... dans la Péninsule Ibérique

Nous avons organisé ce voyage accompagnés d’un couple d’amis. Nous avions comme point d’attache : Barcelone, Lisbonne, Porto et Madrid. De là et comme dans un autre voyage commun, les ententes étaient claires : Nous planifions individuellement nos visites et nous nous retrouvions ensemble quand les occasions s’y prêtaient. Nous avons donc pu partager des appartements à Barcelone et Lisbonne, nous permettant de bonnes économies. Notre copine s’est occupée des réservations avec un budget maximum de 100€ par nuit par couple. Nous avons, de plus réservé notre soirée de flamenco à Barcelone et le spectacle de corrida à Madrid par le web afin de s’assurer de bonnes places et ne pas être pris au dépourvu une fois là-bas. Pour ce qui est du reste, de bonnes lectures sur le web, dans des livres spécialisés et les journaux voyages nous ont permis de bien se documenter afin de cibles les lieux et les sites. C’est ainsi que nous sommes arrivés à:

 

Jour 1  Visite de Barcelone

Ayant quitté Montréal le vendredi 18, nous sommes donc arrivés à Barcelone à l’heure du midi, d'où nous prendrons le taxi qui nous conduira à notre appartement loué pour les cinq prochains jours «Calle Valencia» intersection «Passeig San Joan» à moins de cinq minutes de marche du métro Verdaguer. Il s’agit d’un logement coquet au plancher couvert de mosaïque avec une grande chambre avec lit double et une plus petite avec des lits jumeaux. Une salle de bain et petite cuisine avec lessiveuse. Un salon et salle à manger font la dernière pièce. Coût du logement pour les 5 nuits : € 335 

 

Vue de notre gîte sur le Café CrayonVue de notre gîte sur le Café Crayon
 

Aussitôt les valises déposées, nous partons à la découverte de la ville en débutant, bien sûr, par «La Rambla», place piétonnière populaire envahie par une masse impressionnante de touristes. À qui aime les bains de foule, voici un bel endroit pour vous.

Histoire de casser la croûte puisque c’est le lunch nous débusquerons un petit resto sympathique où nous expérimenterons notre première «paella» et notre première sangria. Voilà, la glace est brisée. Nous descendrons «La Rambla» jusqu'au port  où nous flânerons un moment. Nous prendrons ensuite la direction de la «Plaça d'Espanya» et la «Plaça Carles Buïgas» pour le spectacle de fontaine de Montjuïc. La place se trouve en face du Musée national d'art de Catalogne. Il s’agit d’un très beau spectacle de fontaines illuminées et tout en couleur accompagnées de musique classique. Avec comme environnement, des bassins d’eau illuminés descendant du musée et d’autres qui coulent le long de la «Avinguda de la Reina Maria Cristina», le spectacle en vaut le détour.

 

Jour 2 Visite du Barri Gotic et du Musée Picasso

Petit-déjeuner au sympathique et chaleureux café «Crayon» 348, Calle Valencia. Ce dernier fait face à notre appartement. On y dégustera ce qui deviendra notre habituel et délicieux jus d'orange fraîchement pressé et notre cappuccino sans compter naturellement croissant pour un et rôtis pour l’autre.

Comme le matin est incertain, nous nous rendrons dans le quartier du «Barri Gotic» visiter le Musée Picasso. À notre sortie, le soleil se sera montré le bout du nez. Nous prendrons une bouchée et nous nous limiterons à une balade dans secteur ou nous nous trouverons. En soirée, nous assisterons à un très beau spectacle de flamenco au restaurant «El Tablao de Carmen» qui se trouve au «Poble Espanyol». L'endroit était tout à fait indiqué pour ce genre de spectacle, la salle intime et les danseurs envoutants. Les tapas excellents et, une fois de plus, la sangria délicieuse.

 

Jour 3 Visite de l'Abbaye et du parc Montserrat

Petit-déjeuner au café d’en face, métro jusqu'à «Plaça d'Espanya» et train vers l'Abbaye de Montserrat, monastère bénédictin situé sur le massif montagneux du même nom. Le monastère a été fondé en 1025 et détruit par les troupes napoléoniennes en 1811. Abandonné, sa reconstruction reprendra au 19ième siècle pour lui donner l'apparence actuel.

Après 1h30 de train, nous arriverons au village de Monistrol de Montserrat. Du quai-même où le train nous a déposé, nous prendrons la crémaillère qui nous conduira au haut de la montagne où se trouve le monastère. Visite ensuite du monastère et de son environnement avant de reprendre, une fois de plus un funiculaire qui, cette fois-ci nous permettra de nous balader dans la montagne. Les sentiers y sont très bien entretenus, le paysage est spectaculaire. L'endroit demeurera permis nos faits saillants du voyage malgré la température moche.

