... en France

La France! Pays de nos ancêtres, fascinante par la richesse de son histoire, de ses paysages, de son architecture. Tout aussi fascinant de voir comment tout ceci a su et a pu passer à travers les âges.

Nous avons donc voulu répéter une expérience dans ce pays tout en visitant, évidemment, des régions différentes que celle visitée précédemment. Nous avons donc ciblé certains points qui nous interpellaient depuis bien longtemps comme Giverny pour les Jardins de Monet, Le Mont-St-Michel, les châteaux de la vallée de Loire et la région de Champagne. De là, nous avons planifié effectuer une boucle d'une durée de trois semaines. C'est donc sur cette base que nous avons monté notre itinéraire.

Jour 1

D'un vol sur Corsair, nous voyagerons jusqu'à Orly où nous avons pris possession d'une petite voiture. C'est donc par une belle journée au ciel meublé d'un soleil radieux et de charmants nuages texturés que nous prendrons la direction de Versailles que nous atteindrons en près d'une trentaine de minutes. Après le petit-déjeuner nous prendrons d'assaut ce fabuleux château, résidence des rois de France Louis XIV,  XV et  XVI. Nous flânerons quelques heures dans ses jardins en passant par le Bassin de Neptune et en visitant le Petit Trianon, résidence offerte à Marie-Antoinette par Louis XVI. Elle se créera à cet endroit un univers à elle, loin des fastes de la cour. Nous reviendrons ensuite vers le château en passant par le Grand Canal et le Bassin d'Apollon. Le reste de la journée sera réservé à la visite du Château de Versailles sans oublier sa très célèbre Galerie des glaces.

2014 08 29 1233

Après plus de 4 heures de visites, nous prendrons la direction de Giverny où nous arrêterons dans un gîte pour la nuit. Déjà, nous avons du plaisir à croiser quelques jolis villages avant d'arriver à notre destination, Le Coin des artistes, situé sur la rue Claude Monet et tenu par la très aimable Mme Pain. Nous conclurons notre journée par un diner au restaurant  L'ancien hôtel Beaudy.  

Jour 2

Je me réveillerai au son du coq, ambiance très réconfortante, un sentiment que l'on recherche constamment, particulièrement en vacance. Nous descendrons à la salle à manger où nous partagerons notre petit-déjeuner en compagnie de deux charmantes dames et de notre hôte, Mme Pain tout en appréciant de délicieux croissants et de pain frais accompagnés de fromages et de confitures.

Nous la remercierons pour ensuite quitter le gîte et se diriger vers Les Jardins de Monet. Nous nous baladerons pendant quelques heures à travers les sentiers nous menant au jardin d'eau, d'inspiration japonaise et à travers Le Clos Normand, situé tout près de la maison du peintre. Nous terminerons notre visite par la maison où Claude Monet aura vécu de 1883 à 1926. Nous quitterons ensuite et prendrons la direction d'Étretat à travers la campagne normande à admirer le paysage et en se laissant guider par notre GPS. Attention car vous pouvez vous faire prendre à l'occasion car l'appareil n'est pas toujours juste et peut vous amener dans des endroits aussi inusités que des culs-de-sac où il est indiqué sur des panneaux routier «Erreur GPS». 

À Étretat, nous déposerons nos valises à notre nouveau gîte Les galets bleus et dinerons dans notre chambre avant d'aller profiter du discret coucher de soleil pour flâner sur la plage de galets au pied de la falaise d'Amont et passer un moment à se balader dans la commune avant de rentrer à notre chambre.

2014 08 30 1395

Jour 3

Le réveil se fera en douceur au son des goélands. Comme à cette heure la salle à manger n'est toujours pas disponible nous prendrons la direction du sommet de la falaise d'Amont pour y apprécier le paysage du point de vue de la petite église Notre-Dame de La Garde. Nous y resterons un moment avant de retourner à notre hôtel prendre enfin notre petit-déjeuner reporté.

Avant de quitter Étretat, nous nous procurerons quelques petits souvenirs culinaires de la région et prendrons ensuite la direction d'Honfleur, séduisante petite bourgade portuaire dans l'estuaire de la Seine. Nous serons charmés par ses maisons d'époque à pans de bois et à façades recouvertes d'ardoises décorées de fleurs.  Nous nous baladerons dans les rues occupées par les terrasses et les jolies boutiques et ce, à travers la multitude de touristes. Suite aux suggestions de la représentante de l'office du tourisme nous nous rendrons dans l'agréable commune de Beaumont-en-Auge où nous ferons une petite pause avant de poursuivre jusqu'à Beuvron-en-Auge, village classé parmi les plus beaux villages de France. Cette jolie commune est un régal pour la vue et mérite d'être classée dans cette catégorie. Le village est tout à fait charmant et nous enchantera à souhait. Nous flânerons tranquillement dans ses petites rues pour finalement conclure notre visite sur la petite terrasse du Café des Forges ou plutôt sur le trottoir face au commerce où on a étalé une rangée de tables entassées, exposées au soleil qui nous réchauffe tendrement.

Nous déciderons d'éliminer la visite que nous avions prévu à Caen pour nous diriger directement vers notre maison d'hôte, Le Castel Noble Guesthouse à Bayeux. La très jolie maison édifiée en 1937, de style Art déco, est située en plein centre-ville et à deux pas de la Cathédrale Notre-Dame de Bayeux. Après avoir déposé nos bagages, nous nous rendrons prendre de succulentes moules et frites au restaurant Drakkar situé sur la rue St-Jean.

