagne fait suite au plan de notre fils d'aller étudier à l'étranger. Son projet s'étant concrétisé, il s'est retrouvé à l'Université de Mannheim en Allemagne. Il ne fut donc pas difficile de développer autour de ce projet.

C'est ainsi que nous nous sommes retrouvés dans un avion qui nous transportait à Munich. Nous allions donc le rejoindre pour une visite de 10 jours.

À l'aéroport nous avons fait notre enregistrement en environ 30 minutes. Pas trop compliqué quand les bagages de ma conjointe et moi n’atteignent pas 20 kilos. Pour bien se préparer, on commencera par des «nachos» et une bière de chez Archibald. C'est d’ailleurs devenu une routine. On fini toujours par échanger avec d’autres voyageurs. Cette fois-ci ce sera avec des Canadiens habitant non loin d'Edmonton qui se rendaient en visite à Paris.

Ce sera ensuite l’avion qui nous conduira vers Zurich, vol d'une durée de presque 7 heures.  Nous arriverons avec du retard, ce qui nous imposera de courir pour réussir à attraper notre liaison vers Munich. Comme notre escale n'est que d'une durée de 60 minutes et que nous devons passer les douanes...ouf!!! Nous réussirons de justesse à nous rendre à la barrière et ce sera avec un grand soupir de soulagement que nous pourrons monter à bord

Vendredi

À Munich, le temps de récupérer nos bagages et d'acheter nos billets de train, nous nous retrouverons confortablement assis pour nous rendre à notre hôtel. Il n'est que 9h35 et j’ai le «trou du cul en dessous du bras» (expression Québécoise qui signifie que je suis claqué). Nous débarquerons du train au «Munchen Hauptbahnhof», la gare de Munich, en une vingtaine de minutes.

2016 05 20 3970

Nous débuterons notre visite vers 10h30. Nous flânerons ici et là sur Neuhauser straße à partir de Karlsplatz. Un premier arrêt s’imposera à l'église «Frauenkirche» où je m’arrêterai pour prendre 2-3 photos. Nous poursuivrons ensuite notre promenade et visiterons l’église «St-Michaelskirche», bâtiment religieux construit par les jésuites de style renaissance. L’église «Bürgersaalkirche» lui succèdera. Du nom francophone d’Église de la Salle des Bourgeois, ce bâtiment dont la construction de style baroque s’est terminée en 1710 est voué au culte catholique. On y retrouve un magnifique autel surplombé d'une Annonciation en argent.

Il est maintenant midi et nous avons faim. On se rendra au «Hofbräuhaus». Il s'agit d'une brasserie Munichoise qui a été fondée en 1589. À l'intérieur, le portrait est particulièrement pittoresque avec ces hautes voûtes peintes et ces tables en bois abîmées par les années que l'on partage avec d'autres convives. Il s'agit vraiment d'un «Biergarten». L’orchestre folklorique et l'ambiance donne vraiment le ton. Au menu : jambon et saucisses blanches servies avec pommes de terre. Évidemment, ce repas ne pout être accompagné que par 2 bières de la maison.

Après le lunch nous poursuivrons avec le «Münchner Residenz», le Palais de la Résidence. Le «Münchner Residenz» est l'ancien palais des ducs. Après la visite, nous reviendrons tranquillement vers notre hôtel et sans oublier de faire une petite pause apéro à la terrasse du café Rischart. Nous prendrons notre dîner à la chambre avec un Riesling et 3 bons fromages. Nous nous mettrons à l'aise en attendant fiston qui doit nous rejoindre.

2016 05 20 4007

Samedi

Nous prendrons le petit déjeuner à l’hôtel avant d’entreprendre notre journée qui commencera par la visite du marché «Viktualienmarkt». Ce marché pullule d'échoppes et de tables sous les arbres où on peut s'installer et déguster une bonne bière, ce que nous ne manquerons pas de faire. Une bière locale «Paulaner», ceci à 10h30 du matin! L’important c’est de ne pas en prendre l’habitude

Nous nous rendrons ensuite à la gare. De là, nous nous rendrons à Dachau pour y visiter le camp de concentration. En moins de 20 minutes de train et 5 minutes d'autobus nous nous retrouverons au camp de concentration. Inutile de dire que la visite du site qui comprend un musée avec exhibition permanente, les récits, les photos, les installations de sécurité, les baraques, et surtout le crématorium, il s’agit d’une visite particulièrement troublante!

Sur une note plus agréable, nous reviendrons à Munich et comme il nous restera un peu de temps, nous prendrons l'autobus qui nous amènera au Château de Nymphenburg qui se trouve à environ 10 minutes de la gare.

La visite intérieure de ce château que l'on appelle le «Palais des Nymphes», ancienne résidence d'été des rois de Bavière ne valait pas vraiment le coût si ce n'est que pour sa salle de bal.