Retour ensuite à Barcelone en fin d'après-midi, promenade sur «La Rambla», «paella» et bières pour le diner et dessert dans l’onéreux marché de «La Boqueria».

 

Jour 4 Visite de Sitges

Cette journée sera consacrée en partie à la ville de Sitges, l'une des stations balnéaires espagnoles les plus «branchées» de Méditerranée.

Le train quittera Barcelone à 09h40 et nous arriverons à Sitges à 10h20. Le temps sera couvert mais après le lunch, le ciel se dégagera. Balade tranquille dans cette station balnéaire. La plage est naturellement plutôt tranquille en cette partie de l’année. Aucun lieu digne de mention si ce n’est que quelques rues coquettes. Nous reprenons le train à 16h00 pour un retour sur Barcelone. Au retour nous reprendrons la direction de «La Rambla». De là, nous visiterons le remarquable «Palau Güell» construit par Antoni Gaudi. Conçu entre 1885 et 1890, cet hôtel particulier a été la résidence privée de la famille Güell et est depuis 1984 classé au patrimoine mondial de l’UNESCO. Nous prendrons un bon diner au restaurant «La Crema Canela» tout près de la «Plaça Real». Malgré la proximité du restaurant de sites aussi touristiques que «La Rambla» et la «Plaça Real», les prix sont extraordinairement raisonnables et la nourriture excellente. On s’en sort pour € 40. Le repas comprend brochette marinée avec riz basmati, bœuf mariné avec parmesan et oignon frit accompagnée d’une bouteille de Rioja Azpilicueta Creanza 2008. Finalement, nous terminerons notre journée en flânant dans les rues du «Barri Gotic» avec coup d'œil sur la cathédral de Barcelone au coucher du soleil.

 

Jour 5 Visite de «La Sagrada Familia», du parc Guëll et «La Pedrera».

Nous débuterons cette très belle journée ensoleillée par la très populaire «Sagrada Familia» qui se trouve à moins de 10 minutes de marche de notre appartement.

Malgré des billets réservés sur le web, nous devrons faire la file d'attente. Après une trentaine de minutes nous aurons accès à cet autre chef d'œuvre, monument emblématique de la ville entrepris en 1882 et conçu par le très avant-gardiste Gaudi. C'est, par contre, en 1883 que Gaudi est recommandé pour succéder à Villar. Gaudi y consacrera d'ailleurs le reste de sa vie et le projet n'est toujours pas terminé. Nous en sortirons après environ quatre heures. Nous prendrons le lunch dans le parc qui se trouve devant le monument. De là, nous prendrons le métro qui nous amènera près du parc Guëll, autre chef d'œuvre de Gaudi. Le parc est accessible à pied mais il nous faut un peu moins d’une trentaine de minutes pour y accéder. À défaut, un service d’autobus peu nous permettre de s’y rendre. Nous flânerons un moment dans le parc à observer ce travail aussi original que monumental avant de reprendre le métro vers la station «Diagonal». De là, nous nous rendrons à «La Pedrera».

Il s'agit  dans les faits de la «Casa Milà», un immeuble créé encore une fois par Gaudi. Comme de raison, l'immeuble possède une architecture particulière, ce qui a fait, naturellement, la renommée de Gaudi pour ne pas dire de Barcelone. Nous visiterons ce qui était initialement des appartements et qui sont devenus maintenant un musée. Nous visiterons également son toit qui est maintenant devenu une terrasse parsemée de cheminées aux allures particulières.

Une fois la visite terminée, nous nous dirigerons vers la «Casa Batllo» et la «Casa Amatller». La «Casa Batllo», une fois de plus, fait partie de ces immeubles remarquables et avant-gardistes conçues par l'architecte Gaudi. Après quelques clichés, nous poursuivrons notre chemin sur la boulevard «Passeig de Gracia».

Notre parcours se terminera finalement par un délicieux repas avant de regagner notre appartement. Nous ferons nos bagages puisque le lendemain, nous nous dirigerons vers Lisbonne.

 

Jour 6 Visite de Lisbonne

Départ prévu pour Lisbonne à 07h05. Le vol sera retardé d’une heure dû aux moyens de pressions des bagagistes au Portugal.