Jour 4

Une fois de plus nous passerons un agréable petit-déjeuner autour d'une table à partager en compagnie d'un couple de Lyonnais et des anglais de la région de Kent en Grande-Bretagne.

Nous remercierons notre hôte pour ensuite faire un petit tour de ville. Nous débuterons par la visite du Musée de la Tapisserie de Bayeux. La très particulière tapisserie qui s'y trouve, ancêtre de la bande dessinée, mesure 70 mètres de long sur 50 cm de large et présente les divers épisodes de l'accession de Guillaume le Conquérant. Il s'agit d'un précieux témoignage de la vie quotidienne au Moyen-âge.

À notre sortie, nous flânerons à travers ses rues où l'on peut y admirer des maisons datant du XVe siècle. À l'heure du midi, nous casserons la croûte au resto La Maupassant. Nous terminerons ensuite notre visite par sa cathédrale de style gothique. Il s'agit d'une très belle cathédrale garnie de flèches élancées et de sa tour qui fait son centre. À l'intérieur, sa crypte romane du Xème siècle est particulièrement remarquable et sa conception correspond à l'époque où la réputée tapisserie a été créée.

Nous prendrons ensuite la route avec, comme prochaine étape le Mont-St-Michel. Chemin faisant, nous aurons l'agréable plaisir de tomber sur le joli village de Villedieu-les-Poêles. Ce village est reconnu pour sa poêlerie et sa chaudronnerie que les villageois produisent depuis au moins le XIIe siècle. En 1742 on dénombrait dans ce petit village 139 batteries, c'est à dire, 139 ateliers de poêlerie, chaudronnerie et dinanderie. Nous nous y arrêterons un moment avant de reprendre la route, toujours impatients d'atteindre un des points importants de notre itinéraire, le Mont-St-Michel. Nous atteindrons La ferme St-Joseph où Marie-Brigitte, notre nouvelle hôtesse, nous accueillera pour les deux prochaines nuits. Après un bon diner nous finirons notre journée par quelques clichés sur le Mont-St-Michel à partir de La Roche Torin.  

2014 09 01 1589

Jour 5

En cette première matinée  au Mont-St-Michel, rien ne vaut mieux qu'un petit jogging. Et quoi de plus agréable que de longer la rive du Couesnon, ce petit fleuve qui se déverse au pied du Mont-St-Michel.

Après le petit-déjeuner, nous quitterons notre gîte à pied vers le Mont-St-Michel, facilement accessible, en environ 30 minutes. Sur place, nous accèderons à ce village datant du Moyen-âge et monterons tranquillement vers l'abbaye en longeant le rempart érigé lors de la guerre des Cent ans, ce qui nous donnera une aperçue sur le paysage environnant, le mont se situant au cœur d'une immense baie.  

Historiquement, une première église a été construite en 709 pour le culte de l'Archange St-Michel, sur ce lieu qui deviendra cette «Merveille de l'Occident».  Une communauté de bénédictins s'établira ensuite sur le rocher et c'est à ce moment que l'église préromane y sera élevée ce qui lui prévaudra d'être, avec Rome et St-Jacques de Compostelle, un des lieux de pèlerinages de l'Occident médiéval. Le mont est maintenant inscrit au patrimoine mondial de l'Unesco.

Nous aurons la chance de passer par l'abbaye alors que les religieux et religieuses de la Fraternité monastique de Jérusalem se préparent pour la messe du midi. Nous assisterons au début de l'office avec l'appel à la prière fait  par un jeune religieux coiffé de son capuchon actionnant les cloches à l'aide d'un imposant câble.

Nous poursuivrons ensuite à travers les dédales de ce monument et des rues qui l'entourent pour conclure par la plage et ce, afin d'avoir un aperçue du mont vu de sa base.

Jour 6

Le levé se fera tôt afin de retourner à La Roche Torin prendre des clichés du Mont-St-Michel au levé d'un fabuleux soleil orangé. La place sera immergée dans un épais brouillard donnant aux images un aspect dramatique.

Après le petit-déjeuner, nous prendrons la direction de Fougères, située à environ une trentaine de minutes de là. Une fois sur place, nous débuterons immédiatement notre visite par la Château de Fougères, qualifiée comme la plus grande forteresse d'Europe, dont sa construction en pierre date du XIIe siècle. Une fois la visite terminée, nous prendrons la rue de la Pinterie jusqu'à la Place du Théâtre où nous nous arrêterons pour une petite bouchée, puisqu'il s'y trouve une série de plusieurs terrasses prêtes à nous accueillir.

Nous poursuivrons ensuite notre balade jusqu'au Beffroi et l'Église St-Léonard, descendrons ensuite par le Jardin public et le Quartier médiéval pour terminer par l'Église St-Sulpice, ce très joli édifice de style gothique flamboyant. Nous nous mettrons ensuite en direction de Vitré, autre belle ville fortifiée des Marches de Bretagne et cité des Marchands d’Outre-mer. Sa vieille ville se compose d'un château qui a servi de forteresse puis de résidence, de maisons à pans de bois et d'hôtels particuliers. C'était du Moyen-âge à la seconde moitié du XVIIe siècle, une ville axée sur le commerce des canevas servant à l’emballage des marchandises ou à la voilure des bateaux.

