... à Amsterdam, Barcelone et en croisière sur la Méditerranée

Pour décrocher de la grisaille de l'hiver et afin d'accueillir la nouvelle année, quoi de mieux que de faire une pause par une escapade en Europe.

Nous voilà donc repartis cette fois-ci pour une croisière sur la Méditerranée. À l'ordre du jour: Barcelone, Marseille, Gênes, Civitaveccia, Palerme et La Valette. Et pourquoi pas, tant qu'à y être et puisque nous y effectuons une escale, s'arrêter quelques jours à Amsterdam, cette ville cible de tant de bonnes critiques?

Nous quitterons donc Montréal au lendemain de la fête de Noël, excités comme à l'habitude d'aller vivre, une fois de plus, une autre belle expérience de voyage. Après un peu moins de 6 heures de vol, nous atterrirons à l'aéroport de Schiphol.

 

Jour 1 - Amsterdam

De l'aéroport de Schiphol, en trois arrêts, le train nous conduira facilement à la gare Centrale au centre même d'Amsterdam. De là, nous prendrons un taxi qui nous conduira à l'hôtel afin d'y déposer nos bagages.

À notre sortie de l'hôtel, la pluie débute à peine. Il n'y aura donc pas de meilleur moment pour aller se mettre quelque chose sous la dent. Sur Leidseplein, une des places principales de la ville, nous mangerons un «english breakfast». Nous nous mettrons ensuite en mode visite et rayonnerons à travers les rues bordant les canaux jusqu'au Spiegelgracht, petit canal typique. Probablement vendus à l'avance, nos premières impressions nous amènent déjà à considérer Amsterdam comme une ville d'exception.

2015 12 27 img 2172

Nous prendrons ensuite la direction du très beau musée Van Gogh. À notre sortie, nous nous baladerons un petit moment à traves le marché de Noël tout près. La balade continuera ensuite à travers les jolies rues jusqu'au marché Albert Cuypmarkt, marché en plein air qui existe depuis le début du XXième. Malheureusement, nous nous retrouverons face à une rue vide, le marché étant fermé les dimanches... Bon, tant pis! Pourquoi ne pas, alors, noyer notre peine par une petite pause avec une bière danoise (Dommelschi) au bar «De Duvel». De là, nous rejoindrons Stadhouderskade en traversant le canal Amstel. Chemin faisant nous passerons devant le Koninklijk Theatre Carré, théâtre populaire de la ville de style néo-Renaissance. Nous retraverserons ensuite le canal par le Magere Brug, un pont basculant à double-levis en bois. Le tout se fera en s'arrêtant ici et là pour contempler la ville qui s'offre à nous.

Après une deuxième pause, nous nous dirigerons vers les beaux canaux de Régulieresgracht et ensuite vers Rembrantplein où, encore là, on retrouve un petit marché de Noël. Par la suite ce sera le très réputé Bloemenmarkt (marché aux fleurs)... magnifique! Comme la journée est bien avancée, nous nous replierons vers notre B&nB. Nous prendrons le dîner dans un restaurant Indien non loin de notre gîte, le fortement recommandé Purna situé sur Hartenstraat.

Pour conclure notre première journée, nous irons prendre quelques photos d'Amsterdam de nuit, comblés par une journée magique!

 

Jour 2

Levé avec un petit jogging le long des canaux. La journée est magnifique, gros soleil et 10 degrés. Après la douche, petit-déjeuner au restaurant Bâton en bordure du Harengracht.

Nous entreprendrons ainsi notre deuxième journée par une promenade dans le quartier piétonnier situé entre le canal Singel et Damrak, Prins Hendrikkade et le Koninklijk Paleis. C'est particulier de se balader à travers les effluves de cannabis, encore plus de pénétrer dans un coffee shop, ces bars à cannabis. Curieux de voir comment les choses se déroulent à l'intérieur, nous visiterons le bar «Prix d'ami». Étalé sur trois étages avec ses lounges, ce lieu est prisé pour les gens qui veulent consommer tranquillement. Ils s'installent sur des divans et y consomment leur substance tout juste acheté au comptoir du rez-de-chaussée. Assez surprenant également de s'apercevoir que les odeurs de cannabis sont souvent plus perceptibles dans les rues que dans ce type d'établissement.

