.... en Italie

La planification du voyage en Italie a débuté en septembre 2009. Comme à l’habitude, nous préférons savoir où nous allons et quand nous y allons. Nous avons donc organisé nos pénates afin de maximiser notre temps : déterminer les lieux à visiter, leur plage horaire et les coûts se rattachant à leur visite, établir la route à suivre et le temps requis, identifier les hôtels et les réserver, louer une voiture.

Ceci nous a amené à établir qu’il nous fallait trois semaines afin d’arriver à couvrir ce qui nous interpellait. Les points majeurs au menu : Rome avant de récupérer une voiture et rouler vers la Toscane. Passage par Sienne, la région du Chianti, Florence et Pise. Ensuite les « Cinque Terre » avant de se rendre à Milan, Vérone et ainsi terminer notre périple à Venise.

Toutes ces démarches nous ont donc conduites à notre départ le 12 mars 2010. Le vol se faisait de Montréal vers Zurich où nous avions une escale de 6 heures avant de se rendre à Rome.

Jour 1 Visite du quartier du nord-est de Rome

Vers 16h30, en quittant l’hôtel où nous avions déposé nos effets, nous prenions la direction de Santa Maria della Concezione afin d’y visiter sa crypte tapissée d’ossements de 4 000 capucins. Aucune photo permise. Tout à fait particulier et … troublant.

 

 Santa Maria della Concezine et sa crypte tapissé d'ossement de capucins

Destination suivante, la Piazza di Spagna au coucher de soleil avec le rassemblement de la « gente » italienne devant l’église de la Trinité-des-Monts et dans les escaliers du même nom.

L’étape suivante fut l’église Santa Maria del Popolo, première église Renaissance de Rome. C’est la première église que nous visiterons sur quelques une des 400 églises qui existent à Rome, selon Le Routard.

Nous terminerons notre journée avec la fontana di Trevi afin d’admirer cette œuvre fabuleuse qui a fait sa renommée mondiale. Nous en profiterons naturellement pour y lancer une pièce de monnaie afin de s’assurer un retour dans la ville éternelle.

 Jour 2 Bénédiction papale et visite du quartier de la Piazza Navona

Après le petit déjeuner, nous débuterons cette journée en passant par la Piazza della Repubblica, immense carrefour giratoire avec une fontaine tout aussi immense en son centre. Bel endroit malgré qu'elle ne fait partie d'aucun lieux répertoriés dans les livres consultés. Sur notre chemin nous croiserons les Quattro Fontane, intersection dont les quatre coins sont pourvus de fontaines de la période Renaissance et le Palazzo del Quirinale, résidence officielle du président de la République italienne où est érigé un obélisque avec, à son pied les statues de Castor et Pollux.

Cette marche avait pour but de se rendre à la majestueuse et grandiose Piazza San Pietro, pour la bénédiction dans huit langues du pape Benoît XVI qui se tient chaque dimanche à midi.

Une fois la bénédiction terminée, nous sommes passés par le Castel Sant'Angelo et le pont du même nom où nous nous sommes arrêtés afin d’observer le château ainsi que les 10 statues créées par Bernini.

Un des lieux d’intérêt que nous avions planifié visiter était ensuite la Piazza Navona, grande place où se situe la Fontaine des quatre fleuves de Bernini, la Fontaine de Neptune et la Fontaine du Maure.

Nous avions à nous diriger ensuite vers l’église Santa Maria Sopra Minerva, seule église gothique de Rome. Ce sera une des plus belles d’ailleurs avec son plafond bleu parsemé d’étoiles, d’anges et entouré de filaments d’or.

Nous passerons ensuite par le Panthéon, le plus grand monument romain antique nous étant parvenu intact.

Nous poursuivrons par l’église de Sant’Ignazio di Loyola, reconnue pour sa fresque au plafond peinte en trompe l’œil. Travail magnifique et impressionnant.

Nous terminerons la journée par la Colonne Trajane, colonne où sont sculptées les campagnes que mena Trajan contre les Daces.

 Colonne trajanne et Marché de Trajan

Jour 3 Visite du quartier du Centre Antique

Levé à 8h00, nous débuterons cette belle journée ensoleillée, comme à l’habitude, après un bon petit déjeuner.

Première étape, le Colisée, de renommée mondiale est le plus grand amphithéâtre de l’empire romain et l’Arc de Constantin qui le jouxte, arc de triomphe inauguré en 315.

J’entreprendrai ensuite la visite du Forum romain, majoritairement devenu des ruines, il s’agissait d’une place publique datant de l'époque de la fondation de la ville et où les citoyens de l’époque se réunissaient. Quelques bâtiments sont resté intact et en ce qui me concerne, ce seront ces bâtiments que j’aurai le plus apprécié et qui m’auront le plus impressionné. L’architecture d’aujourd'hui n’a rien à voir avec celle de cette époque.

Nous passerons ensuite par le Capitole et la Terrasse Cafarelli où il nous sera possible d’avoir une autre belle vue de Rome.

Nous nous rendrons ensuite de l’autre côté du Tibre en passant devant le Théâtre de Marcellus avant de se rendre à l’église de Santa Maria in Trastevere, une des plus anciennes églises de Rome et probablement le premier lieu de culte chrétien officiellement ouvert au public. Ce sera un lieu paisible et propice au recueillement sur fond de musique religieuse. Cette église se trouve dans un quartier plus calme parce que moins touristique ce qui lui donne un certain charme.

Fin de journée par un diner dans le Trastevere avant d’aller capturer les images du Colisée de nuit.

 

Jour 4 Visite du Vatican

Nous quittons l’hôtel vers 09h30 et débutons notre journée par la visite des Musées du Vatican dont la Chapelle Sixtine et la Chambre de Raphaël. Si vous souffrez de solitude et voulez voir du monde, c’est l’endroit idéal. Après 30 minutes d’attente, nous pouvons accéder à l’intérieur du musée. La richesse de cet endroit est grandiose. Mise à part les pièces qui y sont exposées, le musée en soi est constitué d’œuvres magnifiques.