Nous nous rendrons directement à notre hôtel, Le petit Billot situé en plein centre de Vitré. Nous prendrons quelques minutes pour s'installer et en un rien de temps, nous serons déjà à serpenter les rues des cette petite ville médiévale. Nous passerons par l'Église Notre-Dame de Vitré de style gothique flamboyant avec sa chaire extérieure. Nous nous arrêterons pour une pause apéro au Triskell et enchaînerons par le château avant de descendre jusqu'à la rivière La Vilaine et le Pré des Lavandières. Nous remontrons ensuite vers la Place Notre-Dame et terminerons par un diner au resto La soupe aux choux. Ce sera sans contredit le meilleur diner à date. Au menu ce sera notamment une galette d'andouille, pomme et vinaigre de cidre et un veau aux pattes de mouton (champignon).

Nous terminerons notre soirée en flânant dans les rues illuminées de la ville qui se livre sous une nouvelle palette.

2014 09 03 1789

Jour 7

Prochaine étape à notre itinéraire, Rennes. À notre arrivée, nous commencerons par l'office du tourisme afin de récupérer une carte de la ville et suivrons le trajet suggéré qui touchera à tous les points que nous avions ciblés.

Tout en se baladant paisiblement dans les rues de la ville, nous nous arrêterons pour débuter à la Cathédrale St-Pierre, édifice de style néoclassique avec ses tours du XVe et XVIe siècles, son retable flamand du XVe siècle et sa nef du XIXe siècle. Nous poursuivrons ensuite vers La Place des Lices, anciens champs clos où les chevaliers s'affrontaient en tournois munis de lances. Elle a servi à une autre époque de place d'exécution pour les criminels qu'on exposait ensuite sur des piloris. Maintenant, on y retrouve le samedi, le fameux Marché des Lices. Nous passerons ensuite par les très belles rues St-Guillaume, St-Sauveur, de la Psalette et du Chapitre. Ces rues sont particulièrement belles avec leurs maisons en pans de bois du XVe siècle. La très jolie Place du Champ Jacquet est également très jolie avec, aussi, de très belles maisons à pans de bois. Nous nous rendrons ensuite au Parlement de Bretagne et terminerons par la Place Hoche avant de reprendre la route. De là, nous prendrons la direction de Carnac. Cet endroit est réputé pour ce que l'on appelle le site des alignements de Carnac. Il s'agit d'un haut lieu de la préhistoire européenne avec le plus grand ensemble mégalithique de ce genre au monde. On peut y observer près de 3000 menhirs alignés sur 4 kilomètres qui sont datés de 5000 av. J.-C.

Par la suite, nous rentrerons à Vannes, notre prochaine étape. Nous logerons à La Villa Garenne, le plus beau gîte que nous ayons réservé à ce jour. Endroit particulièrement chaleureux avec ses chambres thématiques, dont la chambre «L'art des lettres», et les chambres «L'art de la musique, de la photo, de la pâtisserie» et «L'art de la table». La maison, quelle que soit la pièce, est décorée avec énormément de goût. À plusieurs endroits, on y retrouve de jolies citations sur les murs avec une musique chaleureuse en toile de fond et des bougies positionnées ici et là. De plus, la maison est située directement en face du Château de l'Hermine, à proximité de la vieille ville et du port.

Une fois installés, nous nous rendrons terminer la soirée dans un petit resto coquet nommé La Petite Souris. Il y aura au menuune succulente entrée de foie gras poêlé et un duo de tartare (saumon et pétoncle) émulsion citronnée. En plat principal ce sera une brochette de lotte avec lard fumé, crème de pleurote et cidre ainsi que queues de gambas enrobées de sésame sur coulis de mangue.

Jour 8

C'est aujourd'hui le début de notre deuxième semaine. De notre fenêtre on peut constater que la journée sera agréable, le soleil plongeant déjà dans la cour arrière de l'immeuble, ses premiers rayons. Le ciel est bleu, sans nuages et on entend le son des oiseaux au loin.

Après le petit-déjeuner, nous déciderons de visiter un peu la vieille ville enfermée dans ses remparts. Nous passerons par la Place des Lices où nous nous arrêterons au marché en prévision du lunch. Nous poursuivrons à travers les rues jusqu'à la très belle Place Valencia bordée de vieilles maisons à pans de bois en encorbellement. Nous nous dirigerons ensuite vers la Place Henri IV qui se trouve à 2 pas de la Cathédrale gothique de St-Pierre de Vannes. Nous irons apprécier son intérieur et particulièrement les boiseries de son orgue et de sa chaire.  Nous finirons par la rue des Vierges et le Jardin des remparts.

Nous reprendrons ainsi la route pour nous rendre vers un autre des plus beaux villages de France, Rochefort-en-Terre. Nous y découvrirons une superbe commune de caractère constituée de maisons aux architectures bigarrées passant par des époques et styles tels que le pan de bois, le gothique, la Renaissance et où la pierre domine. Nous irons musarder un moment à l'intérieur des murailles de son château pour ensuite se perdre, autant qu'il est possible de le faire, dans les rues du village avant de finir notre visite en cassant la croute au pied du lavoir du village. Isolés au bord du petit ruisseau St-Gatien, nous déboucherons une demi-bouteille de Côte du Rhône tout en partageant une pizza et une salade de champignons achetées sur la Place du Lice à Vannes. Nous partagerons donc ce petit repas en se prélassant au soleil qui nous réchauffe.

Nous reprendrons ensuite la route qui nous mènera à Nantes où nous logerons dans un immeuble du XVIIIe siècle qui, pour nous, tient plus du château que de la maison. Notre chambre d'hôte étant directement située dans le cœur historique de la ville. Mme Lainé, notre hôte,  nous conduira à la chambre pêche située au 2ième étage où nous nous installerons pour la nuit. Il s'agit d'une  grande chambre de 20 mètres carrés avec foyer en marbre qui est maintenant condamné.

