... en Italie une fois de plus

Jour 1

On abattra la besogne nécessaire à ce que tout soit à l’ordre à la maison avant notre départ. En après-midi, nous prendrons la direction de l'aéroport avec nos amis qui nous accompagne dans ce voyage-ci. Quelques coupes de vin et quelques bouchées plus tard, le Boeing 767 d’Air Canada Rouge à bord duquel nous sommes installé s'envolera vers l'Italie.

Jour 2

Nous mettrons les pieds sur le tarmac de l’aéroport Fiumicino–Léonardo Da Vinci à 9h15 le lendemain matin. Nous récupérerons nos valises et rencontrerons Paolo, le chauffeur qui nous a été envoyé par le B&B où nous logerons pour une nuit.

Une fois déposés à notre gîte, le B&B La Finestra di Fronte, situé dans le rioni (quartier) Esquilino nous prendrons quelques minutes avant de commencer notre périple d’une journée cette ville d’exception, Rome. Première étape, la Basilique de San Giovanni in Laterano (Saint-Jean-de-Latran) qui se trouve tout près. Débutée en 320, cette église est le premier édifice monumental chrétien et considéré comme la «mère» de toutes les églises de Rome et du monde. Il s'agira d'une belle première visite. Sa façade, son plafond à caissons, son abside grandiose et dorée et son baldaquin sont remarquables.

De là, nous prendrons ensuite la direction du Colisée de Rome. Aussitôt arrivés à la hauteur du métro, la pluie se mettra à tomber comme des clous ce qui nous forcera à nous entasser dans l’entrée de la station pour éviter de se faire tremper. Il ne suffira que de quelques minutes avant que l’ondée s’estompe. La pluie aussitôt arrêtée, nous montrerons les quelques marches qui nous mèneront tout près à la Basilique San Pietro in Vincoli (Saint-Pierre-aux-Liens) réputé pour sa célèbre statue de Moïse, fait par Michel-Ange, et le reliquaire des chaînes de Saint-Pierre. À cette heure l’église est encore fermée. Nous devrons attendre une quinzaine de minutes qui seront tout à fait appropriées puisque la pluie s'est remise à tomber de plus belle. Nous serons donc bien à l’abri pour laisser le mauvais temps passer. Nous visiterons ce deuxième lieu en autant de visite avant de reprendre notre marche à travers les charmantes petites rues et nous rendre ainsi vers une troisième église, la basilique Santa Maria Maggiore, une autre des basiliques majeures de Rome et la plus vieille consacrées à la Sainte Vierge. Ici, un arrêt s’imposera, juste sur la piazza au pied de l’église. On s'installera sur la terrasse d’un restaurant tout en face. Pour la majorité du groupe, ce sera un espresso ou un capuccinos pour combattre les effets du décalage horaire. Bien remis, nous nous mettrons en direction du quadrilatère des Quattro Fontane. Ces quatre fontaines situées à l'intersection de Via delle Quattro Fontane and Via del Quirinale ont été construite entre les années 1588 et 1593 et représentent les rivière Tibre et Aniene et les déesses Diana et Juno. On retrouve tout près l’église San Carlino alle Quattro Fontane et un peu plus loin la Piazza del Quirinale. Cette dernière accueil le palais du président de la république italienne et l'obélisque du Quirinale. Nous poursuivrons ensuite vers la Fontaine de Trevi, probablement une des œuvres les plus connues de Rome décrite comme une allégorie à l'Océan. Malheureusement cette journée là, la fontaine sera encore en rénovation. De là, ce sera ensuite la Piazza di Spagna, lieu de rassemblement important de la gente touristique. Elle porte ce nom depuis 1620, moment où l'Espagne en a pris possession et où elle a établie son ambassade. La fontaine Barcaccia à ses pieds est l'œuvre de Pietro Bernini, père du Bernin. Comme la journée est déjà bien avancée et que notre quatuor commence à avoir moins d’énergie, notre dernier objectif sera de nous rendre au restaurant Girarrosto Fiorentino afin de se «gaver» d'un gargantuesque steak florentin accompagné d’une bouteille de vin.