Une fois sortis, nous prenons une pause sandwich sur une place publique tout en appréciant le soleil qui plombe. Nous profitons de cette occasion afin de nous recueillir un peu et apprécier la chance que nous avons de vivre des expériences comme celle-ci.

L’étape suivant, visite de la Basilique St-Pierre de Rome et sa coupole. En passant, la coupole est un des meilleurs points de vue de la ville éternelle mais l’ascension peut être pénible pour certains.

Après les toits de la basilique, nous nous retrouvons dans les sous-sols en visitant les Grottes vaticanes, là où sont exposés St-Pierre et les autres papes.

C’est ensuite l’heure de diner. Nous prenons donc le repas dans un lieu qui nous avait été recommandé. Il s’agit d’un resto typique et coquet du nom d’Alfredo & Eda. Aucun menu suggéré, nous prenons ce qui nous est servi. La formule est intéressante pour ceux qui on le goût du risque et de s’imprégner de l’Italie. Repas peu élaboré mais de bon goût. On remercie Sergio le proprio à la fois timide et sympathique. Nous finissons la journée dans un petit café où nous prendrons le cappuccino à l’italienne : debout au bar.

 

Jour 5 Départ de Rome vers la Toscane

Aujourd’hui nous quittons Rome. Une fois la note d’hôtel réglée, nous prendrons le métro pour se rendre vers la Villa Borghese, histoire de prendre possession du véhicule que nous avions loué sur internet. Donc, Rome c’est fini. On quitte avec ce mélange d’émotion. Nous serions bien restés mais il y a tellement de choses qui nous attendent.

Direction Viterbe, ville du nord du Latium. Nous arriverons pour l’heure du lunch. Une fois rassasiés, nous entreprendrons la visite des rues sinueuses de la ville médiévale en passant notamment par le quartier San Pellegrino et naturellement par le Palazzo Papale.

Nous quittons ensuite pour la commune de Pitigliano. Nous y arriverons vers 17h00. Juchée sur une colline de tuf, peu de visiteurs sont présents dans ce lieu retiré du sud de la Toscane. Endroit tout à fait charmant avec ses étroites ruelles. Nous y avons rencontré trois personnages tout à fait chaleureux, aimables et accueillants : Jean-Pierre, Beppe et Angelo qui nous ont fait visiter leur cellier creusé dans la roche et avec qui nous avons dégusté un vin blanc et un rouge qu’ils ont produit eux-mêmes.

Cette journée se terminera à notre hôtel réservé dans le bourg médiéval de Sovana.

 

Jour 6 De Sovana vers Sienne

Après une bonne nuit et un bon petit-déjeuner dans ce très bel hôtel de Sovana, nous prendrons une petite heure à visiter ce minuscule bourg tranquille. Ceci nous permet de croiser les locaux à leurs tâches matinales avant d’entreprendre notre périple qui nous mènera à Sienne.

C’est ainsi que nous reprendrons la route à travers la campagne de Toscane jusqu’à notre premier arrêt aux thermes de Saturnia. Nous nous sommes donc prélassés dans ces thermes d’eau sulfureuse en milieu naturel un bon moment avant de reprendre la route.

Cette fois-ci c’était pour la ville de Montalcino où nous nous y sommes attardés l’histoire de visiter sa forteresse du XIVème siècle et y déguster un Brunello puisque nous étions dans la région de ce vin réputé. Le village est intéressant pour sa vue sur les vignes de la région qui se perdent pratiquement à l’infini. Nous nous sommes attardés ensuite quelques minutes dans les petites rues de l’endroit mais la ville ne nous interpellait pas autant que certains autres villages que nous avons croisés. Est-ce parce que la ville est plus commerciale? Est-ce parce qu’elle manque de cette typicité que les autres villages détenaient? Quoiqu’il en soit, après quelques minutes nous avons entrepris la dernière partie de route qui devait nous conduire vers Sienne en près d’une heure. Une fois arrivée à Sienne, ce sera le moment de déballer nos effets, aller prendre un bon diner et retourner à l’hôtel pour un nuit encore une fois bien mérité.

 

Vue de la forterresse de Montalcino 

Jour 7 Visite de Sienne

Une semaine s’est déjà passée depuis notre arrivée en Italie et nous avons l’impression que notre passage à Rome est déjà loin. Nous avons tellement vue d’endroit jusqu’à maintenant que nous avons l’impression que notre première journée s’est passé il y a des mois.

Aujourd’hui, la journée est réservée à la visite de Sienne qui, selon la légende aurait été fondée par les fils de Remus, frère de Romulus. Cette ville est bâtit entre 7 collines dont 3 formes Sienne. D’ailleurs cette ville apparaît sur la liste du patrimoine mondial de l’UNESCO. Nous avons donc flâné dans les rues de la ville jusqu’à la Piazza Del Campo, place public en forme de coquillage qui est l’intersection des 3 collines. Sur la place se situe également le Palazzo Publicco, le Museo Civico et la Torre del Mangia qui va nous offrir une superbe vue sur la ville et ses toits magnifiques en tuiles rouges et sur la piazza à ses pieds. Une fois encore il faudra être en forme pour monter les 505 marches qui nous mènent au haut de la tour. Une fois nous être rassasié de la vue que la tour nous offrait, nous avons continué à déambulé dans le labyrinthe des rues dont est constitué la ville. Nous nous sommes donc rendu ensuite à Santa Maria Assunta ou plus communément appelé el Duomo di Sienna, construction d’art gothique tout à fait fabuleuse par le détail de sa façade décorée avec finesse de marbre blanc et noir. Son intérieur également de marbre blanc et noir et la voute bleu parsemée d’étoiles dorée est tout à fait magnifique! Il est tant maintenant de rebrousser chemin et de quitter Sienne pour Greve in Chianti où nous avons prévu passer 3 jours. Nous hébergerons dans une petite chambre sur une exploitation vinicole du nom de Podere Torre tenue par une dame charmante du nom de Cécilia. Une fois bien installés, nous descendrons au village pour le diner à la Trattoria d’i Borgo. Il est 18h30 lorsque nous prenons le repas, ce qui est très tôt pour les italiens qui prennent rarement le repas avant 19h00. Nous goûterons à cet endroit au meilleur spaghetti carbonara. Il s’agit d’un sympathique resto familial dons la femme est la chef. Quant au mari et aux deux enfants, ils servent les clients.