Comme nous sommes affamés, immédiatement après avoir déposé nos valises, nous prendrons d'assaut les rues bondées pour nous arrêter au restaurant La Blanche Hermine.  Après avoir mangé chacun une crêpe et une bouteille de Muscadet, nous nous baladerons brièvement dans les rues de la vieille ville avant de revenir à notre chambre.

2014 09 05 1949

Jour 9

Nous partagerons cette fois-ci, un très bon petit-déjeuner attablé avec un couple de québécois pour quitter ensuite notre maison d'hôte en direction de La Rochelle. Nous avions prévu que la durée du déplacement serait d'environ 2 heures, mais nous nous sommes butés à un bouchon de circulation sur une petite route de campagne après environ ça,  2 heures. Abandonnant l'idée de poursuivre sur cette route, nous avons rebroussé chemin et avons tenté d'utiliser un trajet alternatif. Nous sommes entrés à l'hôtel L'Axe à La Rochelle sans trop de difficulté, mais il nous aura fallu le double du temps prévu. L'hôtel est situé à une fraction de minute du port de La Rochelle.

Une fois les bagages déposés, nous irons prendre une bouchée rapide au resto Roger Sicard, type de fast food à l'européenne et ce, avant d'aller visiter les trois tours du front de mer de la ville: La Tour de La Lanterne, celle de La Chaine et la Tour St-Nicolas. La Tour de La Lanterne est celle qui se distingue le plus et la plus stylisée. Elle a servi à l'époque à désarmer les vaisseaux avant leur entrée dans le port. Elle se distingue également, étant la tour la plus à l'écart, les 2 autres étant celles entre lesquelles les croisiéristes doivent s'engager pour avoir accès au port. 

Vers l'heure du diner, nous nous installerons sur le quai du port pour s'y dorer au soleil tout en relaxant. Nous serons abordés par une charmante fillette de 2 ans et demi nommée Anna. Toute coquette avec son vélo rose et vêtue d'une robe bleue à pois blancs assorti d'une toute petite boucle rose au bas. De passage, accompagné de son père, sur le chemin du retour vers la maison, elle nous fera la causette un moment. Elle nous fera sourire avant de nous dire au revoir sans oublier de nous faire une grosse bise.

Nous nous baladerons un moment dans la ville avant de revenir vers le restaurant Chez André. Ce restaurant est réputé pour ses fruits de mer et particulièrement pour ses huîtres de qualité. C'est d'ailleurs le papa d'Anna qui nous l'aura conseillé.

Nous terminerons notre soirée en passant par le port avant de rentrer à l'hôtel.

Jour 10

Nous prendrons le petit-déjeuner et se mettrons ensuite en direction de notre prochaine étape: La Vallée de la Loire et un de ses châteaux, celui de Serrant à St-Georges-sur-Loire. Fort de notre expérience lors de notre route vers La Rochelle, nous éviterons les petites routes de campagne et opterons plutôt pour l'autoroute.

Nous arriverons au château vers l'heure du midi. L'accès étant fermé à cette heure, nous nous contenterons de l'admirer de l'extérieur.

Nous nous arrêterons ensuite à Angers. Ce dimanche est le jour des antiquaires et la place au pied du Château d'Angers pullule de ces gens qui ont déployé leur kiosque afin de vendre leurs pièces provenant d'une autre époque. Nous nous mêlerons aux badauds et flânerons un moment tout en mangeant une ficelle attrapée dans une boulangerie au passage. Nous descendrons tranquillement la rue Toussaint comblée de ces vendeurs de brocante croisant au passage ce groupe muni d'un piano qui anime la place publique de leur jolie chanson française jazzée. Nous poursuivrons notre promenade jusqu'à la Place Ste-Croix située juste derrière la Cathédrale St-Maurice. Nous passerons devant la maison d'Adam, une maison à colombages construite en 1491 et un superbe témoignage de l'époque médiévale. Elle se distingue par son nombre impressionnant de poutres sculptées de personnages religieux et profanes.

2014 09 07 2054

Nous ferons ensuite le tour de l'église pour accéder à l'intérieur de l'édifice religieux. Nous serons particulièrement impressionnés par les boiseries supportant les boyaux de l'orgue monumental.

Nous reviendrons ensuite vers la voiture et reprendrons la route pour nous rendre, cette fois-ci, à Saumure. À notre arrivée nous nous arrêterons au pied du Château d'Anjou où se tient le Festivini, le festival du vin de Saumur. Plusieurs tentes sont installées sur la Place de la République et sont tenues par des viticulteurs et des producteurs régionaux. Pour la modique somme de 4 euros, il est possible de déguster l'ensemble des vins offert sur le site. Nous y passerons donc un moment à déguster quelques vins de la région avant de poursuivre vers le Château d'Anjou et son petit vignoble, le premier d'ailleurs que nous croiserons dans ce voyage.

Nous redescendrons ensuite récupérer la voiture et mettrons le cap vers les habitations troglodytiques de Turquant à environ 8 kilomètres de là. Nous nous y arrêterons rapidement pour jeter un coup d'œil à ces maisons tout à fait «inusitées». En fait, il s'agit de maisons creusées dans les parois en tuffeau de la Loire. Initialement, les pierres de tuffeau extraites de la falaise auraient servi à la construction des châteaux de la région.

Nous poursuivrons ensuite vers Candes-St-Martin, autre endroit qui fait partie des plus beaux villages de France. Nous flânerons un moment sur la rue De Compostelle, principale rue de ce tout petit village, passerons par La Collégiale de Candes-Saint-Martin établit depuis l'an 387.

