... en Grèce

Mon rêve de visiter la Grèce existe depuis mes cours d'histoire au secondaire. Quant à ma conjointe, elle y était allée au secondaire et l'intérêt d'y retourner persistait.

Le projet a donc resurgit plutôt sous la formule d'une croisière mais nous ne réussissions pas à trouver celle qui nous convenait. Aussi drôle que ça puisses paraître, tout a refait surface avec le film «Mamma Mia». Et voilà, c'était parti!

De là, nos lectures, nos recherches sur le web, nos échanges avec des personnes ayant visité ce vieux pays nous ont conduit à faire nos choix d'itinéraire. Pour leurs influences et leurs architectures distinctes, notre sélection s'est portée sur la ville d’Athènes pour ensuite passer par l'île de Rhodes, l'île de Crète, pour finalement terminer par l'île de Santorini.

C'est ainsi que jeudi, le 9 avril 2009, nous quitterons Montréal par l'aéroport Montréal-Trudeau. Cordés dans la rangée 26 d'un vol d'Air Transat, nous prendrons notre envole d'une durée de 9 heures qui nous conduira directement à Athènes.

De là, un taxi nous conduira jusqu'au «The Economy hotel» situé à seulement une dizaine de minutes de quartier Monastikari et du vieux quartier de la Plaka.

On installera nos pénates et après un bref moment et 7 heures de décalage, nous prendrons la direction de l'Église Pantanassa sur la Place Monastikari. Nous prendrons un lunch comprenant chacun 1 souvlaki, un pita, une grosse bière. Tout ceci ne nous coûtera que 9 €, pourboire inclus.

Nous prendrons ensuite la direction de l'Acropole afin d'apprécier ces créations directement arrivées du passé tel le Parthénon, l'Érechthéion et ses fabuleuses Cariatides, le Temple d'Athéna Nikè et celui de l'Odéon d'Hérode Atticus.

Img 9992

Une fois que nous aurons fait le tour de ces extraordinaires monuments antiques qui dominent la ville, nous quitterons l'Acropole et descendrons vers la Stoa d'Attalus, bâtiment long de 116 mètres et constituant, à l’époque, de centres commerciaux et lieu de rencontre permettant aux citoyens de socialiser. Nous flânerons également dans l'ancien Agora d'Athènes en passant par le Temple d' Héphaïstéion dont la construction a débutée en 445 avant J.C. Nous finirons par faire une pause bien méritée sur la Place Jacqueline de Romilly. Nous nous installerons sur une terrasse, avec, en toile de fond, l'Acropole. Quoi demander de mieux?

Nous finirons notre journée en nous rendant vers La Plaka où nous prendrons un bon diner, terminerons par un café et un beignet devant l'église orthodoxe Kapnikareas sur la rue d'Ermou. De là, nous entrerons à l'hôtel pour une bonne nuit de sommeil.

Jour 2

Après le petit-déjeuner, nous prendrons la direction de la colline de Lycabette, point le plus élevé de la ville qui offre un panorama très intéressant sur la ville. Nous y flânerons un moment nous permettant notamment d'avoir une vue imprenable sur Athènes. Nous descendrons ensuite vers le site des jeux olympiques de 1896 avant d'aller prendre une bouchée, encore une fois, sur une terrasse de la Plaka. De là, nous nous rendrons visiter le site archéologique du l’Olympiéion également nommé Temple de Zeus Olympien. On y retrouve d'imposantes et impressionnantes colonnes qui datent de près de 500 ans avant JC. Comment rester indifférents devant tant d'histoire? Nous reprendrons ensuite la direction de la Plaka pour nous retrouver, enfin, dans un petit bar tout à fait sympa près de la Place Monastikari. Nous rencontrerons des gens très sympathiques dont Lena, une agente de voyage qui nous a fourni quelques conseils sur des lieux à visiter en Crète et à Santorini. 2 verres de vins et 2 bières plus tard, nous quitterons nos éphémères amis et le très sympathique «Old fashioned bar».