 

Montefioralle vue de Podere Torre

Jours 8 Visite de la région du Chianti

Nous profiterons de ce lieu paisible pour faire la grasse matinée. Une fois debout, nous quitterons notre chambre pour aller pendre le petit-déjeuner à Castellina in Chianti. Nous visiterons ensuite ce petit village charmant en débutant par le mur de l’enceinte qui nous donne une vue sur la campagne environnante. Nous nous mêlerons aux badauds venus marchander sur le marché. Nous nous arrêterons ensuite dans une de ses caves à vin avant de se rendre à Radda in Chianti.

La route qui nous mène d’un village à l’autre est tout à fait charmante. Petite route sinueuse offrant des paysages de vignobles à perte de vue.

À Radda, village abritant le quartier général du Chianti Classico, nous constaterons que ce petit village manque de vie en ce samedi pluvieux de cette période hors-saison de mars. Nous flânerons malgré tout dans ses rues avant de se rendre cette fois-ci à la limite de la région du Chianti, dans un petit endroit nommé Badia Coltibuono.

Badia Coltibuono constitue un endroit retiré où se situe un ancien monastère près du village de Gaiole. Seule l’abbaye était accessible lors de notre visite. Nous y jetterons un petit coup d’œil avant de reprendre la route.

Nous nous arrêterons au village de Panzano, originalement un château médiévale où nous terminerons notre journée de visite. Ce sera finalement le retour à Greve où nous retournerons diner au même restaurant que la veille.

 

Jours 9 Visite de Montefioralle et San Gimignano

Aujourd’hui sera la visite de deux endroits qui n’étaient pas prévus à notre itinéraire. Tout d’abord, ce sera Montefioralle, probablement un des plus vieux villages du Chianti et toujours bâtit à l’intérieur de ses murs originaux. Cécilia nous indique qu’en ce jour, il y a le festival de la fritelle, petite boule de riz frites. Cet événement correspond au jour de St-Joseph et célèbre également la fête des pères en Italie. Le village qui se trouve à quelques minutes à peine est visible de Podere Torre, la ferme où nous hébergeons. Nous en profiterons donc pour visiter ce village médiéval et s’acheter un petit paquet de ces délicieuses petites boulettes de pâte frites.

Nous prendrons ensuite la direction de San Gimignano à travers les routes sinueuses de Toscane. Nous atteindrons cette autre cité médiévale fortifiée située sur le haut d’une colline comme toute bonne cité médiévale de Toscane. Cette ville est particulièrement populaire et touristique. Les stationnements sont nombreux mais nous devons marcher un peu pour accéder à la ville. Il s’agit d’une très belle cité qui semble s’être figée dans le temps. Elle est de plus reconnue pour ses 13 tours qui surplombent l’endroit. Nous prendrons quelques heures à profiter lentement de ce lieu, monter dans une de ses tours et s’asseoir sur une de ses terrasses à prendre une bière et regarder les gens passer.

Nous reviendrons ensuite vers Greve par les petits chemins de campagne, grâce à notre GPS que nous avons pris soins d’emporter.

 

Jour 10 Visite de Florence

Dixième journée de notre périple dans ce pays qui regorge d’histoire. Nous ne cessons de nous nourrir de ces lieux charmants. Ceci nous amène donc à la prochaine étape, Firenze.

Arrivée à Florence vers 10h00. Nous laissons nos valise à notre nouveau lieu d’hébergement, l’auberge Il Marzocco où, notre hôte nous fournira un cour d’histoire sur sa ville avant de nous laisser quitter et nous permettre de débuter notre visite autour de la cathédrale Santa Maria del Fiore ou plus communément appelé el Duomo. Ce sera, pour débuter, l’ascension du Campanile di Giotto qui est la tour du Duomo de Florence. Cette montée nous permet d’apprécier la vue du Duomo lui-même et permet d’avoir un point de vue sur la ville. Nous prendrons ensuite un moment afin de visiter l’intérieur de la cathédrale de Florence, chef d’œuvre architectural. En effet sa coupole serait la plus grande en appareil maçonné jamais construite. Je dois admettre que la propreté de l’immeuble et son intérieur dénudé nous déçoivent. Nous nous serions attendus à beaucoup plus de ce joyau de Florence. Ce qui nous déçoit particulièrement est la négligence portée à l’entretien d’un tel édifice. Quoiqu’il en soit, nous sommes en mesure d’apprécier la beauté du marbre noir et blanc utilisé, le travail artisanal de la façade et la beauté de la fresque peinte à l’intérieur du dôme. Nous montrons ensuite au haut de ce dôme afin d’apprécier la vue sur les toits de Florence. Une fois redescendu, nous nous attarderons au baptistère di San Giovanni et ses « portes du paradis », portes de bronze ornées de bas reliefs.

Nous poursuivons ensuite notre visite vers le Palazzo Vecchio et la Piazza della Signoria, sorte de musée à ciel ouvert avec une multitude de sculptures donc une réplique du fameux David de Michel-Ange. Nous avons ensuite poursuivi vers le Ponte Santa Trinita, histoire d’observer le Ponte Vecchio, pont médiéval le plus vieux de Florence et le seul épargné lors des bombardements de 1944. Ce pont est probablement un des lieux qui représente le plus la ville de Florence.