Enchantés par notre repas et bien rassasié, nous rentrerons à notre gîte fières de notre journée bien remplie.

Jour 3

Levé tôt, douche rapide, mini espresso et petit déjeuner. On finalise ensuite les bagages, sortons et interpellons un taxi. Rien ne bouge malgré une série de taxis tout juste devant l’immeuble de l’autre côté de la rue. Oups! Il y a bien des véhicules taxis, mais que des taxis sans conducteur. Bon, nous interpellerons un citoyen qui nous indiquera de nous rendre à la Piazza di Porta Maggiore où nous en trouverons finalement un. En moins de 10 minutes, on nous déposera à la gare Termini. et en moins de 2, nous serons à bord du train qui nous transportera de Rome à Naples. Temps pour le trajet; Un peu plus de 2 heures. De là, nous prendrons 5 minutes pour attraper un café et un croissant et nous rendrons ensuite sur le quai de départ pour prendre le CircumvesuViana qui nous conduira à son tour en près d’une heure à Sorrento. De la gare de train, une quinzaines de minutes à pied nous permettra d'atteindre la Villa Sorrento sur Via Bernardino Rota, appartement avec petite terrasse fermée, dont nous prendrons possession pour la semaine. Quelques minutes nous suffiront ensuite pour déballer nos bagages et nous reprendrons la route pour découvrir notre ville d'accueil.

En moins de dix minutes, on se retrouvera sur la Piazza Torquato Tasso, flânerons ici et là, descendrons à la Marina Piccola afin de porter nos yeux pour la première fois sur la côte de la baie de Naples. Nous reviendrons ensuite à notre nouveau gîte y terminer la soirée sur notre terrasse, non sans nous être procuré une bouteille de limoncello, des fromages, du prosciutto, une bouteille de vin et une baguette.

Jour 4

Cette journée est réservée à une escapade en bateau le long de la côte amalfitaine à partir d'Amalfi jusqu'à une Capri où nous passerons une partie de la journée. Nous devrons donc prendre un taxi qui nous conduira en une trentaine de minutes par la route sinueuse à Praiano qui est notre point de départ.

De là, notre bateau pneumatique nous amènera à Amalfi avant de faire demi-tour et longer la jusqu'à l'extrémité nord de la côte amalfitaine d'où nous traverserons vers l’île de Capri. Tout le long du trajet, notre capitaine nous fera découvrir plusieurs grottes et on se paiera une trempette dans les eaux chaudes et turquoise de la Méditerranée juste au pied des falaises de l'île de Capri.

On longera le versant sud et ouest avant de revenir vers le port de Marina Grande où on nous déposera pour le reste de la journée. Un peu limités par le temps, on montera à pied jusqu'à la piazzetta de la ville de Capri où nous prendrons le lunch avant d'entreprendre les rues piétonnes qui vont nous conduire jusqu'au belvédère de Tragara d'où on a une vue superbe sur les Faraglioni et la côte sud de l'île. Nous nous rendrons ensuite au Giardini di Augusto (les jardins d'Auguste) d'où nous aurons une autre vue imprenable sur la côte et la réputée Via Krupp et sa descente en lacet. Finalement, nous nous garderons une petite heure pour musarder sur la Via Serena et Vittorio Emamuele avant de descendre vers le port.

On reprendra ensuite le bateau de Marina Grande qui nous mènera par une mer encore agitée vers le port de la Marina Piccola à Sorrento. une fois de plus, comme la journée aura été bien remplie, on terminera ça sur notre petite terrasse par un dîner de fusilli lunghi, ces pâtes tel un spaghetti frisé, tout ça, accompagné d'une bonne bouteille de vin. La soirée se terminera un verre de limoncello spécialité de la région.

Jour 5

Nous commencerons cette superbe journée ensoleillée par un petit-déjeuner constitué de croissants au chocolat et de cappuccino avant d'aller nous balader tranquillement dans Sorrento.