Jour 3

Nous passerons une partie de la matinée au «Flea Market» où nous nous mêlerons aux locaux venus débusquer une aubaine à travers les vieux objets dont veulent se débarrasser leurs «maîtres». Il s'agira d'une belle expérience d'insertion même si nous en ressortons sans aucune acquisition. Nous succéderons ensuite cette visite avec celle de la place Syntagma située face au Parlement grec. On y trouve la tombe du Soldat inconnu mais, ce qui en fait particulièrement son attrait, ce sont les Evzones, membres de la garde présidentielle qui, à toutes les heures, procèdent aux changements de garde. Ces personnages atypiques se relèvent dans leurs uniformes pittoresques et caractéristiques dans des mouvements précis et synchronisés. Il s’agit d’un spectacle tout à fait particulier qui vaut le déplacement.

Img 0409

Nous retournerons ensuite vers la Plaka pour prendre une délicieux gyros avant de retourner à notre chambre afin de boucler nos valises et prendre la direction de l'aéroport pour se rendre sur l'île de Rhodes, notre prochaine destination. À l'aéroport de Rhodes nous récupérerons une auto et nous rendrons jusqu'au Ixian Grand hôtel. De notre chambre, on peut apprécier la mer et une vue sur la côte de la Turquie, ainsi que sa jolie piscine. Nous prendrons le temps de nous installer avant d'aller prendre le diner à même la salle à manger de l'hôtel. Suite à ce bon diner nous pendrons un moment à flâner sur le site de l'hôtel avant d'entrer à notre chambre.

Jour 4

Cette journée sera consacrée à la visite de la ville de Rhodes. Nous débuterons cette visite par la ville nouvelle et le port de Mandraki dont l'accès est gardé par 2 colonnes, dont une est couronnée d'un cerf alors que l'autre est censée être couronnée d'une biche mais, pour une raison qu'on ignore, elle brille par son absence. Certaines gravures d'époque suggèrent que les colonnes prendraient place où était situé le célèbre Colosse de Rhodes mais des études plus récentes ont laissé place à d'autres hypothèses et l'idée initiale où des bateaux entraient au port en passant entre ses jambes a été abandonnée.

Nous passerons par le nouveau marché de Rhodes aux allures orientale pour ensuite prendre la direction de la vieille ville, nommée également la cité antique de Rhodes. Cette vieille partie est emmurée par une imposante forteresse médiévale. Nous longerons l'extérieur jusqu'à la Porte d'Amboise pour ensuite pénétrer à l'intérieur de ses murs. Il s'agit d'une imposante pour ne pas dire impressionnante construction monumentale dont personne ne peut rester indifférent. À l'intérieur, nous visiterons le tout aussi impressionnant Palais des Grands Maîtres. Il abrite maintenant le musée archéologique et sa cour centrale est bordée au nord de superbes statues hellénistiques provenant de l'Odéon de Kos. L'entrée principale est gigantesque et donne accès à la célèbre rue des Chevaliers qui s'étire jusqu'au port. Une fois sortie, nous prendrons le lunch dans une taverne accompagnée d'une bière servie dans un grand verre en forme de botte ... amusant! Nous flânerons ensuite dans les rues de la vieille ville. Au souper nous retournerons vers le nouveau marché où nous prendrons un bon diner constitué de spécialités locales.

Jour 5

Nous quittons aujourd'hui notre hôtel pour la tournée de l'île de Rhodes. Nous prendrons la direction de l'ancienne cité de Kameiros antique.  Il s'agit d'un site archéologique d'une des trois cités rhodiennes qui existait déjà à la fin du 6ième siècle avant J.C. Ce lieu sera particulièrement intéressant nous permettant de visualiser ce que pouvait être la vie à cette époque. Nous nous y arrêterons environ 1 heure avant de poursuivre notre route jusqu'aux ruines du Château médiéval de Kritinia, jolie forteresse construit par les chevaliers de St-Jean surplombant la mer Égée du haut d'une impressionnante falaise.