 

2015 12 28 32202015 12 28 3246

Nous poursuivrons ainsi à travers les rues piétonnes de Centrum (partie est d'Amsterdam). En fin de journée, nous remontrons vers Oude Kerk et le quartier rouge. Au pied d'Oude Kerk, la plus vieille église d'Amsterdam, les néons rouges apparaissent, néons qui ont donné le nom au quartier des prostitués. À cet endroit, nous suivrons la horde de touristes qui se faufilent à la queue dans les étroits passages où sont blotties les cabines de ces «filles de joie». Alors que dans notre propre pays cette activité est illégale, ici on expose leurs activités comme une attraction touristique. Quel monde «fascinant» !

Après avoir comblé une faim qui nous tenaillait, nous avons traversé du côté du Oudezijds Achterburgwal pour visiter le véritable secteur du Red Light. Il est surprenant de voir ce canal illuminé d'un rouge vif où les femmes s'affichent dans leur plus simple expression. C'est, de toute évidence, un spectacle en soit.

Nous rentrons ensuite à notre gîte, comblé par cette journée parfaite dans cette ville incroyable!

 

Jour 3

Avant de débuter notre journée, ce sera à nouveau un petit-déjeuner au charmant bistro du coin. Quel plaisir de prendre un petit-déjeuner à l'européenne avec un délicieux jus d'orange fraîchement pressé, des croissants ainsi qu'un «pistolet» (baguette), tout ça, au comptoir devant la fenêtre à observer les cyclistes qui se dirigent vers leur boulot ou les touristes qui vont dans toutes les directions. 

Nous quitterons ensuite le restaurant en direction du quartier de Jordaan. Nous zigzaguerons à travers les rues de ce quartier en nous arrêtant ici et là pour prendre des clichés d'un immeuble, d'un canal ou de passants qui se démarque. Néanmoins, cette première partie n'est, à notre avis, pas très concluante. Les critiques sur le secteur sont pourtant très bonnes, mais il n'y a rien qui est, pour nous, digne de mention. Nous nous arrêterons pour le lunch au Eetcafe Sonneveld. Le café est bondé et les tables sont cordées. Ça bouge, ça grouille de vie, c'est stimulant! Une fois sortis et rassasiés, nous poursuivrons notre visite, passerons devant la maison de Ann Frank où la file pour y pénétrer doit être d'environ 300 mètres au moins. Pas question de perdre une heure et demie minimum pour la visiter. Conclusion: Réserver d'avance s'il vous plaît. Nous poursuivrons plutôt notre visite au gré de nos fantaisies. Nous sillonnerons le reste du quartier de Jordaan jusqu'à ce que le soleil se soit couché. Depuis le lunch, la visite s'avère plus intéressante et l'environnement beaucoup plus agréable. Notre prochain arrêt sera une gaufre au Nutella dans le secteur des 9 rues. Les gaufres nous ont interpelés depuis notre arrivée à Amsterdam. Il est donc tant de s'en payer une. Bien installés à la fenêtre du petit café nous dégusterons le tout avec un bon cappuccino.

2015 12 29 3307

Nous mettrons un terme à notre visite d'Amsterdam au restaurant asiatique Nooch. Nous rentrerons ensuite à notre gîte,  préparerons nos valises puisque nous quitterons pour Barcelone le lendemain matin.

 

Jour 4 - Barcelone

Après avoir finalisé nos valises, nous irons prendre le petit-déjeuner non sans nostalgie, assis au comptoir en contemplant encore une fois à travers les carreaux de la fenêtre la vie qui s'y déroule et tout ceci dans un décor des plus séduisants. Cette ville est décidément très attachante. Une belle ville propre avec une vieille architecture parsemée de moderne bien intégré. J'ignore si c'est notre état d'esprit, mais il s'y dégage un certain romantisme.

De notre gîte, nous prendrons les 20 minutes à pied qui nous séparent de la très belle gare Centrale. Nous déambulerons pour une dernière fois dans les petites rues pavées d'une des villes les plus charmantes visitées à ce jour.

Après un court transfert en train,  nous voilà déjà arrivé à l'aéroport Schiphol (Prononcer Ski-pol).