Notre journée se résumera assez facilement: ratissage dans les rues, lunch sur un banc de la Piazza della Vittoria à contempler la baie de Napoli après avoir récupéré des olives et des tomates séchées, une énorme tranche de pain à l'anis, du fromage et 2 bières. Fin d'après midi à l'Agruminato, un jardin de citronnier situé tout près de notre gîte, en plein centre de la ville.

Avant de dîner, nous irons prendre possession de notre petite Fiat 500 cabriolet en prévision de notre prochaine journée.

Jour 6

Aujourd'hui, balade en convertible sur la côte amalfitaine

L'objectif: Se rendre à la destination la plus éloignée, le village de Minori à 35 kilomètres de là. Ensuite il s'agira de revenir graduellement sur nos pas en passant par Ravello, Amalfi, Praiano et en terminant par Positano.

Nous quittons donc notre gîte vers 06h30. On évitera ainsi la circulation dense de la ville et précéderons la horde de touristes qui va attaquer la côte. Après quelques arrêts sur les quelques belvédères et ce, par un fabuleux lever de soleil, quelques contractions musculaires occasionnées par cette route étroite et impressionnante, il nous prendra plus de 2 heures pour atteindre Minori. Là-bas, notre première action sera de s'arrêter sur une terrasse pour le premier capuccino de la journée.

Nous nous baladerons environ 30 minutes dans ses petites rues paisibles et pittoresques comme je les aime à observer le barbier du coin faire la jasette aux passants, ce petit couple de retraités qui vont bras dessus bras dessous et qu'on retrouve un peu plus tard ensemble les pieds dans la mer. Nous reprendrons ensuite la route vers Ravello, qui elle est située en hauteur sur la côte. La visite commencera par un arrêt aux jardins de la Villa Rufolo avec sa vue spectaculaire sur la côte. Nous nous baladerons ensuite un moment avant de redescendre vers la mer.

Avec le temps qui s'effrite à une vitesse d'enfer, nous escamoterons le village d'Atrani et mettrons le cap sur Amalfi que nous rejoindrons vers l'heure du midi. Comme le lunch est devenu un élément essentiel à combler, nous ferons la pause et une fois bien rassasiés et le calme revenu, nous ferons une petite balade à travers une foule imposante de touristes non sans monter les marches du Duomo. La visite de ce village sera pour tous la visite la moins intéressante de la journée. Une fois de retour vers la mer, nous en profiterons pour faire une saucette dans la Méditerranée avant de reprendre la route pour la dernière étape du road trip: Positano. Nous devrons également escamoter la visite de Praiano et constaterons de plus que nous serons trop serrés dans le temps pour la visite de

Positano. Nous poursuivrons donc notre route vers Sorrento et planifierons plutôt une journée complète pour en faire la visite.

De retour à notre gîte ce sera un dîner au melon, prosciutto et fromages.

Jour 7

La journée débutera tardivement par un arrêt à la terrasse du Bar del Carmine di Colella e Fattorusso située sur la Piazza Torquato Tasso, histoire de bien débuter la journée. Devant un bon un capuccino nous prendrons notre temps à observer le va-et-vient incessant des gens qui passe.

Une fois de plus, nous flânerons tout doucement dans les boutiques et dans les petites ruelles jusqu'à l'heure du lunch. Nous nous arrêterons à la Taverna dell'800 sur la Via dell'Accademia histoire de se gaver d'une bonne pizza margarita couverte de sauce tomate délectable et d'une dose en extra de feuilles de basilique fraîches. La bouffe sera superbe. Certainement une des meilleures pizza à vie.

On conclura l'après-midi en se perdant dans les rues de Sorrento avant de revenir à notre gîte. Nous dînerons sur notre terrasse avec des morceaux de cantaloup enrobés de prosciutto accompagnés de fromages, tomates séchées et champignons marinés. Il ne nous en fallait pas plus pour passer une belle soirée.