Malgré notre retard, nous arriverons suffisamment tôt et l'aéroport sera suffisamment près de notre appartement pour que nous puissions débuter notre visite vers 11h30. Nous commencerons par un bon lunch avant de nous engager de pied ferme dans ce qui s'avérera une visite intensive de la ville. Nous commencerons par «monter» vers le «Miradouro de Sao Pedro de Alcantara». Il s'agit en fait d'un très joli parc dans la partie supérieure de la ville avec point de vue sur celle-ci. De là, nous «descendrons» par la rue où passe «l'ascensor da Gloria». Il s'agit plutôt d'un funiculaire qui permet aux citoyens de monter et descendre d'un niveau à l'autre de la ville puisque cette dernière est particulièrement accidentée.

De là, nous nous dirigerons vers l'«Igreja de Sao Domingos» avant de «remonter» ensuite dans le quartier du «Castelo de Sao Jorge». Après avoir flâné dans les rues du quartier, nous nous arrêterons histoire de reprendre un peu notre souffle au pied du mur de l'enceinte du château. Nous débusquerons une petite terrasse où nous nous prélasserons confortablement au soleil en dégustant ce qui sera la meilleure sangria du voyage. On retiendra donc le nom: «Merearia Castello café» sur la «Rua das Flores de Santa Cruz».

Nous poursuivrons ensuite notre visite en «descendant» vers le «Miradouro de Santa Luzia» et celui de «Das Portas do Sol » considérés comme les «balcons rêvés pour scruter le bas de la colline de l'Alfama». Ensuite nous «remonterons» vers le «Largo da Graça» où se trouve le «Miradouro da Graça» et le couvent du même nom. Ce sera d'ailleurs de ce point de vue que la ville s'appréciera le mieux. De là, nous «descendrons», une fois de plus, tout en se baladant dans le quartier de l'Alfama, vers «Sé», la cathédrale de Lisbonne.

Miradouro Dos las Portas (Statue de St-Vincent)Miradouro «Das Portas do Sol »
Statue de St-Vincent
 

Comme la journée est bien avancée, nous nous payerons un diner sur une terrasse de la «Rua Sant Antao». On y mangera une des spécialités du pays soit du poulet et des calmars frits. Nous serons peu impressionnés par la qualité de la bouffe de ce restaurant. De plus, on ressent la pression des employés autour de nous à interpeller de futurs clients. L’activité est malsaine et ressentir cette pression gâche l’ambiance. Tout de même rassasiés, nous prendrons la direction de notre nouvel appartement en empruntant l'«Elevador de Santa Justa», seul ascenseur urbain de Lisbonne entièrement vertical d’une hauteur de 45 mètres construit de fer forgé par un élève de Gustave Eiffel.

 

Jour 7 Visite de Belém

Après le petit-déjeuner, nous retrouverons le quartier de la Baixa, plus précisément la «Praça da Figueira» d’où nous prendrons le tramway qui nous amènera vers Belém.

Après 30 minutes de tramway et quelques minutes de marche nous nous retrouvons finalement devant la «Torre de Belém». Cette tour édifiée au XVIème siècle est composée de nombreux motifs typiquement du style manuélin. Quelques clichés autour du monument me suffiront avant de pénétrer à l'intérieur. Je pourrai y apprécier le bastion et sa casemate où sont positionnés 17 canons alignés vers le Tage. Je poursuivrai ensuite par la visite des quatre étages d’où on accède par un escalier étroit en colimaçon. Une loggia de style Renaissance située au premier étage permet d’observer le Tage et la cour en contrebas.

Nous quitterons la tour et nous dirigerons vers le «Monumento dos Descobrimentos», monument construit en 1960 pour fêter le 500ième anniversaire de la mort d'Henri le Navigateur. Ce monument prend la forme d'une caravelle avec Henri le Navigateur qui se tient à l'avant, tenant également une caravelle. Ensuite nous nous retrouverons tout juste en face, au «Monesteiro dos Jeronimos», sublime monastère et proclamation de l’art manuélin. Comme notre temps est limité nous nous contenterons d'observer le site de l'extérieur avant d'aller prendre une bouchée et revenir vers le centre de Lisbonne.

Le tramway nous déposera ensuite à la «Praça do Comércio». De là, nous nous dirigerons vers la cathédrale de Lisbonne où nous avions donné rendez-vous à nos amis pour un repas et une soirée au «Fado». Le «Fado» est le chant traditionnel du Portugal et se veut un chant mélancolique généralement accompagné par des instruments à cordes. Ce sera donc au restaurant «Marquês da Sé» que nous terminerons notre soirée. Le restaurant est dans un sous-bassement, l'ambiance est typique, l’architecture datant de la fin du XVIIIième siècle est agréable et particulièrement raffinée.