L'arrivée à Barcelone est agréable avec un beau soleil et 16 degrés. Disons que c'est un peu plus chaud qu'à Amsterdam. De là, un taxi nous amènera à l'hôtel boutique Vasanta. L'hôtel est très bien situé, à moins de 10 minutes de La Rambla. Par contre, l'accueil de notre hôte est très peu chaleureux. Qu'à cela ne tienne, nous y déposerons nos bagages et prendrons la direction d'un petit resto où nous pourrons y déguster une bonne paella accompagnée d'une coupe de vin! À vrai dire, nous retournerons au même petit resto que lors de notre première visite en 2012. C'est tout comme si nous étions de retour à la maison. Après dîner, nous en profiterons un peu pour marcher avant de rentrer à notre nouveau gîte. À noter que la dame qui nous accueille n'a pas plus de façon que son prédécesseur. Drôle de façon de faire du business. Nous nous entendons que malgré la beauté de l'hôtel, il n'est pas d'intérêt d'y retourner!

 

Jour 5

Après avoir paressé au lit, nous irons faire un petit jogging, question de se mettre en appétit. Après une bonne douche, il est finalement temps d'aller se refamiliariser avec Barcelone. Notre premier arrêt sera pour un petit-déjeuner au Chocolat-box pour un cappuccino et un croissant au chocolat. Nous nous baladerons un peu dans le quartier Barri Gòtic, visiterons le cloître de la cathédrale de Barcelone avant de nous rendre au port de Barceloneavec comme objectif de prendre le téléphérique de Monjuic. Par contre, avec environ 90 minutes d'attente nous déciderons plutôt de remettre ça à une autre fois. Nous poursuivrons donc notre balade le long de la plage du quartier de la Barceloneta. La mer est magnifique et donne le goût de s'y baigner ... mais bon, il ne fait quand même exagérer, il ne fait tout de même que 18 degrés!

Vers 16:00 heure nous ressentirons une petite faim. Nous reviendrons donc dans le Barri Gòtic pour déguster quelques tapas au bar Bilbao Berria. De toute évidence il s'agit d'un lieu à retenir. Les tapas sont à se rouler par terre. La balade se poursuivra ensuite entremêlée de plusieurs arrêts photo. Un peu plus loin, nous nous à la pâtisserie Bubo ... Cette pâtisserie est considérée pourrait-on dire, comme «la bijouterie des gâteaux». Le présentoir est de toute beauté. Il s'agit d'un très bel endroit pour effectuer une petite pause dessert. À voir!

En route vers notre hôtel, nous irons visiter l'église Santa Maria del Mar et passerons devant le superbe théâtre à l'architecture magnifique «Palau de la Música Catalana» qui ressemble à une œuvre de Gaudi même si, en réalité, on ne retrouve aucune référence à l'artiste. Naturellement nous nous y attarderons un moment, question de prendre encore quelques clichés.

Nous ferons ensuite une halte à notre hôtel afin de nous préparer pour le dîner du Nouvel an qui se tient au restaurant «Crema Canela». Le restaurant offre un service de repas spécialement pour l'occasion. Le service offre 4 plats, servis avec une bouteille de bulles et nous donne également droit au vin à volonté. Quoi de plus réjouissant que d'entendre les «pop» des bouteilles de champagne qui s'ouvrent ici et là! Vers la fin du repas on nous remettra flûte et chapeau et, bien entendu, 12 raisins pour la tradition espagnole, chacun devant être mangé à chaque coup avant minuit. On dit que chacun de ses 12 raisins nous portera chance pour les 12 mois de l'année. Nous quitterons le restaurant un peu avant minuit afin d'aller accueillir la nouvelle année sur La Rambla.

2015 12 30 3358

Croisière sur la méditerranée

Jour 6 

Levé, valises et petit-déjeuner au restaurant Navarra sur Passeig de Gràcia. Le service est mauvais, mais la bouffe est très bonne! Notre serveur aurait facilement les qualités requises pour travailler à l'hôtel Vasanta. Suite au petit-déjeuner et avant de se rendre au port, nous profiterons de ces quelques heures à tuer pour déambuler sans objectifs précis dans les rues de Barcelone.