Nous reprendrons ensuite la route jusqu'à notre gîte situé à La Rochelline dans la commune de Croix-en-Touraine. Nous prendrons possession des clés de notre chambre avant de terminer notre journée chargée en aller prendre le dîner à La Charbonnette, tout près, dans le village de Bléré.

Jour 11

Nous débuterons notre journée par un petit-déjeuner où nous partagerons la table avec un couple d'anglais très discrets et 2 couples de Bulgares sans grande façon. Le repas sera, pour la première fois, particulièrement rébarbatif.

Nous quitterons ensuite notre gîte dans lequel nous demeurerons pour les trois prochaines nuits. Aujourd'hui, nous rayonnerons en débutant par le Château d'Azay-le-Rideau. Ce «diamant taillé à facette» selon Balzac, a été construit entre 1518 et 1523. Nous nous baladerons un moment à l'extérieur de ses murs avant de visiter l'intérieur.

De là, nous prendrons la direction de Chinon. Nous prendrons également un moment, sans trop nous attarder, à visiter les ruelles pittoresques du vieux Chinon où on y retrouve quelques belles maisons à pignons et à pans de bois du XVe siècle.

Notre troisième étape sera le Château d'Ussé qui se situe à Rigny-Ussé et en bordure de l'Indre. Ce bâtiment datant du XVe siècle serait d'ailleurs une inspiration pour Charles Perrault pour le décor de La belle au bois dormant. Ce château est particulièrement beau et le jardin à ses pieds l'est tout autant. Nous prendrons le lunch dans son jardin avant de flâner un moment à l'extérieur.

Nous nous retrouverons ensuite dans la ville de Tours pour conclure la journée. Notre visite débutera par un côté peu intéressant avec la rue Colbert en direction de la Cathédrale St-Gatien de Tours. Ce côté de la rue Colbert est plutôt commerçant et manque légèrement de cachet. Par contre, la cathédrale est particulièrement belle avec sa façade de style gothique flamboyant, sa tour romane et ses verrières médiévales. À l'intérieur on y retrouve, exposé, le tombeau en marbre de Carrare des enfants de Charles VIII et Anne de Bretagne  qui témoignage d'un style de première Renaissance. Après cette visite, nous reviendrons sur nos pas par la rue Des Halles, tout aussi commerçante que la rue Colbert. La partie autour de la Place Plumereau sera par contre, plus intéressante et nous nous y attarderons plus longuement. Nous nous y installerons pour prendre un verre sur une des terrasses et nous y arrêterons également pour le dîner. Nous prendrons place au restaurant Le Bouchon Tourangeau sur la rue du Grand Marché. Ce sera 6 gros escargots, du bœuf bourguignon, un Camembert grillé au miel avec une langue de bœuf. C'est avec cet excellent repas que nous conclurons cette journée chargée.

2014 09 08 2171

Jour 12

Pour la journée, nous avons planifié la visite des châteaux de Chenonceau et Chambord. Nous avons également prévu visiter Vendôme, jolie ville ayant préservé son charme provincial, Roches-l'Évêque, petite cité fortifiée, Lavardin, avec les vestiges de son château féodal et Trôo qui abrite le plus grand village troglodytique de France.

Comme nous sommes à tout juste une dizaine de minutes de Chenonceau, nous débuterons donc par ce château. Force est d'admettre, une fois de plus que ce dernier est particulièrement impressionnant. Déjà, l'allée pour se rendre au château, construit au XVIIème siècle, est tout à fait magnifique avec sa rangée d'arbres alignés de chaque côté qui nous guident vers l'attrait principal. En circulant dans l'allée, il nous est possible d'apercevoir à notre droite le labyrinthe italien constitué de 2000 ifs étendus sur plus d'un hectare. Apparaît maintenant plus clairement ce joyau encadré de verdure avec à notre gauche le Jardin de Diane, faisant référence à la favorite du roi Henri II, Diane de Poitiers. À notre droite, moins étendu, mais beaucoup plus beau se dresse le Jardin de Catherine, qui lui, fait référence à Catherine de Médicis, la veuve du roi.

Nous commencerons par une promenade dans le Jardin de Diane qui nous permet d'avoir un aperçu sur ce château particulier entièrement construit sur le Cher, affluent situé à gauche de la Loire. Nous entreprendrons ensuite la visite du château lui -même qui, par sa décoration bien sélectionnée, nous donne l'impression d'être encore habité par les personnages de l'époque.  Nous visiterons les 19 pièces étalées sur les 3 étages du château pour terminer notre visite par le Jardin de Catherine. Cette visite nous aura finalement pris 4 heures.

Nous quitterons ensuite Chenonceau pour nous rendre au Château de Chambord où nous prendrons le lunch avant de poursuivre avec une promenade autour du château à observer cette imposante architecture qui a la réputation d'être le plus grand et le plus extravagant des châteaux de la Loire. Ce qualificatif est tout à fait approprié.

Suite à cette visite, nous mettrons le cap sur la ville de Blois où nous flânerons dans les rues de la ville pendant un moment. Blois possède également son château qui fut à la Renaissance la résidence favorite des rois de France. D'ailleurs, 7 rois et 10 reines y résidèrent. Par le fait même, l'architecture des maisons de la fin du XVe siècle et du début du XVIe siècle, en bois ou en pierre, particulièrement celles de la rue St-Lubin, reflètent bien cette époque. Pour couronner notre visite, nous ferons un petit arrêt sur la terrasse de Chez Laurent, y prendre une petite consommation au pied des Grands degrés du château, ces escaliers qui, de la rue St-Martin, montent jusqu'à la Place du Château.