 

Jour 8 Visite de Monsaraz et Evora

Une fois levés, nous traverserons en face à la «Pasteleria Cafeteria Orion Fabrico» pour le petit-déjeuner. De là, nous quitterons prendre possession de notre petite Fiat louée pour visiter la région. Nous prendrons ensuite la direction de Monsaraz, petit village médiéval qui supporte bien ses nombreuses années. Le village se trouve à environ 02h30 de Lisbonne. La route est délicieuse, les paysages charmants. Le coup d'œil nous rappelle la Toscane.

Paysage aux allures de ToscanePaysage aux allures de Toscane
 

Le village se présente sur la cime d'une colline, entourée de sa forteresse. L'accès se fait par une petite route sinueuse qui serpente jusqu'à l'entrée du village, la «Porta da Vila». Le lieu est presque désert. Peu de touriste et aussi peu d'habitant. Quelques boutiques et restaurants ici et là nous permettent de constater qu'il y a de la vie. Le paysage qui s'ouvre sur les hauteurs nous offre une vue magnifique sur les champs aux tons de jaune, les plantations d'oliviers et les vignes qui se distinguent par leur couleur verte.

Nous sélectionnerons un joli resto près de la forteresse avec petite terrasse sous les oliviers. Au menu : Sandwich au porc et «Bacalhau», une spécialité portugaise. Le «Bacalhau» est en réalité le nom portugais pour de la morue, mais dans les faits il existe une multitude de recette dont la base est la morue. La recette la plus populaire est constituée de morue salée déchiquetée, tranches d'oignon et de pomme de terre avec œuf brouillé.

Après le lunch passé, nous poursuivrons la visite de ce très charmant village médiéval et de sa forteresse. Nous quitterons au bon moment, juste avant l'arrivée d'autobus de touristes.

Nous nous dirigerons ensuite, par les jolies routes de campagne vers la ville d'Évora. Cette ville est considérée comme une des plus séduisantes du Portugal et classée au patrimoine mondial du l'UNESCO. Nous nous sommes perdus dans ses rues étroites, profité d’une séduisante terrasse donnant sur la place de l’«Igrja Real de Sao Francisco», passé par la très animée «Praça do Giraldo», le «Palacio dos Duques de Cadaval» et la «Catedral». Tout ceci avant de reprendre la route vers Lisbonne.

 

Jouru 9 Visite de Batalha, Obidos et Sintra

Tôt en matinée, nous quitterons Lisbonne pour se diriger en un premier temps vers Batalha.

Nous retrouverons à Batalha le «Mosteiro Santa Maria da Vitória» splendeur gothique classée au patrimoine mondiale de l'UNESCO. Les bordures des fenêtres comme plusieurs autres parties de ce monument sont comme de la dentelle de marbre. On constate l'exubérance du style manuélin. C'est un chef d'œuvre absolument exceptionnel malheureusement situé dans un secteur qui ne lui convient pas. Nous visiterons la «Capelas Imperfeitas» avant de poursuive vers l'église de style gothique flamboyant dont l’accès se fait par une énorme porte monumentale. Nous finirons par le cloître royal qui est dans les faits une immense cour intérieure ceinturée par une allée aux voutes impressionnantes et agrémentée d’une fontaine admirable.

Ce sera ensuite le village médiéval d'Obidos. Il s'agit d'un vieux village pittoresque entouré d'un rempart magnifiquement préservé. Les maisons sont chaumées et leur contours sont souvent colorées de bleu ou de jaune. Nous accèderons à la ville par l’accès principale, construite vers l'année 1380 et qui abrite sous sa voûte un oratoire. Les murs d'azulejos y sont superbes. Cette voute nous donne accès à la «rua Direita», rue principale tracée au XIIIème et XIVème siècle. La rue envahie principalement par les touristes puisque c'est la rue commerçante où l'on retrouve restos et boutiques. Nous en profiterons donc pour prendre le lunch. Comme dessert ce sera un «Ginja» servi dans une petite coupe en chocolat. Le «Ginja» est une liqueur de cerise, spécialité locale. Nous poursuivrons la visite à travers les ruelles en lacis, passerons par la «Praça Santa Maria» où se trouve la petite église du même nom. Les murs intérieurs sont faits d'azulejos si typiques du Portugal. Je ferai une partie du chemin de garde avant de revenir vers l'entrée en évitant la horde de touristes par les petites rues désertes.