On ira ensuite flâner en ville pour la soirée. On se retrouvera devant le Teatro Tasso alors qu'un chœur et son orchestre se livrent à une répétition devant public avant leur concert gratuit qui est prévu un peu plus tard. Nous nous installerons un moment à écouter cette belle musique avant de poursuivre doucement notre balade.

Nous nous retrouverons ensuite sur le belvédère de la Villa Comunale à contempler la nuit sur le bord de mer.

Jour 8

Ayant raté notre visite à Positano deux jours auparavant, ce sera donc la journée planifié pour nous reprendre.

Nous prendrons le petit déjeuner au bar du coin et ensuite nous nous rendrons prendre l'autobus.

Nous voyagerons pendant une heure sur la route tortueuse de la côte amalfitaine avant que nous puissions remettre les pieds au sol, non sans un soupir de soulagement. Je voue une admiration aux chauffeurs qui s'aventurent sur cette route. Je considère qu'il faut faire preuve de sang froid pour rouler avec ce type de véhicule sur cette route hasardeuse. De là, nous entreprendrons notre descente graduelle vers le bas village de Positano tout en multipliant les arrêts ici et là pour prendre une série de clichés ou pour simplement contempler le paysage.

Nous atteindrons le milieu de notre descente vers l'heure du midi. Nous en profiterons donc pour débusquer un restaurant avec terrasse. Quel bonheur que de boire et manger tout en contemplant cet exceptionnel paysage qui s'offre à nous. Le soleil est au rendez-vous ce qui nous permet d'apprécier au maximum les couleurs qui se mêlent, que ce soit celle des bâtiments de la ville, des parasols sur la plage, du ciel, des nuages ou de l'eau de la mer. Il s'agit tout simplement d'un délice pour les yeux!

Après le lunch, nous poursuivrons notre descente vers la plage afin de profiter de quelques heures à se dorer au soleil. Nous profiterons également de l'eau qui est rafraîchissante juste à point. Par contre, pour s'y rendre et nous devons subir le supplice du galet. Force est d'admettre que nous sommes loin des plages de Varadero à Cuba!

Une fois l'après-midi de farniente passée, nous reprendrons cette fois-ci notre ascension afin d'attraper l'autobus qui nous ramènera à Sorrento. Nous débusquerons, une fois de plus, une petite terrasse qui nous permettra d'avoir un aperçue du village alors que le soleil se couche. Une fois de plus la vue est spectaculaire. Nous partagerons un bon repas de pâte et une bonne bouteille de vin avant d'aller espérer notre autobus qui se fait attendre.

Au retour, les courbes nous semblent plus serrées et rapprochées qu'à l'allée. Nous serons particulièrement fier de quitter l'autobus une fois arrivée à Sorrento.

Jour 9

Dans la matinée, nous irons faire une mini balade du côté Via Aniello Califano. et Piazzetta Marinella qui surplombe Cocumella Beach, deux endroit qui nous offrent un point de vue sur la côte de Sorrento.

En après-midi, nous ferons une balade de près de quatre kilomètres qui nous conduira au Bagni della Regina Giovanna. Il s'agit d'une grotte à ciel ouvert sur la mer. L'eau y est d'un beau turquoise, peu fréquenté par les touristes malgré un certain achalandage à notre passage. On peut s'y baigner et nager vers la mer par une ouverture dans le rocher.

On retrouve au même endroit un promontoire qui bordent la mer. Le site est en fait les ruines d'une villa romaine. Nous y passerons un agréable moment avant de reprendre le chemin du retour vers la ville.

Nous passerons par la Gelateria Zini, question de gouter à un succulent gelato artisanal. Idoya, la charmante et sympathique propriétaire nous conseillera afin de profiter pleinement de ses succulentes glaces.

C'est sur cette note que nous terminerons notre périple d'une semaine à Sorrento et sur la côte amalfitaine.

Jour 10

Nous prendrons le petit-déjeuner avant de terminer nos bagages, régler nos derniers comptes avec M. Ancanfora avant de le remercier et prendre la direction de la gare.