Nous terminerons la journée en marchant dans les rues jusqu’à un petit resto recommandé par le propriétaire du B&B. Il s’agit de la Trattoria La Casalinga près de la Piazza di Santo Spirito. Dans ce restaurant sans prétention à l’allure de restaurant de quartier, nous avons mangé un délicieux bifteck florentin servi pratiquement bleu, avec de l’huile d’olive et du citron. Cet endroit sera mon coup de cœur autant pour la gastronomie que pour ce sentiment d’immersion dans la vie italienne. Nous rentrerons ensuite à l’hôtel rassasiés et emballés.

Palazzo Vecchio

Jour 11 Visite de Florence (2)

Aujourd’hui c’est la tournée des musées. Commençons par le Museo dell’Academia réservés à l’avance par Marco, le propriétaire du B&B. Il s’agit du musée où se trouve l’original du David de Michelangelo. Les premières salles du musée seront pour nous les plus intéressantes puisque la plupart correspondent à des œuvres religieuses.

À notre sortie, balade dans les rues avant d’aller casser la croute. Au menu : Panini au prosciutto, fromage et aubergine avec deux bières.

Ce sera ensuite la visite de la Galeria degli Uffizi, également réservé par Marco et qui, en passant fut très apprécié car nous avons ainsi évité de longues lignes d’attente. Ce musée crée en 1581 par le Grand Duc François 1er à partir de sa collection personnelle est la plus belle collection Renaissance italienne du monde. Nous avons pu y admirer des peintures notamment de Botticelli, Michel-Ange et Raphaël.

À notre sortie du musée, nous sommes ensuite monté jusqu’à la Piazzale Michelangelo d’où nous avons pu avoir une vue imprenable sur le fleuve Arno et le Ponte Vecchio qui l’enjambe ainsi que sur l’ensemble de la ville de Florence. Le soleil se couchant sur la ville, ce fut une belle occasion d’immortaliser ce moment et de finir ainsi une autre belle journée.

Nous terminerons ce 11ième jour avec un bon repas dont une « ribollita», sorte de soupe consistante spécialité de Toscane. Nous entrerons ensuite tranquillement à notre chambre pour, une fois de plus, un repos bien mérité.

 

Jour 12 Pise & Rapallo

Voilà, nous mettons un terme sur notre passage à Florence. Nous remballons nos effets, prenons un dernier petit-déjeuner à l’auberge Il Marzocco, réglons la note, saluons nos adorables hôtes Marco et sa fille et quittons pour notre prochaine destination : Pisa. C’est en voulant quitter l’auberge que nous nous butterons à notre première difficulté. La voiture ne veut plus démarrer. Ce sera Marco qui viendra sauver la donne avec ses connaissances en mécanique. Nous quitterons donc l’auberge et par un concours de circonstance nous passerons devant une concession Hertz. Nous en profiterons pour arrêter et signaler le problème. En un clin d’œil on nous fournira une nouvelle voiture afin d’éviter de futurs problèmes. C’est maintenant vrai, nous quittons Florence et nous nous retrouvons sur la route vers Pise. Nous prendrons environ 1h30 pour nous rendre dans cette ville qui détient un des plus grands symboles d’Italie. Avant de pénétrer dans les murs de l’enceinte, nous en profiterons pour prendre un mets typiquement….américain : du Mc Donald.

Premier coup d’œil en entant sur le site : cette masse impressionnante de personnes qui se tiennent les bras dans le vide comme s’ils étaient appuyés. On se rend compte rapidement qu’ils se font prendre en photo en donnant l’effet qu’ils s’appuient ou qu’ils retiennent la tour qui penche vers eux. Nous nous baladerons ensuite sur ce site appelé la place des miracles (el campo dei miracoli) sur laquelle se trouve la Cathédrale de style roman, Notre-Dame de l'Assomption, plus communément appelée el Duomo. Se trouve également son baptistère et ce célèbre campanile qui se trouve à être la tour penchée. Nous prendrons ensuite un moment pour visiter la tour, visite éclaire puisque nous montons en groupe d’une dizaine de personnes sur une durée d’une quinzaine de minutes sans plus. Nous prendrons quelques minutes ensuite pour se dorer au soleil avant de reprendre notre route.

Nous prendrons une autre heure et demie à rouler à travers les montagnes par des tunnels parfois long de quelques kilomètres afin, cette fois-ci d’arriver à Rapallo dans la région de Ligurie, en bordure de la mer ligurienne et faisant partie de la riviera italienne. Nous y avons réservé une chambre dans un petit hôtel coquet près de la mer. Nous y déposerons nos effets pour trois nuits puisque nous avons prévu visiter les « Cinque Terre » et les environs de Rapallo. Une fois installé, nous profiterons du coucher de soleil sur la ville avant de prendre un bon repas en regardant la mer. J’y goûterai notamment des sardines fraîches avec du citron, une des typicités de l’endroit.

Château du XVIe siècle, Rapallo

 Jour 13 Visite des « Cinque terre »

Réveil à 07h00. Nous devons nous lever afin de prendre le train qui nous mènera jusqu’à Riomaggiore, le village le plus au sud des « Cinque terre » et le plus beau selon le guide que nous avons lu. 08h00. Nous prenons le train à la petite gare du village. La durée du voyage en train sera d’environ une heure. Encore une fois, le trajet en train se fera par plusieurs tunnels creusés à travers les montagnes. Spectaculaire. La commune de Riomaggiore est séduisante avec ses maisons superposées et colorées, étalées en hauteurs et séparées par un dédale de ruelles. Quelques minutes et plusieurs centaines de marches plus tard nous entreprendrons notre randonnée qui nous conduira par la Via dell’amore vers Manarola.

Ce hameau de pêcheurs de la commune de Riomaggiore, le plus ancien village du groupe des cinq, est tout aussi séduisant que sa commune et est situé sur une pointe rocheuse dominant la falaise. Son minuscule port se trouve enclavé dans une gorge et les pêcheurs doivent utiliser un treuil afin de sortir leur barque de l’eau puisqu’ils n’y a aucune berge. Tout comme Riomaggiore, ses habitations sont des maisons-tours génoises typiques. Nous reprendrons ensuite notre parcours pour nous rendre au troisième village constituant les « Cinque terre ».