Ok! C'est maintenant l'heure d’aller dîner! Nous ciblerons le restaurant Orlando. Il s'agit du bistrot du réputé chef Alfons Schuhbeck qui a colonisé la placette. Ce sera une bière en apéro. Pour dîner, assiette de tapas Bavarois et saucisse au curry. Bien entendu le tout arrosé d'un très bon Riesling. On rentrera ensuite à l'hôtel.

Dimanche

Aujourd'hui nous avons réservé une voiture pour faire un peu de campagne Bavaroise et se rendre au château de Neuschwanstein, château commandé au XIXe siècle par le roi Louis II de Bavière.

1er arrêt, le village de Obersöchering et ce, pour quelques clichés de ces beaux grands champs qui s’étendent à perte de vue avec ses montagnes enneigées comme trame de fond. 2ième arrêt sera juste avant le village de Wildsteig. De loin, il nous était déjà possible d'apercevoir le château de Neuschwanstein. 3ième arrêt cette fois, le long de Colomanstraße pour y admirer l'église Saint-Coloman de Schwangau et les montagnes d'Autriche juste derrière. Évidemment, ceci nous permettra d'avoir également l'opportunité de prendre le château dans tous ses angles. Nous atteindrons finalement le superbe quartier de Hohenschwangau où nous commencera par s'installer sur une petite terrasse pour casser la croûte. Nous opterons pour le restaurant «Allgauer Stuberl». Nous partagerons un «schnitzel» (escalope pannée) et un «käsespätzle» (macaroni au fromage), 2 spécialités de la région.

2016 05 22 3317

Nous  entreprendrons ensuite la montée jusqu'au château, une montée d'environ 30 minutes. Nous nous attarderons quelques minutes dans la cour intérieure avant de nous rendre vers le Marienbrücke un pont suspendu qui donne un très beau point de vue sur le château. Comme ce dernier est fermé, on se faufilera dans la forêt afin d’avoir une autre superbe vue. Au retour certains accès nous donnerons un bel aperçu, sur le lac Alpsee et le château d'Hohenschwangau. Non mais vraiment! C’est une vue à couper le souffle!

De retour au village, comme la température est confortable, nous en profitons pour prendre plusieurs clichés au pied de ces majestueuses montagnes sur le bord du lac. De là, nous louerons une barque et on ira se laisser bercer par les flots d’un bleu magnifique. Ensuite nous décidons d'aller prendre un apéro sur la terrasse du «Museum der bayerischen Könige», très beau bâtiment historique situé tout juste sur le bord du lac. Nous quitterons ensuite pour un retour vers Munich en empruntant une route qui nous amènera à passer par l'Autriche, tout juste à côté d'Innsbruck.

La journée se terminera par un petit repas «fast food».

Lundi

Levé tôt avec jogging sous un beau soleil du matin. Les rues à cette heure sont presque désertes et les commerçants se préparant déjà ici et là à s'installer pour leur journée.

De retour à l'hôtel, nous irons prendre notre dernier petit déjeuner, effectuer notre check-out et tirerons nos valises vers la gare afin de prendre le bus pour Mannheim. Six heures à faire pour faire économiser des sous à garçon. Faut vraiment l’aimer!

Arrivés à Mannheim nous prendrons le tramway pour se rendre chez fiston. Sitôt arrivés, sitôt repartis. Nous nous rendrons visiter l'université de Mannheim, anciennement le château de Mannheim, un des plus grands châteaux de style baroque jamais construits, le deuxième après celui de Versailles.

Pour le dîner qui conclura notre journée, on s’installera au Café Vienna, un petit resto réputé pour être un endroit couru par les étudiants. Le repas sera excellent pour pas cher en plus. Ce sera un «käsespätzle», une variété de pâte au fromage, et un «schnitzel» ou escalope à la viennoise. Pour cette dernière, il s’agit d’une tranche de viande enrobée de chapelure et frite. Tout cette bonne bouffe sera accompagné d’une «Radler», une bière mélangée à du 7Up.  

Mardi

Cette journée sera réservée à la ville d’Heidelberg. Nous quitterons par train ce qui se prendra environ 20 minutes avant d’atteindre la ville. On y retrouve les premières traces de l'existence de cette ville vers les années 1100. Elle est reconnue également en tant que ville universitaire, avec une faculté qui aurait été fondée en 1386. Mais son principal attrait est son château du XVième siècle qui la domine.

2016 05 24 4161

La première chose en arrivant sera de prendre un petit déjeuner à la pâtisserie «Cafe Gundel» qui existe depuis 1896. Nous débutons notre visite en traversant la rivière Neckar par l’Alte Brücke ou le vieux pont qui date de 1788. De l’autre côté de la rivière, on se dirigera vers une petite entrée qui nous permet de monter par une série d’escaliers dans la montagne face à la ville. Tout au long de la montée, certains points de vue nous permettent d'avoir un superbe coup d’œil et ce, même sous la pluie. D’ailleurs, ceci donne à cette journée un certain charme faut-il admettre. Nous monterons ainsi jusqu’à la promenade du «Chemin des philosophes». Après avoir contemplé la ville de ce lieu, nous retournerons vers la ville. Nous nous baladerons ainsi en zigzaguant dans les rues de cette séduisante ville tout en prenant quelques clichés ici et là.