L'heure venue, nous prendrons un taxi de l'hôtel afin de se rendre au port. L'embarquement se fait rapidement. Après avoir rangé nos effets, nous en profiterons pour se familiariser avec notre nouvel environnement des 7 prochains jours. Nous aurons ensuite l'exercice d'évacuation et le dîner.

 

Jour 7 - Marseille

Levé tôt puisque nous devons prendre une navette pour se rendre à la ville. Comme on nous a écourté notre temps de visite, nous n'avons pas de temps à perdre. Arrivés à Marseille, nous attraperons l'autobus de la ville afin de se rendre à la Basilique Notre-Dame-de-la-Garde surnommée également «la Bonne Mère». Nous y resterons un petit moment pour ensuite redescendre à pied vers le port. Une fois près du port, ce sera quelques emplettes et une pause. Comme le temps file, nous nous limiterons à une mini incursion dans le secteur surnommé «Le Panier», l'une des parties les plus anciennes de la ville composée d'agréables ruelles étroites. Nous reviendrons ensuite reprendre la navette pour revenir à notre bateau.

Je passerai une partie de l'après-midi sur le pont alors que la croisière quitte le port. La mer est agitée, le temps couvert et le soleil qui réussit à l'occasion à percer les nuages offre quelques images dramatiques.

La fin de journée se résumera en un bon dîner et une agréable soirée dansante.

2016 01 02 3492

Jour 8 - Gênes

Après le petit-déjeuner nous quitterons le bateau et nous rendrons à pied à Gênes.  Nous flânerons dans ses rues, doucement au rythme de ce matin d'un calme dominical. Ceci nous permettra d'observer les gens de la place qui débutent  leurs journées, d'autres en route vers l'église afin d'assister à la messe, des commerçants qui ouvrent leurs commerces. Nous passerons par le «Palazzo San Giorgio» aux très belles fresques qui ornent ses quatre façades, le «Museo di Sant'Agostino» installé dans une ancienne abbaye, la Porta Soprana créée au XIIième siècle et qui était l'entrée principale de la fortification de la ville. Tout près, nous passerons devant la minuscule et discrète maison de Christoph Colomb avant de se rendre à la Piazza di Ferrari, la place principale de la ville. Cette place est entourée notamment du Palais ducale et du très beau bâtiment de la Bourse. Ensuite, nous nous permettrons de prendre une pause café au restaurant «Douce». Tout juste à côté, droit devant l'entrée du Palais ducale, se tient un petit marché de Noël. Nous en profiterons pour nous procurer du pesto puisque la région de Gênes serait reconnue pour fabriquer les meilleurs pestos au monde.

Nous nous dirigerons ensuite vers la cathédrale de San Laurenzo. Sa façade est ornée de lignes de gris et de blanc qui se superposent. Nous poursuivrons en direction du port où nous nous arrêterons pour casser la croûte. De là, nous remonterons vers la via Garibaldi, classée au patrimoine mondial de l'Unesco. S'y trouvent une douzaine de palais dont, notamment, les Palazzo TursiBianco et Rosso pour ne nommer que ceux-ci qui sont tous aussi somptueux les uns que les autres.

Il est temps maintenant de revenir vers le bateau. Sur le chemin du retour, au bout d'une petite rue, le café Cavo nous interpellera. «Ce sera un dernier cappuccino pour la route s'il vous plaît!». La visite de Gênes sera, en conclusion, une belle découverte avec son ensemble de rues étroites qui courent dans toutes les directions et où il fait si bon s'y perdre. Toutes ces vieilles villes d'Europe remplies d'histoire sont tout à fait charmantes.

Ce sera ensuite le dîner et puisque le bateau tangue un peu trop, nous rentrons à notre cabine.  

2016 01 03 3619

Jour 9 - Civitavecchia

Comme nous n'allons pas à Rome, nous déciderons d'aller visiter un brin Civitavecchia. Inutile de dire qu'il s'agit d'une ville sans grand intérêt? Nous nous contenterons d'arpenter les rues de la ville un moment avant de rentrer au bateau. Nous flânerons le reste de la journée et en profiterons pour faire la sieste, chose rare lorsque nous sommes à port.

Nous répéterons la soirée de la veille puisqu'une fois de plus, après le dîner, le bateau tangue beaucoup.