Une fois de plus, nous reprendrons la route pour s'arrêter cette fois-ci casser la croûte dans le pittoresque et charmant village d'Emponas. Ce petit village de montagne au pied du mont Atavyros est entouré de vignes ce qui lui confère le titre de capitale vinicole de Rhodes.

En quittant le village, nous nous engagerons sur une petite route qui nous fera passer par de jolies gorges avant de nous mener finalement vers la plus impressionnante forteresse de Rhodes, le château de Monolithos. Ce château juché à 240 mètres de haut sur une formation rocheuse est un fort vénitien construit à l'époque byzantine et restauré par les chevaliers de St-Jean en 1476.  Autant la vue et la route pour y arriver est impressionnante, autant une fois sur le site, le paysage qui se livre à nous tout autour l'est également. Nous passerons par la petite chapelle dédiée à St-Panteleimon. Nous passerons aussi par les  ruines d'une ancienne citerne d'où la vue sur la mer est à couper le souffle.

Nous quitterons ensuite, passerons par le village de Monolithos pour ensuite se rendre au monastère de Moni Skiadi à environ une 30aine de minutes du village.  Nous prendrons une petite route à l'écart de la mer nous donnant le sentiment d'être maintenant seul au monde. L'attrait dans ce lieu est principalement l'icône miraculeuse de la Sainte vierge qui, au XVIème siècle se mis à saigner de la joue et dont des traces de sangs séchés sont toujours apparentes.

Suite à cette visite, nous reprendrons notre route avec l'ultime: le sympathique village de Lindos. Nous commencerons par déposer nos bagages à notre appartement qui se trouve à Vlachi à quelques minutes seulement de Lindos. Sans être le grand luxe, cette place à 30€ répondra à nos besoins. Il ne nous reste plus maintenant qu'à se trouver un endroit où dîner. Par contre, comme nous sommes hors-saison, il est particulièrement difficile de se trouver un endroit ... en effet, tout est fermé. Un seul endroit fournira finalement un service hors-saison. Loin de mets typiques de Grèce, nous y prendrons un très bon fish & chips.

Jour 6

Avec un ciel bleu parsemée de quelques nuages nous entreprendrons notre visite de l'Acropole de Lindos. Après plusieurs escaliers à monter à travers les petits commerces nous atteindrons l'Acropole fondée par les Doriens au Xième siècle avant J.C. L'Acropole accueille la fondation du sanctuaire d'Athéna Lindia.  Il s'agit d'un très beau site, lieu beaucoup plus intéressant que ce à quoi nous nous attendions. Sa situation nous donne une vue superbe sur le village de Lindos tout de blanc et sur la mer turquoise qui la borde.

Img 0945

Notre visite sera entrecoupée par une brusque ondée qui fera en sorte que notre descente se fera sur des escaliers mouillés et glissants. Nous prendrons ensuite le lunch avant d'aller flâner du côté de la Baie St-Paul. L'eau de la baie est d’un turquoise étonnant. Nous quitterons ensuite Lindos vers Faliraki, station balnéaire avec une jolie plage sans plus. Nous y prendrons une petite pause sur la plage déserte avant de reprendre la route vers la ville de Rhodes que nous atteindrons vers 16h00.

Là bas, nous visiterons le  musée archéologique, ce que fut anciennement l'hôpital des chevaliers. L'entrée de la cour est saisissante avec de très jolies arches et ses lions qui se trouvent dans la cour intérieure. Nous poursuivons en empruntant l'imposant escalier qui nous conduira vers les salles d'expositions où sont étalées de vielles poteries, des bijoux et des tombes de l'époque mycéniennes. Dans la plus grande des salles qui fut, à l'époque, la salle des urgences, sont étalés les tombeaux de certains des chevaliers et des Grands Maîtres de Rhodes. Finalement, nous aurons le privilège d'observer dans une des salles, l'Aphrodite de Rhodes, statue en albâtre produite au 1er siècle avant Jésus-Christ et la tête d'Hélios, le dieu soleil, qui fait partie intégrante de la mythologie rhodienne. D'ailleurs, le célèbre colosse de Rhodes est dans les faits la représentation d'Hélios.