EN milieu d’après-midi, nous reprendrons le train vers Mannheim afin de récupérer nos bagages et nous rendre à la gare afin de prendre le train pour l'Aéroport de Frankfurt d'où nous prendrons l’avion qui nous mènera à Berlin.

Mercredi

Ce sera le petit déjeuner pour ensuite débuter notre visite par la Cathédrale de Berlin. À notre sortie, nous irons manger une «currywurst», ces saucisses au curry typiques. Nous s’installera sur une petite terrasse avec vue sur la rivière Spree et sur un versant de la Cathédrale. Nous nous dirigerons ensuite vers le quartier «Nikolaiviertel», le quartier St-Nicolas, le plus vieux quartier de la ville. Il s’agit d’un beau mais petit quartier de la ville.

Nous prendrons ensuite la direction de «Checkpoint Charlie», ce lieu mythique de la guerre froide. Du quartier «Nikolaiviertel» jusqu'à destination, il n'y a réellement rien qui est vraiment digne de mention et évidemment, on ne manquera pas de me le mentionner. Fort heureusement, sur le chemin, un petit «markt» est dressé où se trouve un kiosque de strudels. À «Checkpoint Charlie» force est d'admettre que, sans vouloir être trop critiques, nous nous attendions à quelque chose de moins .... kitch. Il s'agit vraiment d'un attrait dans ce qui a de plus touristique. Malgré tout, ce n’est pas ce qui va nous empêcher de faire étamper nos passeports.

Nous marcherons ensuite vers «Gendarmenmarkt», la Place du Marché des Gendarmes bordée par le «Konzerthaus», une salle de concert, et les deux cathédrales réformées. Nous nous y attarderons un petit moment. L’ambiance est agréable, un musicien jouant de la clarinette sur les airs de «Les Champs Élysées» alors qu’un animateur fait de grosses bulles multicolores.

Chemin faisant, nous nous attarderons à la surprenante chocolaterie Fassender & Rausch. À l'intérieur, de spectaculaires œuvres fait tout chocolat dont cet énorme ours, emblème de la ville et la «Berliner Fernsehturm», la tour la plus élevée d'Allemagne. D'ailleurs la tour en chocolat doit mesurer certainement 2,5 mètres. On retrouvera également un mur de Berlin et Le Titanic, notamment.

Nous poursuivrons notre marche vers le Mémorial de l'Holocauste couvert de 2 711 stèles. Sous ce champ de cubes de béton se trouve la «Place de l'Information», qui contient le nom de toutes les victimes juives recensées.

Sur le chemin du retour, nous passerons devant le «Bradenburger Tor», ce monument édifié entre 1788 et 1791 et constituant à la fois le symbole de la ville, mais aussi, pendant une trentaine d'années le symbole de la division de la ville puisqu'elle était partie prenante du mur de Berlin. Nous passerons ensuite à l'apéro, au bar le «Gaffel Haus Berlin» avant de rentrer à l'hôtel. Puisqu'il est déjà presque 19h  nous nous arrêterons dans un petit resto y servant des plats typiques. Au restaurant Boulevard Friedrichstrasse on nous servira un «Zille-Teller», une viande en gelée piquante, pommes rôties et sauce tatare, spécialité berlinoise et un «Schnitzel».

Jeudi

Le tout débutera par une vingtaine de minutes de marche afin de se rendre au «Gedenkstätte Berliner Mauer», mieux connu pour nous sous le nom du Mémorial du Mur de Berlin. Cet endroit sera pour moi un de mes favoris autant pour ce que les installations peuvent représenter dans l'histoire mais aussi pour la façon dont ils ont su la représenter après sa disparition.

2016 05 26 4401

Nous prendrons ensuite la direction du «Schloss Charlottenburg», le château de Charlottenburg, nom donné en mémoire de la reine Sophie-Charlotte, épouse de Frédéric III. Étant finalement sans grand intérêt nous nous attarderons plutôt sur le bord de son lac, au bout du jardin. On reviendra ensuite vers le centre de la ville avec une petite croisière sur la rivière Spree.

Ceci nous mènera tard en après-midi. Nous ferons malgré tout un détour par le «Reichstag», le parlement de Berlin.

Sur le chemin du retour vers l'hôtel nous nous arrêterons prendre un dernier dîner à Berlin au restaurant Amrit, un restaurant indien.

Vendredi

Pour cette dernière journée on aura réservé une visite guidée du «Reichstag». Le palais du Reichstag est le parlement qui abrite l’assemblée parlementaire de la République fédérale d'Allemagne. Il s’agit d’une visite très intéressante sur l’histoire et le système parlementaire allemand. Malheureusement nous devrons couper court et se passer de la visite dans la coupole de verre puisque nous devrons prendre le taxi vers l’aéroport ce qui mettra un terme à notre visite de Berlin et de l'Allemagne.

«Auf Wiedersehen Deutschland!»

1 vote. Moyenne 5.00 sur 5.

Ajouter un commentaire