Une heure nous sépare de Naples. Une fois arrivé à la gare de notre nouvelle ville. De là, nous prendrons la direction de notre nouveau gîte, le B&B La Dimora della Regina sur Via San Biagio dei Librai. Une demi-heure à pied va nous séparer de notre point de chute. Le propriétaire, Luigi nous accueillera et nous présentera notre nouveau chez soi dans le Palais Di Capua nommé également Marigliano. Il s'agit d'un palais construit en 1513. Le bâtiment est encore considéré comme l'un des plus beaux du style Renaissance à Naples. Monsieur Luigi, super sympathique, nous fera visiter ses différentes chambres et prendra quelques minutes avec nous pour nous indiquer les différents points d'intérêts. Une fois libérés, nous entreprendrons notre visite de la ville. Comme nous n'avons qu'une demi-journée, nous ferons le maximum et comme nous devons prendre le train que vers 15h00 le lendemain, nous profiterons de ce temps pour terminer notre visite.

La première étape sera de prendre la direction de la Via Dei Tribunali qui est tout près histoire de vivre l'expérience culinaire d'une pizza napolitaine dans une des pizzéria réputées de Naples, le restaurant Gino Sorbillo. La raison? Notamment pour les commentaires sur Tripadvisor, Lonely Planet et Le Petit Futé. Cette pizzeria qui existe depuis 1935 a été nommée le meilleur pizzaiolo d'Italie en 2014. On peut constater sa popularité puisqu'il y a file à notre arrivée. Nous devrons attendre une quinzaine de minutes avant d'avoir une place. À l'entrée, il y a tout de suite les fours et les cuisiniers que l'on peut observer. Les serveuses roulent à un train d'enfer et toutes gardent le sourire. La pizza sera succulente. Nous ne tarderons quand même pas trop, par respect pour les gens qui attendent et naturellement pour se donner la chance de couvrir un peu la ville.

Une fois sortis, nous prendrons la direction du Duomo de Naples, en s'arrêtant, chemin faisant, à l'église Santa Maria delle Anime del Purgatorio ad Arco. L'église a été construite entre le milieu du 17ème et le début du 18ème siècle et a été érigée pour accueillir des messes à l'intention des morts. Plus particulièrement les messes sont adressées aux morts fauchés par les épidémies de peste qui n'ont pas pu avoir une sépulture chrétienne et dont les âmes demeurent au purgatoire. Choses particulière ici, les crânes sont vénérés. Le Duomo de Naples nommé également Cathédrale Notre-Dame de l'Assomption a été bâti à la fin du xiiie et du début du xive siècle. L'intérieur est principalement de style gothique et le plafond à caissons de la nef est orné de plusieurs peintures des meilleurs peintres napolitains de l'époque.

À notre sortie, nous nous engagerons sur la Via di San Gregorio Armeno. Cette rue est renommée pour ses santons, figurines et ses crèches napolitaines faites à la main. Cet artisanat est une tradition à Naples et est particulièrement populaire pendant la période de Noël. Nous poursuivrons notre visite sur Spaccanapoli qui, en réalité est une succession de rues dont la Via Pasquale Scura, la Via Benedetto Croce, la Via San Biagio dei Librai et une partie de la Via Forcella. Ces rues correspondent à l'antique tracé urbain d'époque romaine. Nous nous rendrons ainsi jusqu'à  la Chapelle Sansevero principalement pour y voir le chef d'œuvre Le Christ voilé réalisé en 1753. Après avoir payé un droit d'accès de 7 €, nous pourrons avoir le privilège, et je dis bien le privilège de contempler cette œuvre tout à fait magistrale. Les détails de cet ouvrage de marbre représentant le Christ recouvert d'un linceul sont impressionnants. Il faut mentionner que Le Christ voilé fait malheureusement ombrage à d'autres très beaux ouvrages présents sur place dont le Il Disinganno (« La Désillusion »), qui représente un homme pris dans un filet. À eux seules, le prix vaut la visite.