À notre sortie, nous prendrons la direction de la très belle rue des Chevaliers afin de me permettre de la prendre en photos au crépuscule alors qu'elle est illuminée par ses superbes lustres d'époques. Ce sera ensuite le dîner et quelques clichés de nuits avant de retourner au Ixian Grand retrouver nos amis, raconter nos dernières journées avant de retourner à notre chambre pour notre dernière nuit sur l'île de Rhodes.

Jour 7

C'est un départ vers l'île de Crète. Aucun vol direct. Nous devrons prendre un premier vol vers Athènes avant d'en reprendre un autre vers la ville d'Heraklion. Peu importe, cet avenue est plus rapide que par bateau. Nous récupérerons notre véhicule de location et quitterons l'aéroport vers le Castello hôtel. La route sera particulièrement stressante dans une circulation chaotique avec des indications de rue en calligraphie grecque et ce, quand il daignait y en avoir. Nous devrons interpeller plusieurs personnes qui nous fourniront des indications souvent vagues comme s'ils ne connaissaient pas leur propre ville pour finalement réussir à nous rendre finalement à destination.

L'hôtel est tout ce qui a de plus....de base. Situé à l'intersection des avenues Martyron, Therisou, Machis Kritis et Piranthou, il est évident qu'à première vue il ne s'agit pas d'un endroit calme et paisible où il fait bon se détendre. De plus, l'accueil pue l'essence, la chambre n'est pas de ce qui a de plus nickel non plus avec ses rideaux cernés et son tapis de pied de lit qui aurait besoin d'être nettoyé ... ou plutôt changé.

Malgré tout, nous déposerons nos bagages et quitterons l'hôtel pour le lunch avant de se rendre au Palais de Knosos. Une fois de plus, les indications seront vagues mais nous réussirons malgré tout par nous y rendre. Ce palais datant de 1700 av. J.C. a été découvert en 1878 par un antiquaire crétois et acquis par un archéologue britannique en 1900. Ce dernier a procédé aux fouilles et à la restauration du site. La visite ne sera pas particulièrement impressionnante, plusieurs parties étant reconstituées en béton, les peintures étant loin des reproductions soignées, ne respectant pas les matériaux de l'époque. Malgré la déception de la visite, ce palais m'interpellera, faisant partie également de mes souvenirs de cours d'histoire général au secondaire qui m'avait fait connaître le Minotaure, cet être mi-homme, mi-taureau dont le mythe aurait probablement pris naissance dans ce palais. Nous reviendrons ensuite vers la ville d'Heraklion, débusquerons un petit restaurant sur le bord de l'eau et mangerons un succulent gyros garnis de frites. Simple mais inoubliable! De plus, à la recherche d'un restaurant, nous croiserons de très belles chocolateries dont une où la généreuse propriétaire nous offrira ses quelques délicieuses sucreries tout à fait gratuitement. Surprenant! 

Nous terminerons cette journée exténués.

Jour 8

Nous montrons prendre le petit-déjeuner sur la terrasse ensoleillée de l'hôtel située sur le toit. Nous quitterons ensuite en direction de Réthymnon en changeant quelque peu notre itinéraire et prendrons une route panoramique qui passe par les montagnes. Nous croiserons de très charmants villages tel Arolithos, Tylissos, Gonies, Anogia, Axos, Garazo, Mourtzana et Dafnedes. Ce parcours nous donnera l'opportunité de voir de très beaux paysages, croiser des jolies chèvres de montagnes. Dans le pittoresque village coloré d'Anogia, une courte promenade nous permettra de rencontrer 2 charmantes vieilles dames qui nous accueilleront dans leur maison afin de nous offrir des biscuits et nous vendre leur artisanat: foulards et tapis typiques fait à la main.  