Nous prendrons finalement la route pour notre destination finale: Sintra. L'accès à la ville se fera difficile. La circulation y est particulièrement dense. Avec un peu de chance il y aura un espace de stationnement qui se libèrera devant nous et pourrons facilement avoir accès à pied au centre historique. Par contre, le «Palacio national da Pena», principal site qui nous a attiré à Sintra, n'est pas accessible. Un accident bloque la route.et comme il se fait tard, même à pied y accéder est impensable. Déçus, nous nous contenterons de visiter le centre historique. Après réflexion nous déciderons de revenir le lendemain pour jouir du palais.

 

Jour 10 Visite de Sintra, Mafra et Ericeira

Levé 06h30 et petit-déjeuner comme à l'habitude chez notre voisin d'en face. Nous sommes à Sintra vers 09h00. Nous prenons le car qui nous conduit par une route en boucle à l'entrée du parc de «Pena». Ce bout de chemin est absolument sinueux et pour certain il leur faudra toute leur concentration afin d'éviter de restituer. C'est de là que nous pourrons avoir accès à l'exceptionnel «Palacio Nacional da Pena». Ce bâtiment  considéré comme le plus extravagant palais portugais où se juxtaposent des façades colorées de style gothique, mauresque, manuélin baroque et rococo...rien de moins. Le palais est pour le moins majestueux et le paysage sur les environs et les murs du «Castelo dos Mouros» est exceptionnel. Nous quitterons le palais enchantés par notre visite et prendrons une bouchée rapide dans le centre historique. Une fois rassasiés, ce sera la visite du «Palacio e Quinta da Regaleira», un des ensemble architectural des plus énigmatiques de Sintra. Suite à son acquisition par Antonio Augusto Carvalho Monteiro, ce dernier consacrera son attention afin de transformer ses jardins et le palais afin d'en faire ce qu'il en existe aujourd'hui. Autant le palais que son environnement sont manucurés pour le plaisir des sens. Il n'est donc pas nécessaire d'expliquer la raison qui a fait de cet endroit un site classé, comme le reste de Sintra, au patrimoine mondiale de l'UNESCO.

Nous quitterons Sintra pour se diriger par la suite vers le village de Mafra. S'y trouve le «Palacio e Convento de Mafra». Le Couvent Royal a été construit en pierre calcaire à partir de 1717 et ce, en accomplissement à un vœu du roi de l'époque, qu'il aurait fait si sa femme lui donnait un héritier. L'ensemble comprend 1200 pièces et est répartie de part et d'autre d'une basilique dédiée à Notre -Dame et à St-François. On y retrouve une des plus merveilleuses et importante bibliothèque du pays, riche d'environ 40,000 œuvres du XVIIIème siècle. Certains livres dateraient même de l'époque d'Homère, soit des années 1400. Bref le palais est tout simplement immense, les couloirs que nous parcourons s'étirent pratiquement à l'infini. Malheureusement, à notre passage, la façade ne peut être appréciée à sa juste valeur, des travaux majeurs étant en cour.

Nous prendrons finalement la route d'Ericeira, pour terminer la journée. Il s'agit d'un petit village de bord de mer tout à fait mignon. Nous nous baladerons dans ses rues, descendrons sur la petite plage située au pied d'un grand mûr qui limite le village et qui jouxte le petit port de pêche. Finalement nous reviendrons sur Lisbonne afin de préparer nos valises puisque nous quitterons Lisbonne le lendemain.

 

Jour 11 Visite de Tomar et Coimbra

Déjà au petit-déjeuner à 07h00 à prendre notre habituel jus d'orange fraîchement pressé, nos rôties biens beurrées et notre cappuccino bien chaud. Nous récupérons nos valises à l'appart avant de quitter en direction de Tomar. Située dans une région qui nous rappelle des airs de Toscane, Tomar est une jolie bourgade où il fait bon se promener. Elle accueil le «Convento de Cristo», un des monuments les plus emblématique de l'histoire du Portugal et qui est classé, lui aussi, au patrimoine mondial de l'UNESCO. Le complexe a été fondé en 1160 pour les Templiers au Portugal. Nous y accèderons par les jardins au pied de la colline qu'il domine. Comme notre temps est limité, nous devrons nous restreindre à ne jeter qu'un coup d'œil rapide à l'intérieur. Nous aurons le privilège d'y observer notamment  la chapelle primitive du couvent, la Rotonde, magnifique église construite pendant la deuxième moitié du XIIème siècle. Nous aurons également le privilège d'observer la fenêtre de Tomar, exemple parfait des motifs typiques du style manuélin soit les symboles de l'ordre du Christ et de Manuel 1er, les cordes, les coraux et les motifs végétaux.