L’étape suivante est donc Corniglia, hameau de Vernazza et village le plus central des cinq. Il est également le plus rural puisqu’il entouré sur trois de ses côtés par des vignobles en terrasse. Seul le quatrième côté donne, à près de 100 mètres d’altitude, sur la mer. On accède au village par la Lardarina, un escalier de 382 marches composé de 33 volées. Comme les autres villages visités précédemment celui-ci est caractérisé par ses rues étroites et par une terrasse sur son front de mer. Nous nous y arrêterons pour manger une petite bouchée avant de poursuivre vers notre destination finale, le village de Vernazza.

Petit village paisible de pêcheur, possédant le seul port naturel des « Cinque terre », Vernazza est construit sur une langue rocheuse. Ses maisons colorées, cet homme venus avec son jeune garçon pêcher dans le petit port de pêche apportent du cachet à ce lieu charmant. Nous y demeurerons un moment en attendant le train qui nous ramènera à Rapallo puisque le dernier village des « Cinque terre » n’est pas.

À notre retour, nous devrons redoubler de prudence car un jeune homme pas très clair flâne dans le wagon et semble chercher l’occasion de piquer aux gens leurs effets personnels. De retour à Rapallo sans problème, nous terminerons notre journée dans un excellent restaurant, la « Hosteria Vecchia Rapallo » avant de retourner à la chambre comblés par cette très belle journée de randonnée sur fond de jolies villages et de paysages superbe.

 

Jour 14 Journée pluvieuse au lit

 

Jour 15 Visite de Portofino et Pavia

Après avoir passé une journée compète au lit à lire, flâner et écrire, nous sommes maintenant reposés et prêts à poursuivre notre visite des environs. Par contre, nous avons modifié l’itinéraire planifié. Nous nous limiterons à la visite de Portofino avant de reprendre la route vers Pavia près de Milan.

C’est à partir du terminal d’autobus de Rapallo que nous monterons à bord d’un autobus qui nous conduira par la route étroite vers Portofino, lieu visiblement huppé de la région. Sur place, nous flânerons sur le port de pêche et visiterons les alentours. Nous reviendrons ensuite vers le village et prendrons un sentier qui longe la mer vers Rapallo en passant par Parragi et Santa Margherita Ligure. Nous y prendrons une bouchée avant de reprendre l’autobus qui nous conduira vers Rapallo. De là, nous reprendrons possession de notre véhicule et nous dirigerons vers notre prochaine destination: Pavia.

Nous atteindrons Pavia vers 16h00. Nous avions planifié visiter la Certosa di Pavia. Malgré notre GPS, nous serons incapables de localiser l’endroit. Nous interpellerons donc un bon samaritain qui promenait son chien. Malgré la barrière linguistique, l’homme fera un détour de plusieurs kilomètres pour nous conduire à la porte du monastère. Fort heureusement car il nous restait environ 30 minutes avant que tout ferme. Nous avons donc eu l’opportunité de visiter la chartreuse, d’apprécier la façade de ce monument gothique avant de revenir à la ville de Pavia afin d’y voir son Ponte Coperto. Il s’agit d’un pont couvert style Renaissance avec une chapelle sur son pilier central. Comme nous n’aurons pas l’opportunité de visiter d’autre monument vu notre arrivée tardive, ce sera pour nous un détour qui n’en aura pas valu la chandelle.

Nous nous contenterons de prendre un repas sur la terrasse d’un bar avant de retourner à la voiture et nous rendre à l’hôtel réservée à mi-chemin entre Pavia et Milan. Cet arrêt restera l’endroit le moins apprécié de nos vacances.

 

Jour 16 Visite de Milan

Nous sommes dimanche. Nous quittons le village de Binasco où nous avons passé la nuit pour prendre la direction de Milano capital du design, de la haute couture, le centre névralgique de la mode. Ce n’est, par contre, pas pour cet aspect que nous visiterons cette ville.

Priorité, se trouver un endroit pour stationner la voiture sans être trop éloigné de la piazza del Duomo et sans pour autant se faire prendre dans une zone dite « trafico limitato» parce que s’y faire prendre peut finir par augmenter une note de séjour de façon substantielle.

Nous nous rendrons en un premier temps vers la cathédrale de Milan qui nous apparaît dans toute sa splendeur. El Duomo di Milano est une des plus vastes églises gothiques du monde. La cathédrale est vraiment magnifique avec son marbre de Candoglia. Ce marbre blanc, ses 135 flèches et plus de 2000 statues lui donnent un air fabuleux. Nous visiterons son intérieur embelli par ses vitraux et ses immenses toiles. Par la suite, nous monterons sur son toit ce qui nous permettra de contempler de plus près le détail de ses flèches.

Une fois la visite terminée, nous nous rendrons à l’église Santa Maria delle Grazie, où se trouve la fresque de La Cène peinte par Leonardo Da Vinci entre 1495 et 1498. Il aura fallu réserver plusieurs mois à l’avance pour nous permettre d’avoir le privilège d’admirer cet œuvre exceptionnelle. Nous y avons eu accès par groupe de 20 personnes à la fois et n’avons pu y rester plus que 15 minutes. L’ancien réfectoire où se trouve la fresque est contrôlé afin de limiter la poussière et régulariser la température et l’humidité.

Par la suite, nous sommes retournés vers La Galleria Vittorio Emanuele II, galerie marchande qui jouxte le Duomo et où se trouvent plusieurs boutiques haut de gamme. Nous en avons profité d’ailleurs pour prendre le cappuccino au Café Gucci, unique au monde.

Nous flânerons ensuite autour de la cathédrale avant de retourner à notre véhicule et prendre la direction de notre hébergement.