Nous arriverons près de Réthymnon à l'heure du lunch. Nous rejoindrons ensuite Le Léo Hôtel, qui sera notre gite pour les prochains jours. Il s'agit d'une très jolie auberge de 8 chambres construite en 1450. Notre chambre est fabuleuse: lit baldaquin hyper confortable, murs de pierre, décoration superbe. Mais, malgré ce très beau décor, rien ne nous retiendra et après avoir déposé nos bagages, nous partirons arpenter la ville avec un arrêt sur une terrasse face au port. Nous en profiterons pour planifier nos prochains jours. Nous nous attarderons particulièrement dans le port de Réthymnon et finirons notre balade à la brunante, seuls sur la plage avec une Mythos chacun et un sac de chips à partager. Romantique! La journée se terminera avec un délicieux beignet grec avant de retourner à notre chambre, comblés.

Jour 9

Nous débuterons notre matinée par la visite de la ville, aurons le temps de passer par la fontaine Rimondi, la Porta Guora et la mosquée Nerantzes avant de retourner à l'auberge prendre le petit-déjeuner. Nous récupérerons nos bagages que nous déposerons à la voiture et nous rendrons visiter la forteresse de Réthymnon. Nous prendrons ensuite le lunch sur la terrasse du restaurant Erotokritos, dans le port vénitien de la ville. Il s'agit de la plus vielle taverne de la ville.

Nous quitterons finalement Réthymnon vers 14h00. Nous passerons par Georgioupoli où se trouve une petite chapelle blanche construite à quelques centaines de mètres sur une brise lame de pierre servant d'entrée au port du village. Nous irons y jeter un coup d'œil avant de reprendre la route pour un dernier arrêt dans le village de Kalives qui sera, finalement, sans grand intérêt.

Arrivés à Chania, nous stationnerons notre automobile à quelques minutes à peine de l'hôtel puisque la place est piétonne. Le Nostos Hôtel a sa façade qui donne sur le port et son accès se fait par un très charmant passage piétonnier des plus pittoresque. Le propriétaire qui nous accueillera sera tout à fait aimable. Une fois que nous aurons pris possession de la clé de notre chambre, nous irons récupérer nos bagages à l'automobile, nous nous procurerons une bouteille de vin crétois que nous irons consommer avec quelques petites olives sur la terrasse de notre hôtel qui domine les toits de la ville et le port à proximité. Une fois de plus, cette période d'accalmie au coucher de soleil nous permettra d'apprécier la chance de vivre des expériences aussi exceptionnelles.   

Suite au conseil de l'aubergiste du Nostos, nous prendrons la direction de la Taverne «Tamam». Nous apprécierons sa très bonne table et le service. D'ailleurs, l'aimable serveur nous offrira, gracieuseté de la maison, un raki et un morceau de gâteau. Le raki, eau de vie typique de la région, sera notre coup de grâce et vers 20h30 nous capitulerons et prendrons la direction de notre chambre, concluant ainsi notre journée.

 Jour 10

Nous prendrons un très bon petit-déjeuner constitué d'un délicieux yogourt, de miel et de jambon servi par notre aimable aubergiste.