«La fenêtre de Tomar» de style manuélin«La fenêtre de Tomar» de style manuélin
 

Une fois la visite terminée, nous prendrons la direction de l'«Aqueduto dos Pegões» ou l'aqueduc du couvent du Christ. Cet aqueduc très bien conservé, dont la construction a débuté vers les années 1593, a servi à fournir en eau le «Convento de Cristo» visité quelques minutes plus tôt. Une petite demi-heure nous a suffit à prendre quelques photos et  y faire quelques pas d'où la vue sur la campagne environnante était tout à fait agréable.

Et puis nous nous dirigerons vers notre prochaine destination: Coimbra. Arrivée des plus faciles par le «Ponte de Santa Clara» où un stationnement nous tendait pratiquement les bras. Nous prendrons un sandwich sur le «Largo da Portagem» avant de monter vers l'université. Nous sommes peu impressionnés par l’architecture de l’université, l’ayant imaginé beaucoup plus d’époque. Malgré tout, nous aurons le privilège d’observer quelques étudiantes avec leur cape noire couvertes d’écussons, typique à cette université. Sans grand intérêt, nous sommes redescendus en se perdant dans les petites rues avant de reprendre la route vers notre destination finale où nous avons prévus passer trois jours: Porto.

L’accès à Porto jusqu'à notre hôtel l'Eurostar Oporto sera facile. Il est de notre devoir d’admettre que l’invention du GPS nous aide grandement. Après l'enregistrement d'usage nous abandonnerons nos valises à notre chambre et prendrons le métro qui est à deux pas de l'hôtel pour «Vila Nova de Gaia». Comme le soleil est sur son déclin, quoi de mieux que d’accéder à la voisine face de Porto afin d’y prendre quelques clichés. Confortablement installés sur l'herbe, nous regardons le soleil se coucher sur une fabuleuse cité du Portugal.

Nous prendrons le diner de ce côté du Douro avant de prendre quelques images de nuit sur la ville. Nous traverserons sur Porto pour un capuccino et un porto avant de retourner à l'hôtel pour un bon repos.

 

Jour 12 vistie de Viana do Castello, Ponte de Lima et Braga

Dernière journée avec la voiture. Nous quitterons l'hôtel vers 07h30 pour Viana do Castelo. Nous voulons y visiter la vieille ville et la basilique Santa Luzia. Nous débuterons par la basilique puisque du haut de la colline, le lever du soleil y serait, paraît-il, magnifique. Une fois stationnés, nous franchirons les 626 marches afin d'accéder à la basilique. Santa Luzia est un temple monument du Sacré Cœur de Jésus dont sa terrasse permet d'avoir un point de vue sur la ville et les alentours. Pour nous, le coup d'œil n'en vaut pas ce que l'on en dit. Quelques minutes nous suffiront pour observer le paysage et visiter la basilique. Nous entreprendrons notre descente pour rejoindre la voiture et ensuite la vieille ville. Malgré le calme du matin, nous localiserons ces dames qui, chaque matin, tirent leur charrettes vendant leurs produits de la pêche. Nous y prendrons ensuite le petit-déjeuner sur une terrasse et prendrons ensuite la direction de Ponte de Lima, deuxième étape de trois dans notre périple de la journée.

Ponte de Lima est une petite bourgade tout à fait séduisante, située au bord de la jolie rivière calme du nom de ... Lima. Elle fait sa réputation notamment à son pont médiéval qui serait d'une exceptionnelle longueur et dont les cinq premières arches dateraient de l'époque romaine. Nous nous y attarderons qu'une heure environ et combien trop peu de temps. Nous sommes tombés sous son charme et nous nous promettrons d'y  revenir. Ce lieu, au moment de notre visite, était propice à la détente. Peu de touristes, une tranquillité réconfortante dans les rues, les résidents qui y flânaient semblent détendus. Nous devons également souligner que l'agréable route qui nous a introduit à cet endroit est de toute beauté. C'est donc avec regret que nous laisserons Ponte de Lima et prendrons la direction de Braga, à environ à 30 minutes de là.

Nous y visiterons le site du «Santuario do Bom Jesus do Monte». Nous y accèderons par un stationnement situé au bas de la colline et franchirons la «Via Sacra». Il s’agit d’un sentier qui monte en zigzag et qui est ponctué dans chaque virage de chapelles. On en dénombre une vingtaine qui retracent la vie de Jésus. La montée rappelle le Chemin de Croix. Lors de notre passage, un petit couple de pèlerins s’est d’ailleurs arrêté à chaque chapelle allumer des lampions et y faire leur prière. Le sentier nous a conduit au pied d'impressionnantes escaliers blanches et grises organisées, aux formes symétriques. À chaque palier on pouvait observer des fontaines. Ainsi, après avoir franchi les 600 marches sur 400 mètres de dénivellation, nous atteindrons l'église qui la domine. Ce sanctuaire a été construit  entre 1723 et 1811 et  considéré comme un joyau de l'art baroque portugais. Nous flânerons quelques moment et reprendrons le chemin de la descente, rejoindrons notre petite Fiat et reprendrons le chemin de Porto.