Nous reprendrons ensuite le chemin du retour et s'arrêterons à Chenonceau où nous avions initialement eu l'idée de s'y arrêter pour dîner. Peine perdue, peu de restaurants sont ouverts. Nous constaterons que ceux ayant ouvert leurs portes, le sont parce qu'ils sont reliés à un gîte ou un hôtel et demandent une réservation ou exigent d'être clients de la place. Nous reviendrons donc sur Bléré, commanderons une pizza, cuite au four à bois de La Charbonnette que nous prendrons sur la petite terrasse de notre gîte accompagnée d'une bouteille de vin. Fait de crème fraiche, jambon, lardons, oignons, champignons, fromage de chèvre et mozzarella, notre pizza «spécial du chef» est on ne peut plus délicieuse. Nous finirons notre soirée en sirotant le reste de la bouteille en placotant sur les fabuleuses journées que nous venons de passer jusqu'à maintenant. C'est ça des vacances!

Jour 13

Après le petit-déjeuner, nous entreprendrons notre route qui nous mènera dans un premier temps dans la petite commune de Montrésor. Il s'agira du 4e village et dernier que nous visiterons faisant partie des plus beaux villages de France. Malgré qu'il s'agisse d'un autre  beau village pittoresque, ceux de Beuvron-en-Auge et Rochefort-en-Terre seront pour nous les deux en top de liste. 

2014 09 10 2347

Faisant fi de ce que nous avions élaboré comme planification de la journée, nous favoriserons, une fois de plus, les voies rapides qui nous mèneront  à Beaune où nous débarquerons à l'Hôtel de France Tast'vin, plus de  5 heures plus tard.

Une fois de plus, nous nous installerons rapidement et quitterons notre chambre afin de profiter des derniers rayons de soleil sur la ville.

Il nous suffira de peu pour constater que Beaune est une ville d'exception. L'architecture avec, notamment ses maisons aux toits en tuiles vernissées interpellent. Ses multiples caves à vin que l'on retrouve à tous les coins de rue ne peuvent nous tenir indifférents non plus.

Après avoir fait une petite tournée dans les rues du centre de la vieille ville, nous clorons notre journée en s'arrêtant au restaurant La Concorde sur la Place Carnot avant de rentrer à l'hôtel bien repu.

Jour 14

Nous quitterons l'hôtel pour aller prendre le petit-déjeuner au Grand Café de Lyon, voisin du resto La Concorde où nous avons mangé la veille.

Nous terminerons notre petit-déjeuner à l'heure d'ouverture des Hospices de Beaune que nous avons prévu visiter. En fait, les Hospices de Beaune sont un Hôtel-Dieu, autrement dit, un hôpital. Ce qui la caractéristique en particulier sont ses formidables toits de tuiles vernissées de Bourgogne. Ce bâtiment a été fondé au XVe siècle et demeure un rare témoignage de l'architecture civile du Moyen Âge. Cette visite avec audioguide, est particulièrement intéressante, bien racontée par des personnages personnifiant les 2 fondateurs, Nicolas Rolin et son épouse Guigone de Salins.

Nous ferons notre épicerie en prévision du lunch et quitterons Beaune pour les jolis villages d'Échevronne et Marey-Lès-Fusey. Nous profiterons d'un exceptionnel point de vue sur les vignobles qui s'étendent dans toutes les directions pour prendre notre baguette et notre bouteille de Bourgogne Grand ordinaire. Nous poursuivrons ensuite vers le village de Chaux et de Nuits-St-Georges. Ce dernier village accueil, notamment, l'Imaginarium, la plus grande œnothèque de Bourgogne. L'endroit est partagé entre une partie découverte des grands vins de Bourgogne, qualifiée également d'espace sensoriel et une partie boutique où il est possible de se procurer quelques bonnes bouteilles. On y retrouve plusieurs étales de différents producteurs tel Le domaine de la Vougeraie, Jean-Claude Boisset, le Domaine Louis Bouillot, Bouchard Ainé et fils, Antonin Rodet, Ropiteau frères, Jaffelin, Morin Père et fils et J.Moreau et fils.

2014 09 11 2435

Nous poursuivrons ensuite notre route vers Dijon, mais, sans négliger une visite au Clos Vougeot. Malgré une arrivée à l'impromptu en fin d'après-midi Claire, une représentante de la maison, nous accueillera avec surprise mais nous partagera sa passion captivante pour les vins de son vignoble. Nous serons pendus à ses lèvres pendant plus d'une heure où elle nous fera déguster un rouge grand cru 2007 et un blanc Clos du dessus des Marconnets.

Nous atteindrons ainsi l'hôtel Montigny à Dijon après plus de 6 heures, trajet qui, dans les faits, en prend habituellement moins d’une. Une fois l'admission faite et les bagages déposés, nous prendrons la direction du restaurant Chez Léon sur la rue des Godrans, resto qui nous sera conseillé d'ailleurs par le préposé à l'hôtel. Ce conseil sera tout à fait judicieux puisque nous y mangerons un excellent repas constitué d'os à la moelle et escargots bourguignons en entrée, suivie par la suite de pigeon au foie gras et bœuf bourguignon.

Nous rentrerons ensuite à notre chambre, biens rassasiés et comblés par cette très belle journée passée sur la Côte d'or.

Jour 15

Nous débuterons notre journée par une visite de Dijon avant d'entreprendre une fois de plus la route qui nous mènera dans la région de Champagne.