En cette fabuleuse journée ensoleillée de la fête de Pâques, nous quitterons l'hôtel pour nous rendre au monastère de Gouvernetou. Sur la route grimpant vers la montagne, nous croiserons des familles célébrant Pâques dans les champs qui bordent la route. On les voit s'affairant à faire rôtir un agneau sur du charbon de bois au son de leur musique traditionnelle.  Nous nous arrêterons, histoire d'une photo et, ajoutant au charme de l'image, une accueillante famille nous invitera pour une photo de groupe et ira même jusqu'à nous inviter pour  une bière afin de célébrer avec eux. Nous les remercierons et poursuivrons plutôt notre route jusqu'au monastère de Gouvernetou d'où nous descendrons vers la mer par un petit sentier tout à fait spectaculaire. Après une randonnée de 30 minutes, nous arriverons au fond de la gorge et rejoindrons la grotte et le monastère abandonné de Katholiko, datant du 11ième siècle et refuge d'ermites considéré comme le plus vieux monastère de Crète. Un pont imposant en pierres enjambe une rivière asséchée. Il y règne un calme serein particulièrement ressourçant. Nous nous y attarderons un moment avant de remonter vers la grotte de l'Ours, anciennement dédiée à la déesse Artémis. Elle est ornée d'immenses stalactites dont un ayant une forme nous rappelant un ours et où on retrouve un grand bassin accessible par une série de marches. Une fois notre petite randonnée terminée, nous nous rendrons au monastère d'Agias Triadas également nommée le monastère de la Sainte Trinité. Le séduisant monastère d'architecture byzantine construit au 17ième siècle est situé au milieu de champs d'oliviers. La chapelle tapissée de dorures avec une extraordinaire peinture des 12 apôtres lui donne un superbe caractère.

Nous reviendrons ensuite à Chania vers 16h00, comblés par cette fabuleuse journée et particulièrement affamés puisque nous ne nous sommes rien mis sous la dent depuis le petit-déjeuner. Donc, sans gêne, nous nous installerons sur une terrasse, commanderons une bonne Mythos très froide et attendant notre dîner. Ce sera notre 2ième plus belle journée depuis le début de notre séjour.

Après notre diner, nous nous rendrons jusqu'au phare qui guide les bateaux vers le port afin d'y admirer la vieille ville illuminée au crépuscule.

Img 1595

Jour 11

Nous passerons la matinée à visiter les derniers sites ciblés dans notre planification: le marché de Chania, la mosquée des Janissaires et la mosquée juive. Nous nous limiterons finalement à observer les 2 derniers sites de l'extérieur. Avant de prendre le chemin du retour vers Réthymnon je m'affairerai à prendre quelques images d'une calèche sur le port de la vieille ville alors que ma conjointe profitera de ces derniers moments, au son d'un accordéoniste, tout en appréciant la chance qui s'offre à nous.

Nous prendrons finalement la route, de retour vers Réthymnon. Une fois de plus, nous éviterons la route directe pour bifurquer par les montagnes. Nous passerons par le village de Malaxa, sans grand intérêt, pour ensuite monter vers le village de Stylo où nous arrêterons dans une taverne en bordure de la route pour le lunch. Ce sera pour nous une totale immersion, seuls touristes au beau milieu des habitants locaux qui nous observe comme si nous venions d'une autre planète. La serveuse est sans grande façon, chose surprenante comparativement à tous ceux rencontrés auparavant. Quoiqu'il en soit, nous apprécierons notre repas constitué de tomates farcies, feuilles de vignes et frites. Nous poursuivrons ensuite notre route par Agii Pantes. De la route bordée d'oliviers et d'orangers nous roulerons en humant leurs parfums tout en appréciant le paysage. Quel bonheur d'avoir autant de sens sollicités d'aussi agréable façon! Nous passerons ainsi par les villages de Vrisses, Georgionpoli, Episkopi et Karoti. En reprenant notre route nous aboutirons à quelques pas de là, à notre grande surprise et à mon grand  bonheur sur un berger conduisant son troupeau de moutons bloquant la route. Évidemment, cette situation pittoresque sera l'opportunité de prendre une série de photos avant de faire demi-tour pour retourner vers Rethymnon.

Nous reprendrons la route qui nous mènera à Heraklion. Là, nous déposerons nos bagages et prendrons le dîner au même endroit que la dernière fois afin de déguster un bon cornet de gyros rempli de frites et reviendrons ensuite à l'hôtel pour notre dernier coucher sur l'île de Crète.