Nous reprendrons ensuite les rues de Naples et nous baladerons jusqu'à la Piazza Gésu Nuovo et à son église du même nom. Nous visiterons l'intérieur de l'église de style baroque.

Sur le chemin du retour, nous nous arrêterons pour le dîner au comptoir Il Cuoppo. On y sert des cornets de différents aliments frits tel du fromage, des fruits de mer, des légumes, des frites. Nous rentrerons ensuite à notre petit palais.

Jour 11

Nous débuterons notre dernière journée à Naples en passant par le Castel Nuovo, un des symboles de la ville de Naples. Ce monument de style gothique a été construit en 1279 et a été rénové à de multiples reprises au cours des années. L'arc de triomphe, flanquée entre les deux tours de l'entrée principale demeure un des attraits digne d'intérêt.

À deux pas de là, nous nous retrouverons la Galleria Umberto I. Cette galerie marchande a été construite entre 1887 et 1891 et nous rappelle celle de Vittorio Emanuele II de Milan. Nous en avons profité pour y faire un arrêt dans un des cafés qui l'occupe avant de continuer nos derniers moments de notre périple à Naples.

Nous nous rendrons ensuite à la Piazza del Plebiscito, la plus importante place de Naples. Elle est bordée par la Basilique San Francesco di Paola, le Palais Royal, le Palazzo Salerno et le Palazzo della Prefettura. L'ensemble forme une arc imposante.

Nous passerons ensuite à l'étape finale de notre visite par une promenade dans le Quartieri Spagnoli. Ce secteur de la ville est un quadrillage serré de ruelles particulièrement pittoresque avec ses gens qui discutent dans la rue ou d'une fenêtre à l'autre, ses vêtements suspendus d'un immeuble à l'autre ou au pas des fenêtres, ses paniers qu'on aperçoit subitement au bout d'une corde qui descendent ou montent d'une fenêtre pour recevoir des biens livrés de la rue. S'il y a quelques choses à retenir de Naples, personnellement, c'est ce quartier. Nous pourrions y rester des heures à observer la vie se dérouler.

Mais comme toute bonne chose a une fin, nous reviendrons vers notre B&B. Nous prendrons un lunch, récupérerons nos valises et prendrons la direction de la gare. De là, nous montrons à bord du train qui nous ramènera à notre tout premier lieu, Rome.

Le trajet vers Rome sera plus long que nous nous y attendions avec une chaleur accablante. Au cours du trajet, on tentera de joindre la représentante du B&B où nous devons descendre sans succès. Nous devrons donc prendre pour acquis que nos hôtes vont nous attendre impatiemment.

Une fois arrivés à Rome, sans perdre de temps nous attraperons un taxi qui nous conduira jusqu'à Domus Nicosia Guest House B&B sur la Piazza Nicosia. La situation de ce gîte est absolument géniale.

La pluie tombe. Fort heureusement le chauffeur nous déposera là où se tient la terrasse d'un restaurant fermé. Les parasols sont demeurés ouverts ce qui nous permet de nous abriter le temps que quelqu'un vienne nous ouvrir. Après s'être acharné une quinzaine de minutes à la sonnette de l'immeuble, nous aurons le bonheur de voir apparaître dans le cadre de la porte notre hôte. Il ne nous restera maintenant qu'à monter ses cinq étages et ses 165 marches, pour atteindre le dernier gîte de notre voyage.

Après avoir déballé nos bagages nous nous retrouverons à arpenter les petites rues de Rome en direction de la Piazza Navona afin de se débusquer un petit resto sympa. Après avoir fait le tour de la piazza, nous reviendrons vers la terrasse du restaurant  Pizza Ciro sur la Piazza di Sant'Apollinare. La soirée se terminera tous attablés autour d'une table devant un bon plat de pâte et une bonne bouteille de vin.

Jour 12

La première étape de la journée sera notre petit jogging en effectuant un passage par la Place St-Pierre avant de se retrouver à la Piazza Navona. De là, on reprendra notre souffle avec se délectant d'un délicieux jus d'orange fraîchement pressé sur un banc de la piazza.