Nous retournerons la voiture à l’agence de location pour prendre le métro jusqu'à «Sao Bento». De là,  nous nous baladerons dans les rues jusqu’au bord de l'eau. Nous terminerons notre journée au restaurant «Chez Lapin». Ce sera de gros morceaux de pieuvre pour un et du porc pour l’autre.

 

Jour 13 Visite de Porto

Lever tôt afin de se rendre à Vila Nova de Gaia pour quelques clichés sur Porto au levé du soleil. Nous nous paierons ensuite un petit-déjeuner sur une terrasse en admirant le paysage qui se dresse devant nous. Quelle ambiance exceptionnelle! Quelle chance de vivre de moments aussi magnifiques!

Comme nous sommes déjà du côté de Vila Nova de Gaia, nous nous baladerons ça et là jusqu'en fin de la matinée puisque nous avons réservé une croisière d'une heure sur le Douro. Le soleil est magnifique. Au retour, nous casserons la croûte et poursuivrons notre visite du côté, cette fois-ci, de Porto. Nous monterons et descendrons les multiples rues pentues de la ville, passant par différents sites, sans y pénétrer et ce jusqu'à la «Torre de Clerigos». De là nous reprendrons le chemin de la descente pour retraverser de l'autre côté de la rive afin de faire l’inévitable visite d'une cave à porto. Nous jetterons notre dévolu sur la cave de la maison Croft. On nous fera déguster un porto blanc et un rouge après avoir eu une petite visite guidée de 20 minutes. Avant notre départ, nous ferons l'acquisition de deux bouteilles de porto, un rouge et un rose.

Comme c’est la veille de notre départ, nous prendrons le diner sur une terrasse de Vila Nova de Gaia et partagerons pour l'occasion un bon pichet de sangria, à base de champagne.

Ce sera finalement le retour à l'hôtel et les préparatifs pour notre départ du lendemain

 

Jour 14 Visite de Madrid et soirée à la corrida

C’est notre départ pour Madrid. Lever 04h30, départ de l'hôtel à 05h00 et de l'aéroport de Porto pour l'Espagne à 07h00. Arrivée à Madrid à 09h40 et à l'hôtel  vers 10h30.

Viennent ensuite les étapes habituelles avant de quitter la chambre pour débuter notre visite. Pour la première étape de notre visite, nous irons marcher tranquillement dans le «Campo del Moro» jardin qui jouxte le «Palacio Real de Madrid». De là, nous passerons devant la Cathédrale «de la Almudena». La visite est payante. Direction ensuite de la «Placa de la Paja», place difficile à trouver qui me semblait attrayante mais s'avèrera pour nous sans grand intérêt. Nous nous arrêterons, chemin faisant, histoire de prendre une sangria alors que le soleil nous tape dessus de ses 35 degrés Celsius. Nous passerons ensuite par la très achalandée «Puerta del Sol» avant de rejoindre le métro qui nous amènera aux arènes de «Las Ventas» où ce tiennent les fabuleuses corridas. Comme nous sommes en avance sur notre temps, nous irons prendre un léger diner. Nous conclurons le diner dans un bar tout près où l'ambiance survoltée d'une soirée à la corrida nous envoutera. L'ambiance est comparable à une soirée au Centre Bell lors d’un match où le Canadien est en final de la coupe Stanley.

Corrida à MadridCorrida à Madrid
 

Ce sera ensuite la corrida. Nous pénétrerons parmi la foule qui s’entasse et se bouscule. Nous réussirons finalement à gagner nos sièges. L'ambiance est pour le moins électrisante. On peu observer dans l'ensemble de la foule les femmes qui s’aèrent avec leur éventails et les hommes qui patientent de leur côté en fumant le cigare et en se ventilant à l’aide de leur chapeaux de paille. Je suis déjà gagné alors que le spectacle n'a même pas encore débuté. La représentation commencera donc avec le paseo, c'est le début de la corrida avec le traditionnel défilé des «banderillos», des «picadors», des «toreros», toute la «cuadrilla» au service de chaque «matador». Le spectacle sera particulier, d'une violence certaine mais tellement caractéristique à l'Espagne. Ma compagne se paiera même une petite session de crise d'hystérie quand un matador se fera happer par le taureau et renverser d'un coup de tête par l'animal. Les habitués trouveront sa réaction plutôt excessive alors qu’elle sera bouleversée pour le reste du spectacle. Après la mise à mort du deuxième taureau nous nous serons contentés et quitterons nous permettant ainsi d'éviter la foule de la fin.