 

Jour 10 - Palerme

Encore une fois, après le petit-déjeuner, nous quitterons le bateau à pied puisque le premier site d'intérêt de Palerme, le quartier della Loggia, est à courte distance.

Notre 1er arrêt est l'Oratorio di Santa Cita. Santa Cita est particulièrement impressionnante avec son mur de stuc au travail magnifique. Les scènes du chemin de croix sur les murs de côtés sont tout aussi exceptionnelles.  Notre 2ième arrêt est l'église San Giorgio dei Genovesi construite entre 1575 et 1596 également dans le quartier della Loggia. Nous poursuivrons avec une 3ième visite, la Chiesa di Santa Maria in Valverde dont le cœur et les autels sont richement décoré de fresques et de marbre. Notre 4ième visite de la journée sera L'oratorio del Rosario di San Domenicoautre église remarquable où le cœur est chargé de peintures et de sculptures. Nous nous arrêterons finalement  pour une pause café au Gran café San Domenico sur la piazza du même nom et au pied de l'église du même nom. Pendant que nous sommes confortablement assis sur la terrasse extérieure à déguster notre cappuccino, un accordéoniste jouera la chanson thème du film «Le parrain». Rien ne peut être mieux approprié dans cette ville de Sicile, reconnue pour être le berceau de la mafia! Après notre petit café, nous prendrons un petit moment pour visiter l'église de San Domenico e Chiorso. Tout en suivant notre itinéraire, nous pénétrerons dans la Discesa Maccheronai, petite rue pittoresque où se rassemblent plusieurs commerçants qui ont leurs étals directement dans la rue. L'ambiance est pour ne pas dire ... divertissante. Ce petit bout de rue fait partie du réputé marché Vucciria et Ballarò. Nous en profiterons  pour luncher au restaurant Mina Gastronomia sur la petite rue Vicolo dei Mezzani où nous dégusterons de délicieux calmars. 

2016 01 05 3642


Nous reprendrons ensuite notre balade à travers les petites rues jusqu'à la grande fontaine Pretoria surnommée la fontaine de la honte. Pourquoi la surnommer ainsi? Parce qu'on y retrouve plusieurs statues d'homme nus. Eh oui! À l'époque reproduire une femme nue ne semblait pas un problème mais reproduire un homme l'était. En poursuivant notre balade, nous croiserons juste un peu plus loin, à un coin de rue de là, la Piazza Vigliena. Cette intersection appelée Le carrefour des Quattro Canti (littéralement les quatre chants) est constituée de quatre fontaines adossées à des façades, chacune représentant une saison. Ce quadrilatère est de toute beauté et pour ajouter au charme, une fois de plus nous croiserons un musicien qui joue à l'accordéon la chanson la vie en rose! Nous poursuivrons ensuite notre marche et passerons par la Cathédrale de Palerme, église de style arabo-normand propre à la Sicile. Suivra Le Palais des Normands, qui fut au courant des époques une forteresse carthaginoise, un fort romain, un château des émirs arabes et finalement la résidence des rois normands au XIIième siècle. Nous nous sommes rendus finalement jusqu'à l'église St-Jean les Ermites. Cette église aurait été catholique avant d'être convertie en mosquée pour redevenir finalement catholique. Ses dômes rouges sont le reflet de l'influence arabe de l'époque.  

2016 01 05 3699

Comme le temps file, nous rebrousserons ensuite chemin par des rues parallèles à la Via Vittorio Emanuele. Ce passage, moins fréquenté des touristes nous a permis d'avoir le pouls de la vie des résidents de la place. Nous retrouverons ensuite la voie principale pour une pause café sur la Piazza Bologni avant de rentrer au bateau.

De retour au bateau, nous apprendrons, non sans déception que notre bateau ne se rendra pas à l'île de Malte que était prévue le lendemain et ce, dû aux mauvaises conditions météorologiques. Nous serons donc en mer pour les 24 prochaines heures.

 

Jour 11 - En mer

Comme nous avons à passer la journée en mer, nous en profiterons pour nous reposer. Levé tard, petit-déjeuner à la salle à manger et farniente.

Nous passerons un moment installés confortablement à écrire quelques lignes. Ce sera ensuite la sieste, le lunch et le dîner tôt puisqu' à notre arrivée à Palma de Mallorca nous planifierons  un tour en ville.