Après notre petit-déjeuner nous commencerons notre visite par l'église Renaissance di Sant’Agostino dans laquelle est exposé notamment un des chefs-d'œuvre de Caravage, la Madone des pèlerins ainsi que la célèbre fresque du prophète Isaïe de Raphaël.

Étant à proximité, une fois de plus nous traverserons la Piazza Navona pour nous rendre jusqu'au Campo di Fiori. Le Campo di Fiori est réputé pour la tenu d'un marché public qui se tient tous les jours et où l'on retrouve principalement une gente «locale». Nous passerons un bon moment à traîner à travers les étales, à chiner et observer les gens qui s'y rassemblent. Naturellement quelques clichés s'imposeront.

À l'heure du lunch, nous récupérerons un sandwich et une bière au Forno Campo dei Fiori, une boulangerie qui offre une cuisine traditionnelle romaine depuis 100 ans. Nous nous installerons au pied du mur d'un immeuble qui donne sur la place, à observer les gens passer. Nous irons ensuite nous protéger de la pluie sous les parasols de la terrasse du Obicà - Campo dei Fiori, un mozzarella bar où nous consommerons un capuccino et un excellent bocconcino dai dai, petit carré de crème glacé enrobé de chocolat fin.

Une fois la pluie terminée, nous reprendrons la route vers le Janicule, surnommé la «huitième colline de Rome». L'idée est de nous rendre à St-Pierre de Rome par une route alternative. Nous nous retrouverons sur la Via di Porta Santo Spirito et à l'église Santo Spirito in Sassia, basilique construite au XIIième siècle. Nous mettrons ensuite le cap sur la Place St-Pierre où nous nous y attarderons un moment avant d'aller nous installer sur la Piazza del Risorgimento

Nous reviendrons ensuite par le Pont St-Ange avant de revenir vers Trastevere pour y dîner et y passer une partie de la soirée. Une fois sur place, nous nous attablerons au resto La Canonica. Nous reviendrons ensuite vers le Pont St-Ange et la Piazza Navona où nous nous arrêterons chez Tre Scalini. La place est réputé pour leur délicieux tartufo. Il s'agit d'une truffe de crème glacée au chocolat entièrement conçu d'ingrédients naturels incluant 13 différentes sortes de chocolats suisses tel qu'en était la recette de 1946. Ceci sera un belle conclusion à notre journée largement remplie.

Jour 13

Dernière journée à Rome et en Italie. Nous allons donc continuer d'en profiter et commencerons notre journée en remettant ça et en allant faire un petit jogging matinal. Mon objectif un endroit que nous n'avions pu visiter. Il s'agit des Jardins du Pincio, belvédère où on peut avoir une belle vue en hauteur sur Rome. J'en profiterai donc pour aller jeter un coup d'œil de cet endroit avant de revenir vers notre gîte

Après le petit déjeuner au gîte, nous entreprendrons notre visite qui s'annonce passablement chargée. Premier objectif, la colline du Janicule. On longera donc le Tibre un moment avant de s'engager par la Piazza Della Rovere et débuterons notre ascension qui aboutira en un premier lieu sur la Piazzale del Faro. Ceci nous permettra d'avoir une autre vue en hauteur sur la ville de Rome. L'ascension se poursuivra ensuite jusqu'à la Villa Lante al Gianicolo, une maison d'été construite dans la première partie du 16ième siècle. Y jouxte un autre belvédère qui nous donne un autre aperçu de Rome. Nous poursuivrons ensuite vers la Piazza Garibaldi, qui une fois encore nous permettra d'avoir un troisième point de vue sur la ville. Nous entreprendrons ensuite notre descente sur le Passeggiata del Gianicolo. 

Le Passeggiata del Gianicolo nous conduira jusqu'à la Fontana dell'Acqua Paola et un peu plus loin jusqu'à l'Église San Pietro in Montorio. La Fontana dell'Acqua Paola est une fontaine monumentale qui a été construite en 1612 pour marquer la fin de l'aqueduc Acqua Paola. Quant à l'Église San Pietro in Montorio, il s'agit d'une église construite au XVième siècle qui loge dans sa cour Le Tempietto, un petit temple commémoratif, chef d'œuvre de Bramante. Dans la crypte, on peut apercevoir un trou où aurait été plantée la croix de St-Pierre.