Santa Maria delle Grazie

Jour 17 Visite de Vérone

Nous quitterons la banlieue de Milan vers 09h00 afin de prendre la direction de Vérona, dernière étape avant, Venise. Nous sommes arrivée vers midi à notre B&B, le Horse’s House. Nous avions choisi cet endroit dans le but de profiter de sa proximité sur l’autoroute et ainsi bénéficier d’un accès rapide et facile vers Venise pour le lendemain. Nous serons accueillis froidement par notre hôte qui nous attendait la veille. Après quelques explications nous nous rendons compte que l’erreur doit s’être produite par l’agence qui a fait la réservation. Fort heureusement la chambre est toujours disponible et nous pourrons nous installer. Il s’agit d’anciens enclos à chevaux que nos hôtes ont rénovés pour en faire des chambres superbes. Une fois de plus, nous déposons nos effets et tentons d’attraper l’autobus qui doit nous conduire directement à la ville, mais zut! Ce sera raté. Comme nous avons de la facilité à nous déplacer à pied nous déciderons de marcher au lieu d’attendre la suivante. Nous aurons mal évalué la distance qui nous sépare de la vieille ville ce qui nous fera perdre plus d’une heure et demie de visite, d’autant plus que la partie que nous avons à franchir pour nous rendre à la vieille ville n’a absolument rien d’intéressant.

Une fois arrivés près des fortifications de Vérone, nous prendrons quelques minutes pour se mettre quelques choses sous la dent avant de débuter la découverte de la ville. Première étape la Basilica San Zeno Maggiore située un peux à l’extérieur du centre. Il s’agit d’une église romane particulièrement élégante avec ses murs de tuf blanc et de briques rouges, son plafond en carène de navire, sa crypte et son cloître. Nous poursuivrons notre visite en longeant le bord de l’eau jusqu’au Castelvecchio, forteresse que nous visiterons de l’extérieur et qui donne accès au Ponte Scaligero, pont médiéval. Nous y ferons également un bref arrêt avant de continuer notre visite. Nous flânerons dans les vieilles rues de Vérone jusqu’à la cathédrale Santa Maria Matricolare appelée également el Duomo di Verona. Nous continuerons ensuite la découverte de la ville jusqu’à la Piazza dei Signori. Nous monterons dans la Torre dei Lamberti afin d’avoir un aperçue de ville vu de haut. Ce sera ensuite un bon repas sur une terrasse sur la Piazza delle Erbe avant de passer par la Casa di Giulietta, anciennement la maison de Juliette devenu depuis une auberge. Nous finirons notre passage dans cette ville par les Arènes de Vérones, amphithéâtre romain bâtit en 30 après Jésus-Christ. Ce sera ensuite le retour à notre chambre.

Les Arènes de Vérone

Jour 18 Visite de Venise

Dernière journée sur la route. Nous quittons notre B&B vers 08h00 pour l’aéroport Marco Polo, lieu où nous allons retourner l’automobile puisque Venezia en véhicule….assez difficile. La route vers l’aéroport se fait facilement. Retour de la voiture, récupération de billet pour un motoscafo, transport entre l’aéroport et le quai de San Marco, marche avec nos bagages à travers la foule pour nous rendre jusque dans Cannaregio où notre hôtel se trouve, inscription à notre hébergement. Tout ceci en moins de 7 heures puisqu’à 14 heures nous partions déjà à la découverte de Venise. Quand même pas mal considérant le fait que nous apprenons à la réception de notre hôtel, que nous serions arrivés beaucoup plus rapidement si nous avions choisi de prendre la ligne qui nous aurait débarqués sur la fondamente Nuove à dix minutes à peine de là. Nous aurions probablement sauvé une heure et beaucoup de pas inutiles. Mais que voulez-vous ceci fait partie de l’expérience.

Quoiqu’il en soit, nous voilà repartis pour la découverte de cette ville unique en son genre. J’avais préparé un plan à suivre afin de pouvoir maximiser une fois de plus notre séjour. Nous débutons donc par l’arrondissement du Cannaregio en commençant par un petit square agréable qui fait face au Grand Canal, le Campiello del Remer. Il s’agit d’un petit coin tranquille mais sans grande éclat. Nous prenons ensuite la direction de l’église Santa Maria dei Miracoli comparée à un coffre à bijoux. Avant de passer devant l’église nous croisons une place où nous apercevons un commerce de masque. Nous y jetterons un coup d’œil car nous voulons en rapporter un en souvenir. Nous passerons ensuite devant l’église sans y pénétrer puisque l’entrée est payante et nous ne voulons éviter de perdre trop de temps. Nous prenons ensuite la direction du Ca’d’Oro qui a beaucoup plus d’attrait sur le côté du Grand Canal que sur celui de la rue. Nous passons ensuite par le Campo della Maddalena, une place médiévale dont les cheminées sont assez particulières et typiques. Toujours en profitant de chaque lieu, nous nous rendrons sur le Campo Ghetto Nuovo, un ancien ghetto juif qui en garde encore les traces et qui est maintenant devenu pour eux un simple quartier. Nous passerons ensuite par la fondamenta della Misericordia où nous nous arrêterons pour boire un verre tout en regardant les gens passer. Nous passerons ensuite par le Campo dei Mori, petite place où l’on peut observer 4 statues arabes qui seraient en réalité la représentation de quatre frères d’origine grecque, riche famille de commerçants. Nous prendrons ensuite la direction du Ponte Chiodo afin de voir et d’avoir la possibilité de passer sur un des deux seuls ponts de Venise qui restent sans parapet. Il enjambe le Rio di San Felice. Nous reviendrons ensuite vers la Strada Nuova, rue principale qui traverse une grande partie du sistieri Cannaregio. Nous passerons par la Farmacia Ponci qui est, en fait, la plus vielle pharmacie de Venise. Nous avons terminé notre première journée par un diner dans un des meilleurs restaurants de notre voyage, La Trattoria Alla Palazzina. Nous y avons dégusté un carpaccio de bœuf suivi d’un ravioli aux truffes et terminé par un carré d’agneau avec risotto le tout arrosé d’une bonne bouteille de la région. C’était succulent. Après s’être bien régalé, nous sommes retournés à l’hôtel sous une averse, signe qu’il était temps d’entrer à la chambre.