Nous nous baladerons un moment ici et là et bien entendu, j'en profiterai pour prendre quelques photos de cette magnifique ville toute illuminée. La ville est magnifique, propre et tout à fait charmante. Un très beau baume à l'île de Malte.

 

Jour 12 - Palma de Mallorca

Nous prendrons la navette qui nous conduit au pied de la Cathédrale de Mallorca. Notre première sera justement la Cathédrale. L'une des plus grandes cathédrales gothiques du monde, aussi appelé la cathédrale de la lumière. La visite, agrémentée par l'audio-guide qui nous est fourni gratuitement, sera très intéressante. Nous passerons ensuite par les bains arabes qui eux, n'impressionnent guère. Nous nous perdrons dans les rues de la ville jusqu'au lunch. Nous choisirons la terrasse de «Le petit Bar» sur Palma Square juste devant l'Ajuntament de Palma de Mallorca, le siège de la présidence du gouvernement des îles Baléares. Il s'agit d'une belle place qui grouille d'activité.  Bien rassasiés, nous poursuivrons notre visite et nous arrêterons quelques minutes à l'église San Miguel pour y jeter un petit coup d'œil sans savoir à quoi vraiment s'attendre. Le lieu n'a rien qui est digne de mention. Ce qui sera plutôt digne de mention est la chanteuse qui interprète l'Ave Maria, une interprète «ex-cel-len-te» suffisamment pour nous donner la chaire de poule.

Comme il se fait tard, nous prendrons une bouchée avant de reprendre le chemin du retour. Nous hésiterons avant de nous décider à marcher jusqu'au bateau. Alors que nous avions évalué prendre 45 minutes pour atteindre ce dernier, il nous en prendra près de 75 minutes pour atteindre notre but. Ce sera ensuite le dîner et le retour à la chambre afin de fermer nos valises.

2016 01 07 3825

Jour 13 - Barcelone

En moins de 90 minutes, nous nous levrons, quitterons la cabine,  prendrons le petit-déjeuner et sortirons du bateau. Un taxi nous conduira à l'hôtel Trafalgar en environ 15 minutes de là. À l'hôtel, nous seront cette fois-ci très bien accueillis et en moins de deux le check-in sera fait et nous serons bien installés au Café Casa Lolea pour un cappuccino et un bon jus d'orange fraîchement pressé.

2016 01 08 3842

Une fois la pause terminée, nous flânerons un moment en direction de la  Barceloneta. Quoi de plus agréables que de se balader doucement par une belle journée ensoleillée dans les petites rues étroites de cette vieille ville. Nous ferons une pause à l'heure du lunch au restaurant Cerveceria Vendimia, petit restaurant du coin occupé principalement si ce n'est uniquement par des locaux. On y sert  des fideua de marisco, une paella où le riz est remplacé par des nouilles.

Nous poursuivrons notre balade sans objectifs précis au gré de nos inspirations.

Nous nous retrouverons ainsi après un moment au marché de La Boqueria où nous flânerons à travers les étales. Nous déciderons de s'arrêter un petit brin question de trinquer à la conclusion de notre voyage qui s'achève. Nous ferons un bref arrêt à l'hôtel histoire de prendre possession de notre nouvelle chambre et irons dîner au restaurant Tapas 24 dans sa version espagnole puisque nous avons sa version montréalaise dans la vielle ville. Bouffe excellente, mais service un peu fast food ce qui la distingue de sa version montréalaise.

Nous conclurons notre soirée et par le fait même, notre voyage au café Venecia pour des churros servis avec une tasse de chocolat pour y tremper les beignets. Pour vous décrire ce dessert, je vous dirais: Complètement cochon!

 

Jour 14 

Par un beau 22 degrés ensoleillé nous quitterons Barcelone. Un taxi nous amènera à l'aéroport. Nous aurons une escale à Amsterdam avant d'entreprendre notre vol vers Montréal. Et voilà! Ce sera confortablement assis dans notre vol de retour qui effectuera le segment Amsterdam-Montréal que nos mettrons un terme à une autre belle expérience de voyage.

2 votes. Moyenne 5.00 sur 5.

Ajouter un commentaire