Le tout commencera par un petit-déjeuner au Bar/Café Le Kent situé directement en face du Marché des Halles, grand marché regroupant plusieurs producteurs régionaux. Alors que les gens autour de nous semblent tous surmenés, nous, nous prenons notre temps et se mêlons à la vie trépidante des passants.

Nous entreprendrons ensuite notre visite en suivant «Le parcours de La Chouette», cet emblème de la ville fait de cuivre, encastré dans le sol qui nous sert de guide touristique vers ses points importants. Cette promenade nous fera donc passer par la charmante rue Des Forges où on peut y découvrir des maisons historiques telles que la maison Maillard construite en 1561 et remarquablement sculptée. Nous passerons par l'Église Notre -Dame de Dijon avec sa façade très ouvragée, chef-d'œuvre gothique du XIIIe siècle et comportant cinquante et une gargouille ornementale sur une de ses façades. Sur la rue de la Chouette, nous nous arrêterons à la maison Edmond Fallot, une des maisons les plus réputées de Dijon qui produit une des tout aussi réputées moutardes de Dijon. Nous poursuivrons ensuite par l'Hôtel de Vogüe, cet hôtel particulier du XVIIe, couvert de ces réputés toits en tuiles vernissées, considéré comme le prototype des hôtels parlementaires. Nous passerons ensuite par l'église St-Michel avec sa façade Renaissance, Le Palais des ducs et des états de Bourgogne, ensemble architectural comprenant notamment le Palais ducal où nous nous sommes d'ailleurs arrêtés, histoire de se payer un grand crème en prenant un moment de repos au soleil. Nous reviendrons ensuite doucement vers notre point de départ où nous nous procurerons quelques victuailles pour combler notre faim le temps venu.

2014 09 12 2555

Nous rejoindrons ensuite notre voiture et prendrons la route, tel que planifié afin de nous rendre à Reims. Quelques kilomètres avant Reims, nous bifurquerons par les routes secondaires afin de profiter des paysages que nous offre cette nouvelle destination. Nous atteindrons donc en fin d'après-midi notre nouvelle chambre d'hôte, Le Chartil des arts à Bézanne et serons reçus par la très aimable, sympathique et accueillante Catherine qui nous guidera vers notre superbe chambre. Une autre place décorée avec goût dans laquelle nous débarquerons nos pénates pour les 2 prochaines nuits.

De là, nous nous rendrons en quelques minutes au centre de Reims et rechercherons un resto pour statuer finalement sur le Café Le Gaulois, Place Drouet d'Erlon. Nous entamerons ce repas par un apéro qui, obligatoirement, sera ... du champagne. Nous dégusterons un rosé Le Castellane et un Veuve Clicquot. Comme repas, ce sera de la choucroute et une bavette à l'échalote avec frite.

Bien rassasiés, nous ferons tranquillement une petite balade dans les rues de la ville, tout ça en direction de la Cathédrale Notre-Dame de Reims pour le spectacle sons et lumières. Ce sera un spectacle tout à fait merveilleux où on utilise les techniques du trompe-l'œil sur la façade de cette grande cathédrale pour nous faire voyager dans le temps. Les multiples tableaux lumineux sont d'impressionnantes scènes, histoire de la cathédrale qui, à travers les temps, a survécu aux guerres et aux incendies.

2014 09 12 2641

Après ces délectables minutes, nous rentrerons comblés à notre charmante chambre d'hôte.

Jour 16

Après notre réveil, tel qu'indiqué par Catherine, nous devrons ouvrir les rideaux, signe que nous sommes prêts pour le petit-déjeuner. Il suffira de quelques minutes et Catherine se pointera à notre porte avec un panier d'osier plein de viennoiseries, croissants, chocolatines et pains au chocolat. Nous nous installerons dans la petite salle à manger pour prendre notre petit-déjeuner tout en admirant le jardin intérieur de notre maison d'hôte, éclairé par les premiers rayons de soleil avant que nous prenions la direction de Reims pour une visite de la ville.

Nous débuterons par la Cathédrale Notre-Dame de Reims, mais cette fois-ci, pour en visiter l'intérieur. Cette réalisation majeure d'art gothique a été construite au XIIIe siècle, avant même la construction de Notre-Dame de Paris. On y retrouve plus de 2300 statues et elle est inscrite au patrimoine mondial de l'Unesco. On la qualifie de cathédrale martyre ayant brulé après avoir reçu 288 obus durant la Première Guerre mondiale. La visite est particulièrement intéressante et raconte sa destruction et sa reconstruction. C'est une survivante.

Nous récupérerons ensuite de quoi faire un pique-nique et partirons à travers les vignobles de champagne qui s'étendent tout autour de nous. Nous nous arrêterons dans le parc de la coquette commune de Gueux, devant un petit lac, à observer les canards «voguer» sur l'eau.

Nous croiserons d'autres jolis villages ainsi qu'un groupe de joyeux vendangeurs dont le propriétaire du vignoble qui aura la gentillesse de nous inviter à visiter son vignoble. Nous devrons malheureusement refuser son invitation ayant une réservation pour visiter la cave de Moët et Chandon à Épernay.

La visite de la maison de Moët et Chandon sera très intéressante avec une balade dans une infime partie des 28 kilomètres de caves et la dégustation de deux coupes de champagne, un blanc et un rosé. Nous dinerons à Épernay, au bistro Le Progrès avec une tagliatelle carbonara et un saumon au ... champagne.