 

Campo dei Mori

Campo dei Mori 

 Jour 19 Visite de Venise (2)

Avant dernière journée de notre périple en Italie.

Nous avons débuté notre journée par la Calle del Paradiso, passage étroit dominé par des porta faux médiévaux en bois où il est possible d’observer une arche du 15ième siècle. Ceci était une introduction avant de se rendre au pont le plus réputé de Venise, le Ponte di Rialto. Il s’agit d’un pont à arche unique constitué de trois passages piétonniers dont un large au centre entre deux rangées de boutiques. Ce pont est le plus vieux des quatre ponts qui traversent le Grand Canal.

Nous avons poursuivi notre route par le sistieri Rialto afin de flâner entre les étales du marché du même nom. Il s’agit en fait de trois marchés dont le marché de la Pesceria qui est un marché de poissons, le marché de l'Erbaria, qui se tient le long du Grand Canal, et qui est le marché des fruits et légumes et la Beccaria, qui est le marché aux viandes. Il est toujours intéressant de vivre l’activité d’un marché quelque soit l’endroit au monde où on se trouve, toujours pleins de vie, bruyant et énergique.

Une fois la frénésie du marché passée, nous nous sommes perdu dans les dédales des rues de la sistieri de San Polo en croisant plusieurs campo tous aussi séduisants les uns que les autres. Nous sommes passés par le Rio Terrà Rampani qui constituait le « Red light » des années 1420, avant de traverser le Ponte delle Tette qui le jouxte et qui a été nommé ainsi pour les prostituées de l’époque qui se penchaient de leur balcon les seins découverts afin d'attirer les clients.

Nous avons continué d’errer à travers les sistieri de San Polo et Santa Croce en passant par le Campo San Giacomo dell’Orio, où nous nous sommes arrêté un instant afin de jouir du soleil sur la place et observer les enfants jouer au ballon alors que les autres couraient après les pigeons, que leurs mères les surveillaient d’un banc tout en discutant ou que les grands parents en profitaient pour souffler un peut.

Nous nous sommes rendu ensuite jusqu’au Tre Ponte près de la Piazzale Roma, afin d’y voir ces cinq ponts inter reliés entre eux ce qui en fait quelque chose d’assez particulier.

Nous avons continué de nous imprégner de la vie à Venise, observé une vieille dame étendre sa lessive de sa fenêtre près de Santa Maria Gloriosa dei Frari, longé la Scuola Grande di San Rocco et passer par le Campo San Pantalon avant de passer dans le sistieri du Dorsoduro et s’installer à une terrasse sur le Campo Santa Margherita où nous en avons profité pour y observer encore une fois la vie de Venise avec ses marchants qui nettoyaient leur place avant de fermer kiosque et les Vénitiens y flâner en plus grand nombre que les touristes eux-mêmes!

Après avoir dégusté un bon capuccino et nettoyé ce qu’une mouette avait laissé en guise de cadeau sur le foulard de ma douce, nous sommes reparti voir Venise jusqu’au Campo San Barnaba où se trouve une barge de fruits typique et renommée. Nous en avons profité pour louer les services d’un gondolier qui nous a fait naviguer dans les canaux tranquilles de ce secteur et nous a offert un clin d’œil sur le Grand Canal. Comment pouvions-nous passer à côté de cette expérience unique que nous présentait Venise?

Nous avons terminé cette journée de visite en traversant vers le sistieri de San Marco par le Ponte dell’Academia qui nous offre une belle vue sur l’entrée du Grand Canal, sur la basilique Santa Maria della Salute et sur les très beaux palais voisins.

En soirée nous avions prévu assister à une opérette au vieux Palazzo Barbarigo Minotto sur la fondamenta Duodo o Barbarigo dans l’arrondissement de San Marco. Donc, avant même de retourner à l’hôtel pour y faire un brin de toilette, nous sommes allé localiser l’endroit afin de ne pas perdre trop de temps à notre retour sur place.En quittant notre chambre, la pluie s’était mise à tomber. Nous avons alors utilisé un vaporetto pour se rendre à la station de l’Académie. Diner dans un resto sur le Campo Santo Stefano. Nous nous sommes rendus au palais du XVème où la pièce Il Barbiere di Siviglia (Le Barbier de Séville) allait tenir lieu. Ce fut un spectacle magique par son décor et l’ambiance qui y régnait, intime puisque que la pièce n’accueillait qu’une cinquantaine de spectateurs. Nous sommes ensuite retournés à notre chambre comblés encore une fois par notre journée et notre soirée.

Tre Ponte  

Jour 20 Visite de Venise (3)

Pour cette dernière journée, notre objectif principal était sans nul doute la Place St-Marc et ses abords.

Après un bon déjeuner dans une salle à manger pleine à craquer, nous avons entrepris d’évaluer la distance et le temps qui nous séparait de la fondamente Nuove, là où nous devions prendre le vaporetto qui nous ramènerait à l’aéroport de San Marco le lendemain. De là, nous avons pris la direction de la Piazza San Marco en se faufilant dans les ruelles étroites des arrondissements de Castello et San Marco.Une fois arrivés sur la Piazza San Marco, nous nous sommes procuré des billets afin de visiter le Palazzo Ducale (Palais des Doges) et son itinéraire secret. Cette visite nous a permis, avec le support d’un guide de connaître un peu plus l’histoire de Venise ainsi que du fabuleux Casanova qui y a été incarcéré et qui s’en est échappé. De plus, ceci nous a permis de faire la visite régulière et ainsi apprécier les œuvres d’art qui y sont exposées.