Jour 12

Aujourd'hui, nous reprenons l'avion pour nous rendre à notre dernière destination: Santorini (lire également Santorin, Théra ou Thira). Il s'agit, en réalité de la partie d'une plus grande ile volcanique détruite dans les années 1600 avant J.C. Ses villages blancs tout en bordure de la caldera leur donne un aspect unique et, inévitablement charmant.

Ce sera avec une escale par Athènes que nous atteindrons par cette belle journée ensoleillée l'ile de Santorini. Là, une navette nolisée par l'hôtel nous cueillera pour nous conduire en une quinzaine de minutes à notre dernier lieu de villégiature: le Anastasis apartments à Imerovigli, petite municipalité qui jouxte le village de Fira. Le site, l'accueil et le service qui suivra est unique, ce qui justifie sa cote de #1 sur TripAdvisor. À notre arrivée devant l'hôtel les choses se bousculeront de façon surprenante et inhabituelle. Cinq employés se précipiteront à notre rencontre pour nous accueillir et prendre charge de nos effets. La propriétaire et son assistante nous feront ensuite état des directives de leur établissement. On nous conduira finalement à notre superbe chambre d’un blanc immaculé. L'effet nous donne l'impression d'être entré dans une grotte aux murs couverts de chaux. On a disposé des chandelles partout afin de rendre l'accueil chaleureux. Finalement, l’assistante s'effacera avec discrétion, nous laissant le soin de défaire nos effets puisque nous nous établissons là pour les 3 prochains jours. Après 3-4 minutes, un préposé se présentera pour nous offrir gâteaux, flute de punch aux fruits ainsi que fraises sur sauce au chocolat. On nous servira ces petites gâteries sur la petite terrasse qui donne accès à notre chambre et qui fait face à la piscine à débordement qui elle, est ouverte sur la caldera et la mer. Le panorama est tout simplement sublime.

Saoulés par toutes ces petites attentions, nous quitterons notre gite pour se diriger à pied vers le petit village de Fira, principale localité de l’ile. Sur les 45 minutes qui nous séparent de Fira, nous ne cesserons d’être impressionnés par le splendide paysage qui s’offre à nous. Tous ces bâtiments de chaux construits en bordure de la caldera, toutes ces décorations aux couleurs vives qui ornent ces demeures venant trancher avec le blanc des habitations, cette vue en hauteur qui domine la mer verte et bleue dont les vagues viennent se heurter au pied des falaises escarpées. Sur notre chemin, nous croiserons une taverne qui nous semblera sympa. On nous installera sur la terrasse avec vue sur la mer. On profitera de cette ambiance de rêve autour d’une bonne table accompagnée d’une excellente bouteille de vin produite sur l’ile. Ce sera ensuite la session de photos à la tombée du jour. Nous devrons  reprendre le sentier du retour à la noirceur ce qui ne sera pas sans difficultés.

Jour 13

Nous prendrons le petit-déjeuner au «lounge» de l'hôtel avant de prendre la direction d’Oia (prononcer «ia») à la pointe nord-ouest de l'ile et à 11 kilomètre de Fira. La marche se fait en 1 heure 45 environ sur un sentier qui borde majoritairement la caldera. En réalité, avec les multiples pauses photos et le vent qui souffle, il nous en prendra près de 3 heures.

Img 146

Une fois arrivés à Oia, nous prendrons le lunch avant de flâner à travers les rues du village, tout ceci en se laissant aller par le temps. Nous profiterons de cette présence pour aller observer, entre autre, les églises aux dômes bleus qui font certainement partie des emblèmes les plus connues de la Grèce et les deux moulins à vent qui dominent le port d'Amoudi, lequel on peut rejoindre en empruntant les 300 marches qui descendent jusqu'au bas de la falaise. Nous finirons par rejoindre le stationnement public du village où nous pourrons prendre l’autobus qui nous ramènera à notre gite.