 

Jour 15 Visite de Toledo

Départ de la gare de Madrid à 09h00 destination Toledo. Ce village médiéval est situé à une trentaine de minutes de Madrid par TGV. Comme la plupart des villages de ce genre, il est entouré d'une muraille. À l'heure où nous arrivons, les touristes ne sont pas encore omniprésents. Cela nous permet de se balader au gré des rues dans une ambiance détendue. La ville est particulièrement belle avec ses banderoles et ses lustres au modèle d'époque, tous accrochés un peu partout dans les rues. Ici aussi, nous retrouvons la typicité qui nous stimule tellement. La visite entière se fait, selon moi, en une journée complète mais de notre côté, nous aurons, encore une fois, mal calculé la durée de la visite qui ne nous permettra que de visiter l'équivalent de la moitié de la vielle ville.

C'est donc vers 15h25 que nous reprendrons le TGV pour un retour sur Madrid. De la gare, nous nous baladerons tranquillement dans ses rues jusqu'à l'heure du diner. Nous nous arrêterons dans une petite rue tout près du marché San Miguel. Nous prendrons une dernière paella accompagnée d'un bon vin de la région du Rioja. De là, une fois le repas terminé, nous nous rendrons apprécier l'ambiance 5@7 qui règne au marché. On y trouve plusieurs comptoirs qui servent des tapas de toutes sortes. Nous apprécierons tellement que nous déciderons d'y revenir le lendemain pour notre dernier repas.

Ce sera ensuite le retour à la chambre.

 

Jour 16 Visite de Madrid

Dernier jour de notre voyage. Cette journée est réservée à la visite de Madrid. Nous la débuterons par un petit-déjeuner au «Café Viena» tout juste à côté de notre hôtel. De là, nous flânerons sans objectifs fixe si ce n’est que quelques petits achats. Nous emprunterons la «Calle de la Princesa» qui devient à la «Plaza de Espana» la «Gran Via». Cette balade nous permettra essentiellement d’apprécier l’architecture des grandes artères. Nous bifurquerons ensuite sur la «Calle de Fuencarral». Après quelques achats nous reprendrons notre promenade par la «Calle de Genova» jusqu'à la «Plaza de Colon», vaste espace où est érigée une statue de Christophe Colomb de style néogothique. Nous nous engagerons ensuite sur le «Paseo de Recoletos» afin de se rendre au «Parque del Retiro». Encore une fois, on ne pourra rester indifférent sur la qualité des parcs de Madrid qui sont manucurés comme rarement nous avons été en mesure d'observer. Nous en profiterons pour observer les habitants de la place jouir de cette fabuleuse journée en se baladant à bord des petites embarcations sur le «Largo de Retiro». Nous prendrons ensuite la direction de l'«Iglesia de Los Jeronimos» situé juste à côté du «Museo del Prado». Nous nous limiterons à l’observer de l’extérieur avant de poursuivre notre balade jusqu’à la ««Calle de Cedaceros» où nous luncherons. Par la suite, nous retrouverons la «Gran Via» par les petites rues et nous arrêterons sur «Calle de la Montera» histoire de prendre une sangria. Nous constaterons que ce lieu à forte présence touristique attire de nombreuses prostituées. Certaines ne se gêneront pas de porter la jupe au haut de la fesse plutôt qu’au bas. Nous avons ensuite flâné dans les environs de la «Plaza de la Puerta del Sol» et ce, jusqu’à la «Plaza de Oriente» qui fait face au «Palacio Real de Madrid». Nous nous sommes finalement rendus au «Mercado San Miguel» en passant par la «Plaza Mayor». Comme convenu la veille, nous avons pris notre dernier diner en dégustant plusieurs tapas et ce, en partageant une table avec un charmant couple d’Hollandais. Nous sommes ensuite revenus à l'hôtel afin de finaliser nos bagages en prévision de notre départ pour notre retour à Montréal.

 

Jour 17 Retour sur Montréal

Retour sur Montréal en milieu d’après-midi avec, en tête, encore une fois de merveilleux souvenirs à partager.

2 votes. Moyenne 5.00 sur 5.

Ajouter un commentaire