Une fois la visite terminée, nous sommes monté au sommet du campanile de la place St-Marc appelé anciennement el padron de casa. De là, nous avons pu apprécier la vue sur les toits de Venise, le Grand Canal et la lagune.Nous avons fait une brève visite de la Basilique St-Marc avant de reprendre notre découverte de la ville. Nous avons erré dans cet immense labyrinthe vers le secteur de la Campo Santo Stefano où nous avions pu localiser le dernier lieu à visiter planifié à notre itinéraire. C’est ainsi que nous nous sommes rendu jusqu’au Palais Contarini del Bovolo connu principalement pour la Scala Contarini del Bovolo réputée pour son escalier extérieur en colimaçon munie d’arches. Connu également pour son belvédère inaccessible au moment de notre passage. Nous avons ensuite tué le temps en se baladant ici et là à la recherche d'images intéressantes. Nous avons finalement terminé notre journée dans un bon resto avant d'entrer à l'hôtel préparer nos bagages pour notre départ prévu tôt le lendemain.

C'est ainsi que prenait fin nos vacances en italie. Ciao Italia !!!<

2 votes. Moyenne 4.50 sur 5.

Commentaires (4)

1. specadieta.com (site web) 13/01/2018

I've been browsing online more than 4 hours today, yet I never found any interesting
article like yours. It is pretty worth enough
for me. Personally, if all web owners and bloggers made good content as
you did, the internet will be much more useful than ever before.

2. Francine 28/02/2013

Bonjour, votre reportage est une valeur inestimable pour quiconque veut aller en Italie. Nous partons en septembre pour notre voyage de noce. Nous allons certainement calquer votre itinéraire. Auriez vous la gentillesse de nous dire où vous avez dormi. Nous avons un budget restreint alors si vous avez des bons spots à nous conseiller nous apprecierions. De plus, croyez vous que nous pourrons faire ce trajet tout en évitant la location d'auto? Nous voudrions faire notre périple en autocar.
Merci pour tout
Francine

Benoit Guénette

Benoit Guénette Le 29/03/2013

Bonjour Francine, Désolé pour le délai de réponse mais les choses font en sorte que je ne consulte pas de façon assidue les correspondances qui apparaissent sur mon site. Quoiqu’il en soit, s’il n’est pas trop tard voici les réponses à vos questions. À notre arrivée en Italie nous avons séjourné à Rome à l’hôtel Montecarlo sur Via Palestro . La première nuit on nous a relocalisé et surclassé mais le reste s’es fait à cet endroit. Le coût pour ce séjour a été de 340 € / 4 nuits déjeuner compris. Nous avons ensuite quitté Rome pour le sud de la Toscane dans un lieu qui se nomme Sovana. À cet endroit nous avions réservé àl ’Hotel Scilla E Locanda Della Taverna Etrusca (75 € / jour déjeuner inclus) mais par contre nous avons été surclassé au Sovana Hôtel and Resort. J’ignore donc ce à quoi peu ressembler le Scilla E Locanda Della Taverna. Par contre, après vérification, vous pouvez avoir une chambre au très bel hôtel Sovana Hôtel and Resort pour 286 $ canadien en septembre et ce pour 2 nuits. De plus je crois que si vous optez pour le transport en commun l’accès à cet endroit vous sera plutôt difficile. Nous avons ensuite séjourné à l’Hôtel Italia à Sienne. Ce dernier est le seul endroit que je ne vous recommande pas. La chambre et les couloirs n’étaient pas très propres et les murs étaient de carton. Coût de la chambre : € 75.00 / jour déjeuner inclus. Nous avons ensuite séjourné près du village de Greve in Chanti Il s’agissait d’un B&B très coquet situé dans la campagne environnante. Ce lieu se nomme Agriturismo Podere Torre sur Via di San Cresci (Prix 210€ pour 3 nuits pas de déjeuner) (poderetorre@greve-in-chianti.com). Encore une fois, il y a fort probablement un service d’autocar qui dessert le village mais le B&B se trouve à au moins 2 à 3 km dans les terres, donc si vous optez pour ce type de transport l’accès au B&B vous sera plutôt difficile Ceci étant dit, nous avons ensuite poursuivi vers Florence. À cet endroit nous avons séjourné au B&B Il Marzocco sur Viale Fratelli Rosselli (Prix 134€ pour les 2 nuits) Il s’agit d’un bel endroit à deux pas de la gare. Nous nous sommes rendu ensuite au nord des Cinque Terre où nous avons dormi à l’Hotel Riviera sur Piazza IV Novembre à Rapallo (Prix 294 € pour les 3 nuits). La route nous a conduit ensuite près de Milan, au B&H Hotels Comtur (Prix 60 € pour 1 nuit) sur Via Europa à Binasco à environ une demi-heure de Milan. Le lendemain nous avons loué une chambre au Express by Holiday Inn Milan-Bicocca pour 65 € pour 1 nuit. Notre avant dernier arrêt s’est fait au B&B Horse's House (Prix 75 € pour 1 nuit) à Verone. Il s’agit d’un très jolie B&B en dehors de Verone où les propriétaires ont transformés les enclos de l’écurie en de très jolies chambres. Une fois sur place il est préférable de prendre le bus pour se rendre dans l’enceinte de la ville. Nous l’avons marché il nous en a pris près d’une heure et demie pour se rendre dans la vieille ville. Finalement, nous avons terminé notre séjour à l’Hotel Ca' D'Oro (Prix 270 € pour 3 nuits) dans le secteur de Cannaregio à Venise. L’hôtel est situé tout près du Pont Rialto. J’ignore le temps que vous vous êtes accordé pour votre voyage mais il est clair que le choix de faire ce voyage en transport en commun devrait vous amener des délais qui vous feront perdre beaucoup de temps. Comme vous avez pu constater, il nous a fallu trois semaine bien remplies pour faire ce voyage et ce, sans avoir les inconvénients des horaires de bus. J’espère avoir répondu à vos attentes et vous souhaite un très agréable voyage de noce dans un des fabuleux berceaux de notre civilisation.

3. Yvon 29/06/2011

Bravo pour vos photos et pour vos ''reportages''. Très intéressants et bien documentés il me semble.
Nous préparons un voyage en Italie en octobre prochain et nous apprécions beaucoup recevoir ces informations.
Si vous avez d'autres ''tuyaux'' ou endroits où loger soit à Rome ou en Toscane, ce serait bien apprécié.
Merci beaucoup

Ajouter un commentaire