Nous poursuivrons notre descente jusque dans le quartier de Trastevere. Une fois là, nous en profiterons pour prendre une pause Après avoir pris un moment de repos, nous profiterons de notre passage pour visiter la très jolie basilique Santa Maria in Trastevere, l'une des plus anciennes églises de Rome (217-222). On dit d'elle qu'elle serait le premier lieu de culte chrétien ouvert au public.

La prochaine étape de notre visite se passera de l'autre côté du Tibre. Nous flânerons donc dans Trastevere jusqu'à la hauteur du Ponte Cestio, traverserons l'Île Tiberine et nous rendrons jusqu'à la basilique Santa-Maria in Cosmedin. Cette basilique est d'intérêt pour la Bocca della Verita, une ancienne sculpture de marbre datant de 1632, que l'on peu comparer à un masque. La légende raconte que tous ceux qui se glissaient la main dans sa bouche et qui ne disaient pas la vérité se la faisaient couper.

Nous gravirons ensuite la colline de l'Aventin tout près afin de se rendre jusqu'à la Piazza dei Cavalieri di Malta, où se situe la Villa del Priorato di Malta. S'y retrouve deux portes vertes dans une desquelles se situe une serrure d'où l'on peut observer le dôme de St-Pierre de Rome tout au bout d'une haie fermée. Ce petit trou est pour le moins ... surprenant!

Bon! Maintenant nous devons passer à l'ultime étape de la journée, avec une après-midi gourmande dans Testaccio. Commençons donc par satisfaire nos panses vides. Il nous faudra quelques minutes avant de nous retrouver à la première étape de cette tournée gourmande. Il s'agit de la réputée pâtisserie Barberini Caffetteria qui existe depuis 1925 et qualifiée d'une des meilleure chose à faire à Rome. Nous sélectionnerons notre dessert avant de passer au lunch lui-même chez son voisin Volpetti Più. Il s'agit d'une cafétéria gourmet et une place hautement fréquentée par les locaux pour le lunch. Sa réputation tient particulièrement pour ses pizzas servies à la pointe, mais aussi pour ses plats copieux, faits maison et à prix raisonnables. Nous sommes d'ailleurs tous ressortis, rassasiés et emballés par leur délicieux repas. Nous passerons ensuite chez Giolitti, une des gelateria les plus célèbres de Rome ouverte depuis 1900. Nous dégusterons un de leur traditionnel et délicieux gelatos sur leur petite terrasse extérieure. Nous passerons ensuite chez Trapizzino, un petit resto servant des cornet de pâte à pizza et des boules de riz frites apprêtées de différentes façons.

Il ne nous restera qu'à nous rendre au très respecté Eataly, un supermarché de produits uniquement italiens et «qui se visite comme un musée».

De là, nous prendrons le métro jusqu'à la station Colosseo, emprunterons la Via dei Fori Imperiali qui longe le Forum Romain, passerons devant le Monument à Victor - Emmanuel II avant de nous engouffrer dans les petites rues qui nous amèneront au Campo di Fiori. En route, nous nous arrêterons un moment sur une terrasse de Largo dei Librari. Une consomation plus tard, nous serons de nouveau sur la route, de retour à notre gîte.

Nous ressortirons pour un dernier dîner, ce qui conclura notre visite en Italie

Jour 14

Après avoir remercié nos hôtes nous rejoindrons notre chauffeur qui nous attend.

Une heure de route nous séparera de l'aéroport Flumicino-Leonardo Da Vinci. d'où nous prendrons notre vol de retour avec, comme à l'habitude, un brin de nostalgie.

 

Au revoir Italie, à une prochaine fois j'espère!

2 votes. Moyenne 5.00 sur 5.

Ajouter un commentaire