Jour 14

Après le petit-déjeuner, nous nous dirigerons vers Fira pour une excursion sur la petite ile de Nea Kameni, face à Fira. Cette petite île constitue la partie active du volcan qu'est en réalité Santorini. La visite débute à 11h00 et se termine vers 14h00. Nous récupérerons nos billets à 36€ l'unité avant de descendre vers le port, 580 marches plus bas. Naturellement, la descente peut se faire à pied mais peut se faire également à dos d'âne.  Nous embarquerons sur un deux mats  qui nous fera traverser jusqu'à Nea Kameni. Cette visite nous permettra d’aller observer les fumerolles qui se sont formé dans le cratère qui domine l’ile volcanique, faire une baignade dans des «hots springs», baie d'eau de mer sulfureuse que je considérerais plutôt comme des «warm springs». Le retour nous permettra d'observer les villages de Fira et Oia de la mer, qui nous apparaissent comme de la crème sur le bord de la falaise qu’elles dominent.

De retour au port, nous prendrons le funiculaire qui nous transportera jusqu’au sommet de la falaise. Une fois à Fira, nous prendrons le lunch et flânerons dans les rues avant d'entrer à l’hôtel.  

Nous terminerons notre journée par «un moment au spa» sur coucher de soleil. En effet, le bain se situe sur une terrasse donnant sur la caldera. Le spectacle sera tout simplement magique, unique, exceptionnel.

Jour 15

Pour cette dernière journée, nous prendrons possession d’une petite automobile afin de faire le tour de l’île.  Après les salutations d’usage à notre hôte Despina, nous prendrons la direction du petit port de la Baie d’Amoudi situé au pied du village d’Oia. Avec un soleil radieux et un ciel d’un bleu impeccable, la baie s’offrira à nous avec ses petites barques colorées et sa plage de galets rouges, nous séduisant dès notre arrivée. L’eau est cristalline, les touristes en quantité très limitée, une seule taverne dont la terrasse donne sur le port et … rien de plus, même pas une boutique de souvenirs. Le calme plat qui transpire la routine de l’habitant de la place. Donc, nous ferons une petite tournée de l’endroit et reprendrons ensuite la route.

Nous prendrons ensuite la direction de Kamari, principale station balnéaire de l’île. Sa plage de petits galets et de pierres volcanique est bordée de jolis bars, de tavernes et d’hôtels. Nous arrêterons ici, sur la terrasse d’une  taverne au bord de la mer pour prendre le lunch. Bien assis sur la terrasse, avec le soleil qui nous réchauffe, nous nous laisserons aller au son de la musique d’ambiance à bavarder et à relaxer. Nous marcherons ensuite sur la plage un moment avant de retourner à notre véhicule et reprendre la route, cette fois-ci, vers Pyrgos.

Ce village, le plus élevé de l’île, est tout ce qui a de plus charmant et de plus pittoresque avec ses rues étroites accessibles qu’à pied, sa vue en hauteur sur presque l’ensemble de l’île, et, une fois de plus, l’absence de tourisme de masse. Nous croiserons même un éboueur et son âne pourvu sur son dos de paniers en osiers permettant la collecte du recyclage. Ce n’est vraiment pas partout que nous avons le privilège de voir ça en 2009! Nos flânerons donc ainsi dans ses rues jusqu’à 17h00, moment qui sonne le glas sur notre présence sur l'ile de Santorin. Nous retournerons vers l’aéroport afin de prendre notre vol qui nous ramènera vers Athènes.

Une fois arrivés à l’aéroport d’Athènes nous n’aurons qu’à traverser la rue pour rejoindre notre hôtel, lieu de transit avant notre retour vers le Canada prévu le lendemain.

Jour 16

Nous serons à l’aéroport pour 8h30. Notre arrivée à New York sera retardée. Nous devrons utiliser notre doigté afin que le douanier nous permettre d'escamoter la file et passer rapidement afin de nous permettre d'attraper notre vol de transit.

Ainsi se termine un très beau voyage. Nous revenons comblés, la tête pleine de souvenirs que nous ne sommes pas prêts d'oublier.

1 vote. Moyenne 5.00 sur 5.

Ajouter un commentaire