Jour 17

Nous quitterons la région de champagne après avoir salué et remercié notre très accueillante et très gentille hôtesse Catherine. Nous prendrons la direction de Paris qui conclura notre périple de trois semaines «on the road». Une fois que nous atteindrons l'Hôtel de l'Avre, nous déposerons nos bagages et nous rendrons à l'aéroport rendre la voiture qui nous aura servi à franchir les 3000 kilomètres de notre périple. De là, nous prendrons le train et le métro pour nous rendre jusqu'à la station RER Luxembourg, station qui se trouve tout juste à côté des Jardins du Luxembourg. Après avoir récupéré un petit lunch, nous irons nous installer sur un banc de parc et prendrons notre lunch en profitant du soleil qui nous réchauffe.

Nous nous baladerons ensuite doucement dans le parc à observer les parisiens profiter de ce superbe dimanche avant de nous diriger vers le Panthéon.  Ce monument néo-classique prévu initialement pour l'érection d'une église, a vu plutôt accueillir les tombeaux de grands personnages ayant marqué l'histoire de la France. Ainsi on y retrouve notamment la tombe de Victor Hugo, Émile Zola, Alexandre Dumas, Louis Braille, Marie et Pierre Curie pour ne nommer que ceux-ci.

Nous poursuivrons ensuite vers l'Église Notre-Dame où nous y flânerons un moment pour ensuite longer les quais de la Seine. Nous finaliserons notre journée par un dîner au très ordinaire restaurant Le Dôme situé tout près de la Tour Eiffel.

Jour 18

Nous débuterons notre journée par un petit-déjeuner au restaurant La Grenelle. De là, nous nous rendrons vers la Tour Eiffel où nous en ferons l'ascension. Après une bonne heure de visite à observer les toits de Paris, nous nous rendrons au Trocadéro, prendrons le lunch sur la terrasse du restaurant Le Kleber pour ensuite poursuivre vers l'Arc de triomphe, les Champs Élysées, le Petit et le Grand Palais et le pont Alexandre III. Là, nous nous arrêterons une fois de plus, cette fois-ci sur le quai d'Orsay. Nous nous installerons confortablement sur la plage éphémère FLOW, relaxerons un moment au soleil avec un verre. Nous poursuivrons ensuite notre visite en se rendant tranquillement vers le Café de Flore avant de bifurquer vers la Tour Montparnasse où, une fois de plus, nous irons voir les toits de Paris, mais cette fois-ci, d'un autre point de vue.

2014 09 15 2782

Nous terminerons cette journée longue de 15 kilomètres de marche, par un dîner au Café Le Pierrot. Au menu, ce sera un gigantesque steak sauce au bleu. De là, nous rentrerons à l'hôtel exténués.

Jour 19

Nous débuterons notre journée par la Place Pigalle. Nous monterons ensuite vers Montmartre. Chemin faisant, nous récupérerons un croque-monsieur que nous prendrons tranquillement dans le petit parc donnant sur la rue Ravignan, où se trouve le Bateau-Lavoir, l'ancien lieu de résidence et de rencontre de beaucoup d'artistes peintres, de gens de lettres et de spectacles dont, notamment, Pablo Picasso. Nous monterons ensuite vers la Place du Tertre et vagabonderons un peu à travers les artisans et peintres qui travaillent et exposent sur la place pour poursuivre vers la blanche Basilique du Sacré-Cœur.  

Nous nous dirigerons ensuite vers le Canal St-Martin en passant par le boulevard de Rochechouart mais changerons rapidement d'itinéraire car le quartier craint quelque peu. Nous bifurquerons donc vers le secteur  de la gare du  nord et le boulevard Lafayette.

Du boulevard Lafayette, nous longerons le canal en descendant vers le Square des Récollets avant de reprendre le métro à la station Jacques Bonsergent. Nous reviendrons finalement vers notre hôtel avant de revenir vers Montmartre où nous prendrons le dîner sur la Place du Tertre avant de descendre sur la Place Blanche, boulevard de Clichy pour un spectacle au Moulin Rouge. Dans cette institution historique, tout est rouge, simplement rouge. Le prix du spectacle inclura une bouteille de champagne. Il s'agira d'un spectacle haut en couleur en plume ... et en chair. Ce sera un spectacle à retenir pour l'institution que le Moulin Rouge représente, pour ses costumes en plumes tout à fait exceptionnels et pour les tableaux où il y a eu du vrai french cancan. Ce sera une soirée agréable et une belle façon de finir la journée.

Jour 20

Cette dernière journée sera réservée pour la visite du Louvre où nous nous rendrons aussitôt notre petit-déjeuner terminé.

Dans ce musée dont l'étendue est démesurée, nous passerons la grande partie de notre visite dans l'aile Denon où se situent les grandes peintures françaises et italiennes, dont la fabuleuse Joconde, attrait majeur du musée. Nous passerons ensuite dans l'aile Sully et particulièrement dans la partie où on retrouve les antiquités grecques dont la célèbre Vénus de Milo. Nous finirons par la partie où on retrouve les antiquités égyptiennes, point saillant de la visite avec les sarcophages, une momie et toutes les pièces où on retrouve des hiéroglyphes.

2014 09 17 2901

Le reste de la journée sera ensuite réservée à quelques courses avant de conclure notre journée en  beauté avec un repas au restaurant Buddha Bar, une belle expérience culinaire, visuelle et auditive.

Nous finirons notre dernière soirée par une balade sur le bord de la Seine en rentrant à hôtel.

Jour 21

Dernière journée du voyage. Nous quitterons l'Hôtel de l'Avre vers l'aéroport d'Orly et un vol vers Montréal qui conclura un autre beau voyage.

2 votes. Moyenne 5.00 sur 5.

Ajouter un commentaire